dimanche 28 décembre 2014

Quais et brumes


La gare de Besançon Franche-Comté TGV a la particularité, d'être située au beau milieu de nulle part.  Comme il n'y a ni village, ni zone d'activité dans ses environs immédiats, les seules sources de lumière sont les lampadaires de la gare. Les premières fois, c'est assez surprenant quand on y arrive par le train; passées les limites de l'éclairage des quais, c'est le noir complet.
Du coup, cela donne une ambiance un peu particulière, surtout quand la brume vient s'en mêler. Voici une petite photo prise en attendant un TGV. Ambiance...

mardi 16 décembre 2014

Granvelle Crépuscule


Je vous propose ce soir une petite image qui ne restera pas dans les annales, mais que j'aime bien quand même. Malgré la grisaille du ciel, je trouvais les contrastes entre l'éclairage jaune-orange et les couleurs gris-bleu de la Pierre de Chailluz particulièrement sympathiques. Et puis je trouve la cour du Palais Gravelle de Besançon particulièrement esthétique. C'est un savant mélange de "droiture" et de symétrie associée aux imperfections des plans de l'époque, ce qui lui donne un côté plus chaleureux, plus humain. Il va de soi que le matériau de construction, si typique du secteur, lui donne aussi un charme fou :)


mercredi 3 décembre 2014

Fleur'ckenstein


Juste avant de quitter l'Alsace, j'ai eu l'occasion de me rendre au Château du Fleckenstein. Comme bon nombre d'autres sites touristiques de la région, il avait en effet la bonne idée d'être accessible en train suivi d'un bus. Si ses ruines n'ont pas le rayonnement du Haut Kœnigsbourg, elles se trouvent dans un cadre particulièrement sympathique, au sommet d'un éperon rocheux perdu au milieu des belles forêts vosgiennes. Ce devait être quelque-chose quand il était entier, on a du mal à s'imaginer que quelqu'un ait un jour eu l'idée saugrenue d'aller construire quelque-chose sur un terrain aussi exigu et difficile d'accès.
En tout cas, ça n'a pas eu l'air de déranger ces jolies petites fleurs violettes. Malgré la grisaille et la pluie qui nous ont accompagnés lors de la visite, j'aimais beaucoup le contraste des couleurs qu'elles formaient avec le fameux Grès des Vosges :)

Pour en savoir plus: 
- Site du château : http://www.fleckenstein.fr
- http://www.bas-rhin.fr/transports/reseau-67/horaires-reseau-67 et http://www.vialsace.eu pour les horaires des transports en commun dans le Bas-Rhin et en Alsace.

jeudi 20 novembre 2014

Couchant


Bon. Je vais essayer de retrouver un rythme de publication un peu plus régulier sur Essai Pour Voir. Oh, je sais bien que je me suis mis cette "bonne résolution" en tête à plusieurs reprises déjà, mais qu'elle n'est jamais vraiment tenue. D'ailleurs, je me soupçonne très fortement de ne pas le faire cette fois encore. 
Cela étant, ce soir, je vous propose une nouvelle photo prise sur le Mont Mézenc, alors que nous attendions le coucher du soleil et que ce dernier nous régalait d'une lumière magnifique. L'image ne restera pas dans les annales, mais elle témoigne du bel éclairage de cette soirée, au moins dans sa partie centrale.

jeudi 6 novembre 2014

Ancienne nouveauté


Près d'un mois sans rien poster sur le blog, eh ben... Il faut dire que mon actualité personnelle a été assez chargée ces dernières semaines, avec quelques changements importants à la clé. La photo de cet article illustre l'un d'entre-eux. Après deux ans passés en Alsace, me voici donc de retour en Franche-Comté, et plus spécifiquement à Besançon. Alors même si la lumière n'était pas terrible, je n'ai pas résisté et je vous propose donc une nième image de l'immuable point de vue sur la Boucle dont on peut profiter depuis la Citadelle. Je suis vraiment content d'avoir pu revenir dans cette belle région, qui m'avait tant plu.
Je voulais également profiter de cet article pour rendre un petit hommage à l'Alsace, que j'ai tant décriée il y a deux ans. Très injustement, d'ailleurs. Avec le temps, j'ai pu y découvrir des paysages et des monuments absolument magnifiques, et mes balades vosgiennes resteront longtemps dans ma mémoire. Et puis, sur le plan humain, elle m'a apporté tout plein de choses très importantes. J'y ai croisé des gens fantastiques, et j'y ai beaucoup appris. Même si j'ai toujours eu du mal à m'y sentir réellement "chez moi" (à part peut-être quand j'étais sur les sentiers du Club Vosgien), je ne regrette pas mon passage strasbourgeois, et plus généralement alsacien. Au fond, j'ai l'impression de ressentir envers ce bout de France la même chose qu'avec l'ENSMM: quand j'y étais, je passais mon temps à râler, mais au final, si c'était à refaire, je rempilerai sans hésiter. Alors, merci l'Alsace!

dimanche 5 octobre 2014

Crépuscule


Bon. Je sais que le cadrage de cette photo est assez curieux, avec une grande partie de noir. Mais je n'ai pas trouvé mes essais mettant en valeur le ciel très concluants, aussi vous êtes forcés de vous contenter de celle-ci pour le moment ;) D'ailleurs, si je la publie ce soir, c'est parce qu'elle est pour moi le souvenir d'un très beau, de moment. Au sommet du Mont Mézenc, aux confins de l'Ardèche et de la Haute-Loire, avec rien d'autre à faire que de profiter du panorama. 
Et puis, mine de rien, je suis aujourd'hui au crépuscule d'une période de ma vie. Une autre va commencer très bientôt, avec tout ce que ça peut comporter d'inconnu. Un nouveau challenge que j'espère réussir!

jeudi 25 septembre 2014

Incontournable


Allez, histoire de tenir le rythme d'un post par semaine, voici une nouvelle image de la très célèbre Maison des Tanneurs de la Petite France. Elle doit se trouver sur des millions de pellicules et des milliards de cartes mémoires, mais le soir elle retrouve un caractère un tout petit peu plus confidentiel. L'heure bleue était passée depuis peu et les lampadaires ne sont pas forcément très bien placés: comme ça, le tout fait peut-être moins décor de cinéma un peu artificiel :) Cela-dit, cette impression qui m'avait saisi lors de mon premier passage dans la capitale alsacienne s'est dissipée avec le temps. Aujourd'hui, je trouve que les impeccables maisons à colombages de Strasbourg sont finalement (presque) complètement comme les autres. L'habitude, sans doute!



vendredi 19 septembre 2014

Tuiles


Le rythme de publication sur le blog ne s'améliore pas... Mais voici tout de même une petite image prise lors de mon dernier passage au château du Haut Kœnigsbourg. Histoire de changer un peu, pas de vue dégagée sur la plaine rhénane, mais un focus sur la toiture. Comme beaucoup de bâtiments par ici, elle est constituée de ces tuiles plates, très typiques. C'est un détail, pourtant relativement visible, que je n'ai remarqué qu'après mon passage au Musée Alsacien de Strasbourg. On y trouve en effet divers exemples plus ou moins décorés. Je ne lève sans doute pas assez les yeux :)


vendredi 29 août 2014

Coucher au sommet


Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'été n'aura pas été signe d'intense activité sur Essai Pour Voir! Afin de rattraper un peu ce silence et de finir août sur une touche des plus sympathiques, voici une petite image prise sur le Mont Mézenc. Cette montagne un peu tarabiscotée marque la limite entre la Haute Loire et l'Ardèche, chacun de ses deux sommets étant le point culminant du département dans lequel il se trouve. En l'occurrence, vous pourrez profiter de cette vue en vous rendant sur le plus petit des deux "pics", à 1 744 mètres. Son homologue ardéchois le toise quelques centaines de mètres plus loin du haut de ses 1 753 mètres :)
En tout cas, cette petite ascension au soleil couchant s'est révélée être un véritable régal. La lumière était absolument magnifique et sublimait les contrastes vert-jaune des pâtures entourant le petit village des Estables. Le Massif Central n'affiche pas des hauteurs aussi importantes que les Alpes, mais il offre en contrepartie ces paysages merveilleux, emplis d'une certaine douceur. Des coins isolés qui donnent envie de rester assis là, à profiter du calme et de l'air frais, l'esprit serein...

lundi 4 août 2014

Nonselkopf


Histoire de changer de l'immensité de la mer à l'honneur dans le dernier article, je vous propose ce soir une petite image prise ce vendredi dans les Vosges. Alors que la météo était parfaite, avec un air ni trop chaud ni trop froid et des nuages blancs pas vraiment menaçants, j'ai eu l'occasion de réaliser ma "randonnée-objectif": Metzeral - Kruth par les crêtes. La photo a été prise non loin du point culminant du trajet, au Nonselkopf.
Depuis que j'ai acheté mon guide permettant de se promener sur les sentiers du Club Vosgien en n'utilisant que les trains et cars TER, elle me fait envie. Passer d'une vallée à l'autre en profitant de paysages forcément magnifiques, cela ne pouvait que m'attirer. Je ne savais simplement pas trop quel dénivelé j'étais capable d'avaler dans une journée. Il se trouve que j'ai survécu à la montée nous ayant conduit de 480m d'altitude à plus de 1300 et qu'en plus j'ai vraiment beaucoup apprécié ce petit tour, qui ferait sourire bien des alpinistes.
Mais entre les belles forêts et les cimes dénudées des "sommets" vosgiens, offrant des vues splendides, j'ai été servi. Quel plaisir de se retrouver là-haut et de profiter de son pique-nique au calme! 
Bon, il y avait d'autres randonneurs, le coin étant comme toujours par ici parfaitement balisé. Mais rien à voir avec l'agitation de Strasbourg :) 
J'ai fait beaucoup de reproches à l'Alsace en y arrivant. Seulement voilà, je n'avais pas encore mis les pieds dans les Vosges. Et là, difficile de résister. Quelles montagnes fantastiques!

lundi 21 juillet 2014

Ois'eau


Histoire de poster un nouvel article par ici, voici une petite image un peu atypique au milieu de celles qui s'affichent d'habitude sur Essai Pour Voir. Il faut dire que la mer n'est pas forcément un environnement que j'ai souvent sous la main, et que je ne suis pas vraiment un adepte de la photo animalière. 
Reste que, perché sur les falaises du nord de Fécamp, il m'était difficile de prétendre que les mouettes et autres goélands ne constituaient pas des cibles de choix. Disons donc que je trouve cette photo sympa pour le contraste rigolo que je me plais à croire qu'elle souligne : un oiseau en l'air, mais dans l'eau :)

vendredi 4 juillet 2014

Bon vent, le Ventadour...


Il est des articles que l'on aimerait ne pas avoir à écrire. Il y en a quelques-uns sur ce blog. Aujourd'hui, un autre rejoint la liste.

C'est à 21.11 ce soir que doit s'immobiliser en gare de Bordeaux St Jean le tout dernier Intercités n°4590/4591 en provenance de Clermont-Ferrand. Le Ventadour, puisque c'est son nom, sera désormais limité au parcours Bordeaux - Ussel. Une sacrée déchéance pour l'un des derniers trains "à nom" de France. Pensez-donc, il fut un temps où il reliait Bordeaux et Lyon quotidiennement, en ayant même l'audace de s'offrir les Alpes avec Grenoble les vendredis.
En cause? Le très mauvais état de la voie entre Eygurande-Merlines et Laqueuille. Les travaux nécessaires au maintien des circulations n'ayant pas trouvé de financement, c'est l'ensemble du tronçon Ussel - Laqueuille qui ne verra plus passer de trains de voyageurs. Cette fermeture, qui n'est actuellement que "provisoire", entraînera également la fin des trains TER directs Clermont - Brive et Clermont - Limoges. Dès ce dimanche, les bus prendront la relève...
C'est ainsi que disparait une nouvelle ligne française et que, petit à petit, la carte du réseau du Massif Central s'étiole. Mais cette fois, c'est l'un des rares axes transversaux qui s'efface, et avec lui le dernier "Train d'Équilibre du Territoire" traversant la France d'est en ouest à ce niveau. En 2012, l'autre Lyon - Bordeaux (via l'itinéraire nord par Montluçon) se trouvait limité au parcours Bordeaux - Limoges. Et s'il existe aujourd'hui des TGV directs entre les capitales rhodanienne et girondine, leur homologue auvergnate ne peut pas se targuer d'afficher les trois lettres magiques sur son tableau des départs. Bientôt, la page "ligne Bordeaux - Lyon" du site Intercités de la SNCF n'affichera donc plus que des moignons de cette relation, sans tambours ni trompettes.
Bon vent, le Ventadour...

Pour mémoire, j'étais passé sur cet itinéraire en 2010, avec à la clé un petit reportage. L'image illustrant l'article a été prise en gare de Strasbourg, lorsque je cherchais une image pour le thème "Transports" du Projet52.

vendredi 27 juin 2014

Fleur & Nature


Ce soir, petite image d'une fleur pyrénéenne. Rien de bien extraordinaire, mais j'aime bien le foisonnement de nature un peu désordonnée que l'on devine en arrière plan :)

mercredi 18 juin 2014

Là-bas dans la forêt...


On continue les photos d'endroits vraiment sympathiques et un peu perdus, mais cette fois à l'autre extrémité de la France. Bien que la photo ne lui rende pas vraiment honneur, la Chartreuse du Mont-Dieu, dans les Ardennes, vaut clairement le détour. Situés au bout d'une petite route, entourés de forêts, les bâtiments ayant résisté aux différents affronts du temps et des Hommes constituent un très beau décor. 
J'ai particulièrement apprécié le cadre, calme et reposant, malgré la présence d'un petit chien de garde vraiment trop zélé sur la fonction "aboiement". J'aime découvrir des lieux de ce genre, un peu méconnus et pourtant magnifiques; ce sont autant de belles surprises qui rendent les voyages encore plus agréables ;)

mercredi 11 juin 2014

Là-haut dans la montagne...


Eh ben, mon rythme de publication sur Essai Pour Voir ne va pas en s'arrangeant ces derniers temps! C'est le moment de remettre un peu le blog en route avec cette image que j'espère rafraîchissante, en cette période de (trop) fortes chaleurs. Nous sommes donc de retour dans les Pyrénées, aux abords du petit village d'Aydius, dont l'église joue à cache-cache dans un bel écrin de nature.
Le peu d'articles postés par ici s'explique en partie par ceux que je mets en ligne chaque semaine pour mon Projet 52. Si vous n'êtes pas encore allé jeter un œil, vous pouvez le faire en suivant ce lien. Mine de rien, j'en suis déjà à 23 photos sur autant de sujets différents; je m'amuse vraiment bien et je ne regrette pas de m'être lancé dans cette petite "aventure" :)

dimanche 18 mai 2014

Fleurs et cascade


Mon rythme de publication s'est un peu essoufflé ces dernières semaines, j'étais en effet pas mal occupé. Pour me rattraper, voici une petite image prise dans les Pyrénées, un peu à l'écart de la Vallée d'Aspe, sur la route menant à Aydius. 
Ces petites fleurs semblaient se satisfaire de la fraicheur et de l'humidité offerte par la cascade que l'on devine en arrière-plan. Une belle région pour profiter de la nature, assurément ;)

lundi 5 mai 2014

À la fin du voyage


Voici une petite image qui représente la fin de jolies balades entre Champagne-Ardenne et Lorraine, dans les Ardennes, la Meuse ou encore la Moselle. Alors que nous passions le sommet des Vosges pour retourner en Alsace, le ciel s'est embrasé dans de magnifiques couleurs et le soleil bien rond ne demandait qu'à être photographié. Ce fut chose faite entre les arbres et les toits d'un hameau de la commune de Dabo, quelques minutes avant sa disparition complète.
Une conclusion flamboyante pour de beaux moments de détente!

mardi 22 avril 2014

Rothau, ici Rothau


Voilà un petit moment que je n'avais rien posté par ici! Des journées un peu chargées et des week-ends passés relativement loin de mon appareil photo m'ont empêché d'écrire de nouveaux articles. Histoire de se remettre dans le bain convenablement, je vous propose de continuer la série vosgienne entamée plus tôt mais en changeant tout de même un peu de sujet.
De retour d'une belle balade dans la Haute Vallée de la Bruche, j'avais choisi la gare de Rothau comme point de retour vers Strasbourg. Étant arrivé un peu en avance, j'en ai profité pour tirer le portrait de cet XGC (Autorail à Grande Capacité, modèle thermique) assurant le dernier TER pour Saint Dié des Vosges. La belle livrée colorée de la Région Alsace se marie particulièrement bien avec les tons verts qui recouvrent les Vosges au début du printemps. C'est grâce à la desserte relativement étoffée des petites lignes alsaciennes, y compris en week-end, que je peux aller me promener un peu partout: c'est vraiment agréable!

vendredi 11 avril 2014

Col de la Perheux



On reste dans les Vosges pour cette image prise au Col de la Perheux, à environ 700m d'altitude. La photo n'est pas extraordinaire, mais elle donne une petite idée du paysage et du sentier que j'avais pu découvrir en ce beau samedi ensoleillé de mars. 


lundi 7 avril 2014

Entre ciel et terre



Ce soir, je vous propose de quitter la nuit strasbourgeoise pour retourner dans les Vosges. Au détour d'un chemin, cette maison isolée, perchée sur les hauteurs de Belmont, semble être arrivée là par un mystérieux enchantement.
En réalité, une fois la colline contournée, on se rend compte qu'il y a bel et bien un village juste derrière ;) Cela-dit, la vue doit être particulièrement sympathique. Des fois je me dis que j'irai bien habiter dans ce genre de coins, ça doit être calme et agréable... En plus, la gare la plus proche n'est qu'à 7km! 

mardi 1 avril 2014

Bateliers Pêcheurs


Retour à Strasbourg pour cette nouvelle photo du Quai des Pêcheurs, un endroit de Strasbourg que vous commencez à avoir vu sous toutes les coutures. Cette fois, j'ai essayé de mettre un peu plus en valeur les bateaux que les façades, d'où cet angle un peu différent. En fait, je trouve qu'avec un peu d'imagination, on pourrait presque se croire dans un petit port. D'ailleurs, je me demande bien comment ces différentes embarcations ont fait pour arriver là; une chose est sûre, en l'état elle ne passent pas toutes sous les trois ponts qui les entourent! 

lundi 24 mars 2014

Pont d'Arc


Alors que j'y ai passé une bonne partie de mon existence, les photos de l'Ardèche ne sont pas des plus fréquentes. Il y en a bien quelques unes, mais elles datent pour la plupart de plusieurs années maintenant. J'essaie donc de rattraper un peu les choses avec cette petite image du Pont d'Arc. C'est agréable de profiter de ce véritable monument du département sans la horde de canoës qui profitent l'été venu de son raccourci millénaire, creusé petit à petit par la rivière. 
Pour ceux qui suivent mon Projet 52, j'ai hésité à poster un cliché de cette belle arche naturelle pour le thème de cette semaine, l'Eau. Il s'agissait d'une belle illustration de la puissance tranquille du liquide, capable d'éroder les collines sur des durées presque inconcevables à l'échelle humaine.

lundi 17 mars 2014

Lumière


Un soir, au détour d'une balade sur les bords de l'Ill, cette flaque reflétant un réverbère a attiré mon regard. Rendue légèrement floue par les mouvements de l'eau, sa lumière blanche se mariait bien avec les tonalités sombres de ce début de nuit. Et puis j'aime assez photographier ce genre de choses; c'est un peu comme si une fenêtre s'ouvrait pour quelques heures sur une espèce de monde imaginaire, après la pluie...

vendredi 14 mars 2014

Matinal


Petite image ferroviaire ce soir, issue de mon samedi de fin février passé à poursuivre les trains supplémentaires dans le Briançonnais. Il s'agit de la première photo au soleil de la journée: mené par la BB67408 en livrée Multiservices et par la BB67345 dans ses couleurs d'origine, cet Intercités de Nuit émerge de la pénombre juste avant son arrivée à Briançon. 
C'est avec une appréhension non dissimulée que nous guettions le ronronnement des moteurs et l'avancée du jour, il s'en est fallu de peu pour que notre train de nuit au long cours n'arrive... de nuit :) D'ailleurs, comme un clin d'œil à leur ancienne appellation Lunéa, notre satellite naturel s'était invité dans le ciel bleu. 
Cela fait maintenant plusieurs années que les BB67400 (et 67300 pendant les pointes) qui assurent les Paris-Briançon après Valence sont en sursis sur cette relation. L'agrément de nouvelles machines étant semble-t-il imminent, 2014 marquera peut-être la fin de ces vénérables locomotives dans les Hautes-Alpes. Avec l'électrification du Sillon Alpin Chambéry - Grenoble - Valence, les 67300 sont d'ailleurs au crépuscule de leur existence.  Pas étonnant, certaines d'entre elles ayant été construites avant que l'Homme ne mette le pied sur la Lune! Je suis donc content d'avoir pu en immortaliser quelques-unes avant leur disparition.
En tout cas, voir serpenter ces belles et longues rames nocturnes dans les montagnes enneigées me plait toujours autant. Souhaitons qu'elles continuent encore longtemps de défier le relief et la route nationale!

lundi 10 mars 2014

Carrefour


Ce week-end a été une belle démonstration du fait que médire systématiquement sur le climat alsacien n'est pas toujours justifié. Alors qu'un magnifique ciel bleu recouvrait la région, je suis retourné marcher dans le secteur de Fouday: le train pour St Dié a la bonne idée de partir à 12.55, ce qui me laisse à la fois le temps de faire une sympathique grasse matinée et une belle balade.
Ayant cette fois prévu large avant le dernier TER du retour, je me suis bricolé un itinéraire à partir des randonnées proposées par un hôtel réputé du secteur et mes cartes du Club Vosgien. Le parcours alternait entre petits villages perchés, forêts et cimes dénudées. Oh, quand je dis "cimes", pas de quoi faire rêver les amoureux des sommets alpins, mais ces petits cols me satisfont pleinement; comme je l'ai déjà dit j'aime beaucoup ces paysages de moyenne montagne. Si j'ai encore un peu de mal à me sentir véritablement "chez moi" au milieu des maisons à colombages, les Vosges ont achevé de me séduire depuis déjà quelques promenades! Elles sont l'occasion de petites découvertes toutes simples qui font vraiment plaisir: une cascade par ci, une belle église par là. Et puis c'est calme, c'est reposant, ça fait du bien tout simplement. 
La photo a été prise à la sortie de Bellefosse, au niveau d'un carrefour au milieu duquel je me suis bien gratté la tête: plus de balisage et un plan pour le moins imprécis. Heureusement, je savais à peu près dans quelle direction aller et les symboles du Club Vosgien sont très vite réapparus. Une bien belle balade au final ;)

vendredi 7 mars 2014

Quai de façades


On reste à Strasbourg, un peu plus tôt et un peu plus en aval de l'Ill, pour cette image du Quai des Pêcheurs, que vous commencez à bien connaître. Même si le cadrage de la photo était un peu contraint par le pont sur lequel je me trouve et le saule qu'on aperçoit en bas à droite, j'aime assez ces façades de la capitale alsacienne. La nuit, cet endroit ressemble un peu à une sorte de peinture vivante, avec ses éclairages colorées et la rivière toujours mouvante qui trouble les reflets. Au fond, l'église protestante Saint Guillaume. 
Il faudra que je retourne à cet endroit pour essayer de faire une image depuis la berge en contrebas, pour voir ce que ça donne.

mardi 4 mars 2014

Fantômatique Pont Saint Martin


Comme je l'indiquais dans le précédent article, la météo de ce dimanche était plutôt agréable et les nuages qui émaillaient le ciel n'avaient rien de bien menaçants. C'est donc avec un certain plaisir que je suis parti me balader dans Strasbourg un peu avant le coucher de soleil.
Après avoir fait le tour de la Grande Île, je suis arrivé au niveau du Pont Saint Martin au moment où la lumière commençait à sérieusement décliner, en tout cas assez pour que je dégaine mon trépied. La photo n'est pas extraordinaire, mais ça faisait un petit moment que ces jolis contrastes entre éclairage violet et pierre de taille me faisaient de l'œil. Du coup, j'ai également profité des autres promeneurs de  la soirée pour ajouter un souffle de présence humaine à l'ensemble :)

dimanche 2 mars 2014

Mini fougère


La météo d'hier, moins clémente que celle de ce dimanche, affichait "rares averses" sur le village des Vosges que j'avais repéré pour aller marcher. Muni de ma carte du Club Vosgien et de mon appareil photo, j'ai quand même décidé de sauter dans un TER pour Saint Dié et d'en descendre à Fouday, petite bourgade de la Vallée de la Bruche dont l'arrêt ferroviaire a été conservé. 
Après une dizaine de minutes de marche, je suis tombé sur une cascade comme on en voit sur les jolies photos, serpentant parmi les grands arbres et entourée de mousse. Voilà qui convenait parfaitement au thème de la semaine du Projet52! Au risque de rater le train du retour que je visais, je suis donc resté un long moment à sauter de berges en berges et de cailloux en cailloux pour essayer de faire quelques images. Au final, beaucoup sont floues ou tout simplement ratées, mais je ne suis pas mécontent de cette intermède naturel. J'avais par exemple repéré cette toute petite fougère, une plante que je trouve vraiment sympathique et j'aime assez le cliché de son portrait. Il n'a rien d'extraordinaire, mais il donne une bonne idée du lieu.
Et c'est donc depuis les hauteurs que j'ai vu filer l'avant-dernier train pour Strasbourg s'arrêtant à Fouday, le suivant ne passant que quatre heures plus tard! Heureusement, à environ deux kilomètres de là, la jolie gare toute bleue de Saint Blaise la Roche-Poutay me tendait les bras, avec sa desserte un peu plus étoffée ;)

mardi 25 février 2014

Pointu pour les Pointes


Ce week-end était marqué par les Pointes hivernales sur les lignes alpines. Lors des grands départs des Parisiens, de nombreux trains supplémentaires sont mis en place pour faire face à l'affluence de voyageurs pressés de retrouver les pistes de ski. Bien que non électrifiée et donc écartée d'office du TGV, la ligne du Briançonnais (Livron - Die - Gap - Briançon) n'échappe pas à la règle. C'est pour y voir les quatre trains de nuit complémentaires que je suis allé y faire un tour, mais les TER réguliers n'étaient pas en reste.
Huit heures viennent de sonner mais le soleil n'a pas encore franchi les crêtes enneigées,  alors que l'X72578 assure le premier Briançon - Marseille St Charles du matin. Il est vu ici avec l'un de ses homologues, peu après son départ, à Villar Saint Pancrace. Au fond à gauche, on distingue la ville de Briançon, quittée quelques minutes plus tôt.
Même si la photo est complètement à l'ombre, je l'aime assez car elle témoigne de cette ambiance un peu particulière qui règne lors de ces quelques jours de l'année où le trafic sur cette petite ligne n'a rien à envier à ses consœurs plus circulées. Une poignée de fous munis d'appareils photo se lève aux aurores pour saisir de simples engins sur rail. Mais quels engins! Dans de magnifiques paysages, où le ciel bleu souligne la blancheur de la neige, ces trains serpentent au milieu des hautes montagnes, sésames de vacances longtemps attendues. 
Pour le plus grand bonheur des voyageurs et de leurs immobiles spectateurs ;)

dimanche 16 février 2014

Sentier


Petit retour dans la Vallée de la Wormsa avec une photo prise sur le sentier que j'ai emprunté à mon retour du Lac du Fischboedle. C'était vraiment très chouette de serpenter entre ponts, cascades et pierriers sur ce joli chemin du Club Vosgien. 
J'aime beaucoup les images de ce style, les contrastes entre le sol couvert de feuilles mortes et les roches moussues sont des plus esthétiques. Pour le moment, je n'ai jamais réussi à faire d'aussi beaux clichés que ceux qui me donnent envie, mais celui-ci donne une toute petite idée de l'ambiance qu'ils dégagent.

jeudi 13 février 2014

EuroCity



Nous voici revenus en Alsace pour cette petite photo prise à bord d'un train un peu particulier. Faisant partie des derniers à porter officiellement un nom, l'EuroCity n°91 relie quotidiennement Bruxelles-Midi à Bâle, traversant pas moins de quatre pays sur son parcours. Le Vauban se glisse donc dans la trame cadencée des TER alsaciens pour offrir au voyageur une ambiance un peu désuète à bord de ses voitures belges à compartiments. 
Comme vous vous en doutez, j'aime vraiment beaucoup ces trains internationaux au long cours, héritage d'un passé aujourd'hui largement dominé par le TGV. Si ce dernier présente l'indéniable avantage de la vitesse, nos "personnalités" ferroviaires ont un petit côté exotique avec leurs locomotives françaises et leurs voitures belges ou suisses. Ils sont une très belle illustration de ce que peut donner une collaboration internationale efficace. 
Et puis, quelle belle invitation au voyage! 

dimanche 9 février 2014

Vittskövle



Retour en 2012 avec cette photo prise au bord des larges douves du Château de Vittskövle, en Suède. Il fut l'une de nos premières découvertes dans ce pays qui m'a laissé un goût de coup de cœur, malgré le peu de choses que nous avons pu y voir.
Construit dans les années 1550, il ne se visite malheureusement pas. Pourtant, il donne envie, avec ses belles couleurs qui se reflètent de façon particulièrement esthétique dans les tons bleus sombres de l'eau.

Cet article s'accompagne d'une pensée pour les victimes et les familles touchées par l'accident ayant eu lieu hier sur la ligne Nice - Digne. Tristesse.

jeudi 6 février 2014

Piégé



Voici une nouvelle image prise autour du Lac du Fischboedle ce week-end. J'ai essayé pas mal de choses avec ces petites branches, sans vraiment arriver à quelque chose de tout à fait satisfaisant. En plus, je trouve que la lumière n'est vraiment pas géniale. J'ai fini par arrêter de chercher quand je me suis mis à dangereusement glisser vers la couche de glace, dont l'épaisseur inconnue n'était pas tout à fait compatible avec mon niveau d'envie de baignade du moment :p

mercredi 5 février 2014

À l'heure!



J'aime bien les pendules, notamment celles qui émaillent quais et halls de gare - on ne se refait pas. À la SNCF et chez plusieurs de nos voisins, la trotteuse a souvent un mouvement continu, ce que je trouve particulièrement chouette. Pourtant, le patrimoine des points d'arrêt ferroviaire français est tellement vaste et hétéroclite, en digne héritage d'anciennes compagnies grandes ou petites, que l'on y trouve une diversité assez importantes d'horloges. 
La gare de Colmar possède par exemple des pendules assez atypiques, suspendues au centre des quais par deux bras métalliques. Cela donne à l'ensemble un petit air désuet que je trouve plutôt sympathique. C'est qu'ils ont dû en voir passer, des trains, ces cadrans.
À l'heure, bien sûr ;)

lundi 3 février 2014

Gelé



Petite image sans réel intérêt, si ce n'est partager avec vous le grand plaisir que j'ai eu ce dimanche à me promener autour de Metzeral et à découvrir le petit Lac du Fischboedle. Il se situe au fond de la jolie Vallée de la Wormsa. 
Je cherchais une balade sympa à faire ce dimanche, car je tournais un peu en rond dans mon appart et le soleil, après nous avoir boudé samedi, avait décidé de se montrer. Un petit coup d'œil au tableau des départs de Strasbourg m'a fait comprendre que Metzeral était la destination toute indiquée, d'autant que j'avais particulièrement apprécié mon premier passage hivernal dans les parages. En consultant notre bon vieux Google, j'ai décidé d'opter pour le circuit de la Wormsa, parfait au niveau temps pour ne pas rater le dernier train au départ de la petite gare. 
Mais je ne m'attendais pas à trouver un lac complètement gelé à mon arrivée. C'est qu'après une petite grimpette, j'étais quand même arrivé à un peu plus de 790m d'altitude... Quel bonheur que ce grand bol d'air, loin de l'agitation et de la désespérante urbanisation strasbourgeoise! Je suis resté pas mal de temps à tourner dans les environs pour chercher quelles photos je pourrais ramener. Malheureusement, la lumière n'était pas géniale et j'ai un peu fait n'importe-quoi dans mes réglages; ma session a plutôt été efficace pour me geler les phalanges :)
Dans tous les cas, le sentier que j'ai emprunté à la descente valait lui aussi le détour, entre petits ponts de bois et belles vues sur la vallée. Plus je découvre les Vosges, plus je les trouve fantastiques. Je conseille vivement!

vendredi 31 janvier 2014

Cheval de bois



Comme vous le savez sans doute, aujourd'hui marquait le début de la nouvelle année selon le calendrier chinois. Je n'avais pas vraiment d'image pour illustrer cet article, du coup j'ai cliqué l'un des caractères sur une calligraphie qu'une amie de Hong Kong m'avait envoyé il y a quelques temps déjà. C'est tout flou (et en plus je ne sais même pas ce que ça veut dire), mais j'ai mon illustration! Je referai peut-être une photo plus tard.
En attendant : bonne année du cheval de bois! 

新年快乐!

mercredi 29 janvier 2014

Le retour de Vues du Train



En juillet 2011, je postais sur Essai Pour Voir une vidéo regroupant de courts extraits filmés lors de mes différents voyages en train. Depuis, dès que je vois quelque-chose digne d'intérêt par la fenêtre, ou tout simplement pour conserver un petit souvenir d'une ligne donnée, je sors mon téléphone, le pointe vers l'extérieur et je commence à filmer.
Cela faisait un petit moment que l'idée de refaire un assemblage de quelques-uns de ces petits extraits me trottait dans la tête. C'est finalement ce week-end que je m'y suis mis, en compilant de petits moments passés sur les rails ces derniers temps. Bon, j'ai dû m'y reprendre à deux fois car suite à une fausse manipulation de ma part, j'ai corrompu ma bibliothèque iMovie. Heureusement, mes précieuses sauvegardes étaient là pour mes anciennes vidéos, mais il m'a fallu repartir de zéro pour celle-ci!
Au final, il en ressort un petit clip dont les images sautent un peu (beaucoup), présentent de très nombreux reflets ou sont en contre-jour. Bref, qui ne sont pas forcément très réussies techniquement. Pourtant, j'espère que vous prendrez plaisir à la visionner, car c'est un peu ce que j'aimerais qu'elle véhicule: ce petit bonheur tout simple qui m'envahit quand, muni de mon billet, je n'ai plus qu'à profiter du paysage qui défile...
Après tout, comme le disait Paul Morand : 
Il y a moins de bénéfices à espérer d'un billet de loterie que d'un billet de chemin de fer.
À bon entendeur ;)

dimanche 26 janvier 2014

Besançon sur les rails



Entre mon départ en 2012 et mon passage de janvier, l'un des changements les plus marquants dans les rues de Besançon reste sans conteste le tramway. S'il n'est pas encore en service, les infrastructures qui lui sont nécessaires sont quasiment terminées et des essais de circulation sont même en cours. 
Les pavés de la Place de la Révolution, étant donné leur nom, se devait bien de faire partie de cette modification majeure du paysage urbain. Ils sont désormais traversés par les quatre files de rail à gorge des deux voies du tram. Le tout donne un bel assemblage de lignes droites et courbes, avec lequel il doit y avoir moyen de faire de bien plus belles images que celle de l'article!

mardi 21 janvier 2014

Strasbourg - Contre-jour



Mhh, j'avais juste envie de poster un petit article ce soir, mais je n'ai pas trouvé grand-chose à me mettre sous le clavier. Voici donc une image sans intérêt particulier prise au bord de l'Ill ce week-end. Je ne sais pas quoi en penser, je cherchais à faire une photo en contre-jour alors j'ai essayé tout un tas de choses. Celle-ci me paraissait être assez adaptée au noir et blanc; et finalement je crois que j'aime bien son "ambiance" malgré ses innombrables défauts.

vendredi 17 janvier 2014

Chailluz



Il y a un truc que j'apprécie vraiment à Besançon (bon en fait y en a pas vraiment qu'un, mais passons) : la couleur de ses façades. J'en ai déjà parlé un certain nombre de fois, mais je ne me lasse pas de ces tons beiges et bleutés. C'est la Pierre de Chailluz qui donne cette belle harmonie à bon nombre de bâtiments bisontins. 
La photo a été prise dans la cour du Palais Granvelle, malheureusement sous la grisaille. C'est pourtant au soleil que cette spécificité locale prend toute sa splendeur, car je trouve que la Pierre de Chailluz "accroche" joliment la lumière. 
J'ai un peu raté la mise au point de ce cliché, mais au final je l'aime bien quand même. Ça change un peu des tons rosés du Grès des Vosges :)

dimanche 12 janvier 2014

Favori



Hier, pour la première fois depuis plus d'un an, j'ai acheté un billet de train sur lequel la destination affichée était Besançon Viotte. Et ça, c'est quelque-chose qui fait vraiment , mais alors vraiment, plaisir.
Quel bonheur de revoir la capitale comtoise! À peine le pied posé sur le nouveau quai de la voie F, qui n'était pas encore terminé lorsque je suis parti, j'étais déjà tout content. C'est assez difficile à expliquer en fait, c'est un peu comme si je rentrais "à la maison", un peu comme si Strasbourg, malgré ses qualités, n'était qu'une simple parenthèse. Un peu comme si je redécouvrais que Besançon n'est finalement pas si loin, qu'elle n'a pas disparu. Qu'elle me plait toujours. D'autant qu'elle évolue : les travaux du tram ne sont pas complètement terminés mais ils sont bien avancés. C'est assez bizarre de voir des rails sur le parvis de la gare Viotte et sur la Place de la République. Le nouveau Pont Battant est lui aussi en place, alors que j'avais vu l'ancien se faire découper puis disparaître. En bref, j'ai adoré remettre les pieds en Franche-Comté et me promener entre les belles façades en pierre de Chailluz.
Évidemment, la Cathédrale St Jean n'a pas bougé et veille toujours sur la boucle. Malgré le ciel tout gris, je n'ai pas résisté à la tentation de faire une nième photo de son joli clocher à l'impériale depuis la Citadelle. Il manque vraiment une colline à la capitale alsacienne, c'est tellement agréable de pouvoir admirer les toits depuis un point haut! C'est curieux, je trouve que ça donne un côté vivant à la ville, ça lui donne une taille plus humaine. En tout cas, j'ai essayé de changer un tout petit peu de point de vue par rapport à mes anciennes habitudes. Je ne crois pas avoir déjà fait un tel cliché, avec les murs de la demi-lune défensive des fortifications de Vauban. J'aime plutôt bien, j'aurais dû y penser plus tôt. Je n'ai pas pu faire exactement le cadrage que je voulais car d'autres personnes sont venues profiter de la vue, mais comment leur en vouloir?

Vous vous demandez peut-être pourquoi j'ai fait tant de kilomètres, au delà de la simple joie de revoir Besançon. En fait, je me suis trouvé une bonne excuse: j'ai commencé un "Projet 52". Il s'agit de prendre une photo par semaine, sur un thème imposé. Or, le second n'était autre que "Endroit Favori". Mon fameux panorama bisontin était la plus belle des illustrations, accessible en train rapidement, à laquelle j'ai pensé. Mais bon, pour être tout à fait honnête, j'avais juste envie d'y retourner...
Pour plus d'infos et voir tous les clichés du projet, vous pouvez vous rendre à l'adresse suivante: http://projet52tchou.tumblr.com.

mardi 7 janvier 2014

Autre Strasbourg


Strasbourg n'est pas faite que de maisons à colombages et de bâtiments arborant la couleur rosée du grès des Vosges. Dimanche soir, alors que le ciel était bien dégagé, j'ai décidé d'aller profiter une nouvelle fois de l'heure bleue en m'éloignant des sites les plus emblématiques de la ville. Sans que je ne sache trop pourquoi, la vue offerte par ce pont me plaisait bien. Voici donc le centre de la capitale alsacienne sous un angle peut-être un peu moins photographié que d'habitude...

dimanche 5 janvier 2014

Scierie et TER



Aujourd'hui, j'avais envie de vous proposer une petite image ferroviaire. J'ai donc fait les fonds de tiroir et j'ai ressorti cette photo prise en mars dernier lors des Pointes hivernales. L'X72577 et l'un de ses compères sont vus sur la commune de Saint Martin de Queyrières, non loin de Briançon qu'ils viennent de quitter. Ils assurent un TER régulier à destination de Romans-Bourg de Péage. Lorsque j'ai commencé la photographie ferroviaire, ces trains effectuaient le parcours Briançon - Lyon et étaient assurés par une rame tractée (locomotive + voitures).
En tout cas, ça donne envie d'être aux Pointes 2014 qui, espérons-le, seront également gratifiées d'un beau soleil hivernal. Rendez-vous fin février ;)

jeudi 2 janvier 2014

Deux mille quatorze



Voilà voilà, après plusieurs jours de silence, je ne pouvais quand même pas rater le traditionnel post du nouvel an. N'ayant pas grand-chose de bien palpitant à publier en termes d'images, j'ai essayé de faire deux ou trois clichés avec mes bougies hier soir. Il n'en est pas sorti de photos extraordinaires, mais celle-ci est suffisamment potable pour qu'elle atterrisse par ici.
Donc, je vous souhaite à tous une excellente année 2014, avec les vœux habituels: santé, bonheur, réussite, etc. La totale, tant qu'à faire!
2013 a été pour moi une année riche en nouvelles expériences, après une arrivée en Alsace fin 2012. Pas mal de nouveautés côté boulot, qui reste toujours particulièrement intéressant. Cette année m'a également permis de faire de belles rencontres et de continuer mes petites découvertes, à droite ou à gauche, sur les rails ou ailleurs. Quant à 2014, il y a fort à parier qu'elle apportera elle aussi pas mal de changements, principalement côté professionnel, une nouvelle fois. J'en espère aussi quelques autres plus personnels, reste à voir s'ils se concrétiseront ;) Rendez-vous le 1er janvier 2015 pour vérifier tout ça!
En attendant, bonne année!