vendredi 28 décembre 2012

Coucher de nuages



Après une photo presque toute bleue, voici une image presque toute orange :) Je l'avais prise fin septembre, depuis la cathédrale de Strasbourg. Le soleil n'allait pas tarder à disparaître derrière les nuages, qui ce jour là dominaient le massif des Vosges...
Mon stock de photos "montrables" s'amenuise petit à petit, il va falloir que je recommencer à en faire!

mercredi 26 décembre 2012

Goéland



À proximité du joli château d'Helsingør, au Danemark, j'avais photographié ce goéland qui semblait monter la garde sur les frontières, guettant "l'ennemi" suédois situé juste en face.
En fait cette photo ne vaut pas grand-chose mais c'est dans ces moments là que je suis content d'avoir mon petit téléobjectif 55-250 de Canon, qui rend bien des services! D'ailleurs je trouve qu'il a parfois un bien meilleur piqué que mon 15-85, ce qui me chagrine beaucoup.
Dans tous les cas, ne faites pas trop de bêtises derrière votre écran car notre ami a l'air d'avoir le regard perçant :)

samedi 22 décembre 2012

Egeskov Slot



Et voilà! Ça commençait à faire un moment que je vous en avait parlé, voici donc les premières images des quelques châteaux danois que j'ai eu l'occasion de visiter cet été.
Il faut dire qu'il y en a un certain nombre, mais qu'ils sont quand même plutôt différents de ceux que l'on a l'habitude de voir en France, par exemple dans la vallée de la Loire. Comme beaucoup de constructions au Danemark, certains sont en briques rouges, ce qui leur donne un aspect coloré plutôt sympathique. Même si du coup, je trouve que ça leur donne un côté un peu moins "majestueux" que leurs homologues en maçonnerie.


Toujours est-il que celui d'Egeskov, sur l'île de Fionie, m'a vraiment plu. Situé au milieu d'un grand parc fort agréable, son architecture est plutôt chouette et les briques se marient bien avec les toitures métalliques rendues vert de gris par l'oxydation. Il est entouré de plusieurs étendues d'eau, ce qui me faisait beaucoup penser au château d'Azay le Rideau, en Indre et Loire. D'ailleurs j'aimais bien le petit pont suspendu qui permet d'accéder au château, même si on ne pouvait pas l'emprunter en temps que visiteur.


L'intérieur n'est pas forcément très intéressant, sauf l'incroyable "Palais de Titania", une sorte de très grande maison de poupée aux détails époustouflants de réalisme. De minuscules livres dans lesquels il est quand même écrit quelque-chose, de tout petits bijoux ou encore du mobilier miniature, il y en a pour tous les goûts. Pour ceux qui ont vu Arrietty, le rapprochement est vite fait! D'ailleurs, l'histoire est un peu similaire puisque c'est parce que la fille du commanditaire aurait vu de petites fées qu'il aurait décidé de lancer ce drôle de projet. Ce palais miniature du début du siècle dernier (construit entre 1907 et 1922 si l'on en croit Wikipédia) vaut assurément le détour. Comme il est derrière des vitres, les photos ne rendent pas grand-chose, je ne suis pas sûr d'en poster ici. Vous en trouverez sur le site officiel du château


Dans les bâtiments qui parsèment le parc, on trouve aussi une étonnante et assez importante collection de motos en tous genres, de vieux vélos, une exposition sur les pompiers danois avec des tas d'anciens véhicules, des avions, des voitures, bref pas mal de choses assez hétéroclites qui peuvent être sympa à découvrir. Il y a aussi un labyrinthe qui, même s'il nous paraissait assez petit, nous a bien fait tourner en bourrique. En fait, il y en a plusieurs dans le parc, mais un seul est accessible au public. On peut aussi faire un petit parcours surélevé dans les arbres, c'est plutôt rigolo. D'ailleurs, il y avait pas mal de monde et notamment des familles: j'avais l'impression qu'Egeskov et son parc était un peu l'un des rendez-vous dominical des habitants du coin :) Il faut dire que l'on a eu un temps magnifique ce jour là!
Bref, c'était un bon moment. Je pense que si vous êtes de passage dans le coin, il peut être sympathique de faire un petit crochet par Egeskov :)

mercredi 19 décembre 2012

Sur une branche



Dernière petite photo de feuille prise lors de ma balade autour de Niederbronn :) J'espère que la neige et le soleil reviendront vite tous les deux ensemble pour que je puisse retourner dans le coin.
Ah, mais j'oubliais que vendredi sera la fin du monde. Zut. Pile le jour des vacances! Je pense que les mayas avaient comploté contre nous... ;)

dimanche 16 décembre 2012

Vidéos ferroviaires


Aujourd'hui, je voulais partager avec vous de petites vidéos en rapport avec le ferroviaire et sur lesquelles je suis tombé récemment (ou pas ^^).


On commence tout d'abord par une animation réalisée pour le compte de Metro Trains, la compagnie opérant les trains de banlieue de Melbourne en Australie. Il s'agit là de faire passer les messages de sécurité traditionnels lorsqu'on parle de chemin de fer: ne pas passer les barrières de passages à niveau en chicane, ne pas traverser les voies, ne pas s'approcher de la bordure du quai, etc. Je ne sais pas si ces messages sont bien passés, mais en tout cas la méthode est originale. La vidéo a été vue plus de 33 millions de fois sur YouTube à l'heure où j'écris ces lignes, on peut donc au moins dire qu'elle a été diffusée au plus grand nombre! J'en profite pour rappeler que ces consignes élémentaires sont valables partout où il y a des trains, et pas seulement en Australie! Saviez vous qu'un tout petit article du code de la route impose l'arrêt des piétons aux feux clignotants des passage à niveau? Ah, et n'oubliez pas, si l'un d'entre eux reste fermé très longtemps devant votre voiture, ne passez en aucun cas mais utilisez plutôt l'itinéraire de détournement indiqué sur les téléphones orange présents sur la plupart des passages à niveau automatiques, téléphones qui vous permettront également de prévenir un agent SNCF. Vous trouverez un rappel des différentes règles de sécurité françaises aux passages à niveau sur ce site: http://www.securite-passageaniveau.fr/securite-routiere/.



On reste à l'étranger mais avec un sujet plus léger cette fois: nous sommes en Suisse, sur le réseau des CFF (Chemins de Fer Fédéraux). Ces derniers ont publié en avril dernier une musique chantée par deux de leurs agents, pour faire la promotion du train et accompagner leur nouvelle campagne de publicité "En route chez soi". Je trouve ça plutôt sympathique en fait, ce qui n'a rien de très étonnant de la part de cette grande nation ferroviaire qu'est la Suisse :) J'ai particulièrement apprécié que la vidéo mette aussi en avant le travail des agents de l'Infrastructure, ceux qui œuvrent un peu dans l'ombre pour que le réseau ferroviaire fonctionne correctement.



Bon, et puisqu'il faut quand même être un peu chauvin, voici une vidéo de la SNCF que je trouvais particulièrement réussie, en alliant passé et présent. La séquence de fin, qui présentait un logo "Carmillon" alors tout récent, était plutôt bien trouvée. Il y a aussi la récente pub de RFF qui est vraiment très bien réalisée, mais je vous en avais déjà parlé :)

Voilà, ça sera tout pour aujourd'hui! À bientôt pour la suite ;)

mercredi 12 décembre 2012

Feuille sucrée



Hopla, comme diraient les Alsaciens, ce soir je vous propose une autre petite photo de feuille prise lors de ma balade autour de Niederbronn les Bains.
Au delà de cette image sans intérêt particulier, c'était chouette car le soleil éclairait parfaitement les cristaux de neige et de glace sur les dernières feuilles de l'automne. En fait j'aime assez les journées ensoleillées d'hiver, lorsqu'il fait assez froid: on a l'impression que l'air est plus "clair", plus "pur". Je ne sais pas trop à quoi c'est lié, mais je n'ai découvert cette sensation qu'une fois arrivé à Besançon. Peut-être une illusion liée à l'aspect "vivifiant" du froid sec?

lundi 10 décembre 2012

Cuivre-feuille



Ce soir, rien qu'une petite image prise samedi lors de ma petite promenade aux alentours de Niderbronn les Bains. Rien de bien extraordinaire, mais malgré l'autre feuille sur la gauche et la mise au point je l'aime bien quand même. Ça faisait un petit moment que je n'avais pas fait de photos au soleil, et ça faisait du bien de recliquer deux trois trucs!


dimanche 9 décembre 2012

Grand Wintersberg



Hier, alors que la neige recouvrait encore une bonne partie du paysage et que le soleil brillait sans partage, j'ai décidé de suivre de (très) bons conseils et de sauter dans le train pour Niederbronn les Bains. C'était LA bonne idée du jour. Après quelques déboires au départ, mon TER refusant obstinément de quitter la gare de Strasbourg à cause de problèmes sur les aiguilles ("aiguillages"), j'ai non seulement pu profiter d'une balade bien au chaud entre champs, villages et forêts enneigés, mais aussi et surtout d'une petite marche très agréable une fois arrivé sur place.
En fait, c'était la grande improvisation, je n'avais ni carte ni itinéraire en tête. Je comptais trouver sur place de quoi m'indiquer vers où me diriger. Si "l'éco-halte" de Niederbronn ne m'a pas accueilli avec un panneau du Club Vosgien comme j'en ai vu ailleurs, un plan de la ville m'a donné quelques renseignements. En fait, c'est l'indication "Grand Wintersberg" qui m'intriguait un peu, et je suis donc allé dans cette direction. Pour finalement tomber sur un panneau portant une carte et les chemins de randonnée du coin ainsi que les fameux indicateurs du Club! Et je suis donc parti vers ce fameux "Grand Wintersberg", à travers les bois et toujours sous le soleil. C'était vraiment super, le calme était parfait et l'étroit sentier montait en se frayant chemin entre les arbres et le fond d'une petite vallée. La lumière jouait avec les troncs, ce qui donnait au paysage un petit côté magique. Autant vous dire que j'étais aux anges. Je serai bien resté plus longtemps, mais les horaires du samedi n'étaient pas optimaux pour moi étant donné que j'étais parti un peu tard. Je n'ai donc pas eu le temps de gravir les 581 mètres de cette petite montagne en entier. Malgré tout, je suis déjà arrivé à une certaine hauteur et j'ai bien profité de la neige, qui n'était par endroit ponctuée que des traces de différents animaux. En tout cas, c'est décidé, j'y retournerai pour terminer mon ascension!
Je suis juste un peu déçu de mes photos, souvent la mise au point est vraiment ratée. Je ne sais pas trop ce que j'ai bricolé, mais en tout cas c'est souvent très flou à l'arrière plan, et ça ne rend donc rien du tout... Je manque de pratique.


Avant de terminer ce petit article, voici une petite image de ce sans quoi rien de tout ça ne serait possible! Les TER Alsace et tous les gens qui gravitent autour... 
Dans la petite gare terminus de Niederbronn les Bains, l'X 76644 est arrivé de Strasbourg et attend sagement d'y retourner. Il y a quelques années (jusqu'en 1996 ou 1997 me semble-t-il), les trains pouvaient encore continuer à travers les Vosges pour rejoindre Bitche, puis Sarreguemines en Lorraine. Tout n'est pas noir pour autant puisque Haguenau - Niederbronn sera complètement renouvelée en 2014. Voilà qui devrait permettre au train de ne plus être dépassé par les voitures et aux agents de Reichshoffen de dire au revoir à leurs passages à niveau manuels :)

jeudi 6 décembre 2012

Plus de bateau



Ce soir, nouvelle petite photo de Strasbourg, très semblable à celle où l'on voyait les "traces" d'un bateau. Elle a juste été prise un peu plus tard, alors que la nuit commençait à vraiment devenir noire. Ce soir-là, il n'y avait pas trop de nuages ce qui donnait au ciel de jolies couleurs. J'ai relativement hâte de revoir un peu de ciel bleu pour pouvoir refaire ce genre d'images! Je dois dire qu'en ce moment, je n'ai pas beaucoup sorti l'appareil de son sac... Pourtant ce n'est pas l'envie qui m'en manque, mais faire des photos sous une grisaille uniforme ne m'enchante pas des masses. Heureusement, on voit percer un peu de lumière derrière les nuages ces derniers jours, ça fait du bien! Il suffirait juste que ça dure jusqu'à ce week-end ;)
Dans tous les cas, je trouve ce coin de la capitale alsacienne plutôt photogénique, le soir venu. Je me demande ce que ça donnerait avec un peu de neige. Il ne reste plus qu'à attendre qu'elle tombe et tienne, donc. Affaire à suivre!

mardi 4 décembre 2012

Givré!



S'il y a une chose qui ne change pas vraiment entre la Franche-Comté et l'Alsace, ce sont les températures (bien que cela dépende des coins: coucou le Haut-Doubs et ses températures polaires). Ça me va plutôt bien car depuis quelques temps que je suis dans le Nord Est, je me suis habitué à ce temps et aux petits tracas qu'il apporte. Mais je me suis aussi habitué à ses grands avantages: ici quand il neige, tout fonctionne quasiment normalement sauf épisode exceptionnel; ici quand il fait assez froid les paysages les plus banals deviennent de véritables merveilles.


Pourquoi? Mais parce que tout givre! Et je peux vous assurez que lorsque tout est recouvert de cette fine épaisseur de glace, c'est assez magique. Ce week-end, j'ai pu retrouver un peu de l'émerveillement que j'avais pu connaître lors de mes premières rencontres avec ce phénomène. Sur les sentiers de ma balade, les parties à l'ombre étaient en effet restées bien blanches... Par endroit, les quelques rayons de soleil qui perçaient donnaient à l'ensemble un caractère encore plus sympathique, avec une jolie lumière.
Je crois que je préfère encore connaître ça et subir régulièrement des températures inférieures à -10° qu'aller cramer sur une plage en été :)

samedi 1 décembre 2012

À la croisée des chemins



Aujourd'hui, j'ai encore mis à contribution mon guide de balades à faire depuis les gares alsaciennes pour me rendre de Mutzig à Obernai. Je ne m'attendais pas à ce que les paysages soient fantastiques, mais j'ai finalement été très surpris par une promenade très agréable! 
On commençait par de petits sentiers fort sympathiques, perdus dans la forêt et longeant d'anciens murs couverts de mousse. Le tout dans un calme absolu, ce qui est vraiment plaisant. J'ai aussi pu découvrir de jolis villages, comme Bœrsch avec ses anciennes portes à l'entrée du centre-ville ou ses anciens puits (quelques photos sur le site de la commune). Obernai a l'air vraiment mignonne aussi, bien que j'y sois passé entre chien et loup et au milieu d'une folle agitation liée à son marché de Noël.
J'ai bien aimé aussi l'aspect vallonné et champêtre de ce circuit, avec des étendues vertes dépourvues d'arbres ou de très jolies maisons à l'écart d'un peu tout. D'ailleurs, je suis aussi tombé complètement par hasard et vraiment sans le vouloir sur l'ancienne ligne Rosheim - Saint Nabor, ce qui m'a donné l'occasion de rechercher un peu l'historique de cette voie ferrée qui se rendait au pied du Mont Sainte Odile. Je ne savais pas que mes pas aller croiser des rails, bien que cette fois encore j'en ai trouvé qui servaient de clôtures. 
Pour changer un peu, car j'ai fait peu de photos (sauf avec mon téléphone), cet article est illustré par un panorama Photosynth. Il s'agit d'un endroit que j'ai trouvé sympa bien qu'il n'ait rien d'extraordinaire. Un simple croisement avec une croix, un petit poteau indicateur, un arbre et un banc. Pourtant, je trouvais qu'il s'en dégageait quelque-chose, un peu comme un tout petit parfum de fantastique ou d'aventure. Comme si l'on était dans un roman comme Le Seigneur des Anneaux, à se rendre à pied d'une auberge à une autre. La qualité n'est pas terrible, mais si vous souhaitez mieux il suffit de descendre du train à Mutzig puis de suivre le balisage du Club Vosgien vers Rosenwiller :) Le panorama est également accessible en plus grand en cliquant par ici.