dimanche 28 octobre 2012

Soucoupe volante



À Hambourg, il n'y a pas que les minuscules et fantastiques maquettes du Miniatur Wunderland. Il y a aussi des choses beaucoup plus hautes, comme la tour Heinrich Hertz, nommée d'après le célèbre physicien. Si l'on en croit Wikipédia, elle mesure 279 mètres de haut!
Vue par le dessous, on dirait vraiment une soucoupe volante qui serait venue se reposer sur un pied. C'est assez marrant :)

jeudi 25 octobre 2012

Ombre flottante



J'ai encore un nombre assez conséquent de photos du Danemark à trier... Du coup, ce soir, retour autour du Fjord d'Odense pour une nouvelle image du joli coucher de soleil auquel nous avons eu droit. Bon, je le fais extrêmement rarement mais sur ce cliché, j'ai légèrement corrigé deux ou trois taches. Lorsque j'avais regardé le résultat la première fois, j'avais eu peur d'avoir des tas de poussières sur mon capteur. En réalité, la grande majorité de ce que j'ai fait ce soir là est infesté de petites bestioles volantes qui font autant de points noirs disgracieux. C'est vrai qu'il y en avait un nombre certain, les champs n'étant jamais très loin de la côte au Danemark. Pas vraiment gênant "en vrai", mais une véritable calamité pour le pseudo-apprenti-photographe que je suis! 
Allez, la prochaine fois j'essayerai de vous montrer quelques châteaux que l'on a vu lors de notre petit périple dano-suédois :P

samedi 20 octobre 2012

Petite France



Le célèbre quartier de la Petite France à Strasbourg est réputé pour ses maisons à colombages bordant les canaux de l'Ill. Il attire une foule de touristes au milieu de laquelle il n'est pas toujours très facile de se frayer un chemin. 
Hier soir, voulant profiter d'un ciel clair propice aux photos nocturnes, je suis quand même allé y faire un tour pour prendre un ou deux clichés pendant l'heure bleue. Malheureusement, je me suis décidé un peu tard et j'ai donc raté les plus jolies couleurs du début de la nuit... Malgré tout, cela m'a fait bien plaisir de renouer un peu avec ce genre d'images. Le résultat n'est pas trop mal, j'y retournerai quand même un de ces jours pour cliquer un peu plus tôt et avoir un fond bien bleu :) En plus, à ma grande surprise, il n'y avait pas tant de monde que ça hier!
La Maison des Tanneurs, construite en 1572 (d'après Wikipédia), est l'un des bâtiments les plus emblématiques de Strasbourg. De mon côté, je me demande quand même comment font toutes ces poutres, plus ou moins tordues, pour tenir depuis aussi longtemps. Evidemment, les fenêtres sont ornées de géraniums; et avec un peu de recul, il faut bien dire que c'est plutôt mignon. 
C'est d'ailleurs presque trop beau: entre ces bâtiments et les innombrables bateaux de visiteurs, au début je trouvais que ça faisait un peu "décor de cinéma" ou Disneyland. Mais finalement, on est bien en plein cœur du centre-ville et pas de Mickey à l'horizon... Honnêtement, malgré le monde, je suis plutôt content d'avoir atterri dans une ville qui a de jolis bâtiments à offrir. Après avoir connu le fantastique centre-ville de Besançon, j'aurais été un peu déçu de retourner à Grenoble, que je n'ai jamais trouvée très engageante. 
En tout cas, j'ai encore beaucoup de choses à photographier et à découvrir par ici, et ça, c'est quand même chouette :)

dimanche 14 octobre 2012

À vélo, dans Strasbourg



Si Besançon, avec son relief plutôt accidenté hors de la Boucle, étaient plutôt décourageante pour les cyclistes, il en va tout autrement de Strasbourg.
Ici, on en croise partout, et certains garages à vélo des parages m'ont rappelé les ribambelles de bicyclettes parquées par dizaines (centaines?) en Chine. C'est assez impressionnant. Hier, j'ai donc ressorti mon vélo pour aller faire un petit tour en ville. Si les pistes cyclables sont plutôt bien matérialisées, il est très difficile de se frayer un chemin dans les rues piétonnes du centre-ville, alors même que certaines d'entre elles sont également autorisées aux cycles! Il y a un monde assez impressionnant, cela change de la capitale comtoise et ce n'est pas un bon point pour son homologue alsacienne. Ce n'est pas très agréable d'être entouré par une foule presque compacte. 
La photo a quant à elle été prise il y a deux semaines, aux alentours des Ponts Couverts. Comme vous le voyez, le grès rose est ici omniprésent! J'aime assez le platane en arrière-plan, il est énorme et a dû voir passer un sacré paquet de vélocipèdes depuis qu'il est là...

Note d'un exilé du net en Alsace : L'accès internet provisoire que j'utilise ne me permet pas de transférer mes photos sur mon serveur Free. En attendant, j'utilise donc l'excellent 500px en récupérant tant bien que mal les liens de mes images. Elles sont donc plus petites qu'à l'accoutumée et je ne sais pas si elles persisteront dans le temps. Je les remplacerai dès que ma connexion fonctionnera...

vendredi 12 octobre 2012

Nouvelle cathédrale



Vous le savez si vous lisez régulièrement Essai Pour Voir, j'aimais tout particulièrement la cathédrale de Besançon, avec son clocher comtois si caractéristique. Entre la Citadelle et le centre-ville, finalement assez discrète, elle était l'un de mes sujets photographiques favoris.
Me voilà donc maintenant à Strasbourg, où la jolie pierre de Chailluz a laissé sa place au grès des Vosges. La cathédrale de la capitale alsacienne, toute en hauteur et chargée de fin détails, s'impose de loin sur la Grande Île. C'est simple, elle domine tout le reste avec sa flèche qui en a fait pendant longtemps l'un des plus hauts bâtiments du monde. Si Besançon offrait plusieurs points de vue naturels fort sympathiques avec ses nombreuses collines, Strasbourg s'en remet donc à son prestigieux édifice gothique pour le visiteur soucieux de s'élever un peu.
Au départ, je n'avais même pas vu les escaliers, un peu cachés sur le côté, donnant accès à la plate-forme située à 66 mètres de hauteur. Un ticket et de nombreuses marches plus tard, je dois bien reconnaître que la vue est quand même assez impressionnante. L'absence de relief proche permet de voir la ville et les alentours sur une très grande distance. La montée vaut clairement le détour! J'ai eu la chance d'y monter au moment du coucher du soleil, ce qui donnait à l'ensemble de très jolies couleurs. En attendant une ou deux autres images, voici donc ma première photo alsacienne pour le blog, prise au travers de la balustrade...