jeudi 27 octobre 2011

Doubs Besançon



Moi je dis que lorsqu'à deux pas du centre ville, on a ça, je comprends mieux pourquoi je me lève à 5h30 tous les matins pour rester ici. =D
En tout cas, je compte bien profiter de mon sursis franc-comtois. Quelle bonne idée j'ai eu de choisir Besançon, je crois! D'une part je suis capable de placer le Doubs sur une carte, ce dont j'aurais été bien incapable il y a trois ans (:p), d'autre part la comparaison avec la voie sur berge de Grenoble n'a même pas lieu d'être ^^ -oui, ceci est un flagrant délit de troll caractérisé-
Ah la la. Et d'ici quelques mois, où vais-je encore aterrir? "Toujours en mouvement est l'avenir..."

lundi 24 octobre 2011

C'est l'automne!



Bon, j'ai un petit temps de retard, c'est vrai. Mais ce week-end, le temps était vraiment magnifique et j'en ai profité pour aller faire quelques photos dans Besançon. La capitale comtoise a revêtu ses couleurs automnales, pour le plus grand plaisir des passants et des objectifs. Les bords du Doubs sont vraiment très jolis en cette saison. J'irais bien me balader au delà de la ville pour prendre d'autres photos...
Comme la pluie semble s'inviter en ce lundi soir plutôt frisquet, je vous propose une première image de la série à venir. Juste pour les couleurs...

Tant que j'y suis, un truc qui n'a absolument rien à voir, une vidéo sur laquelle je suis tombé un peu par hasard:


Elle est plutôt bien faite, et a le mérite de faire découvrir un peu le groupe SNCF, mal connu du grand public (Géodis, Kéolis, ou encore Eurostar et Thalys dont la SNCF détient des parts). Vous remarquerez d'ailleurs que depuis un petit moment, la communication de l'entreprise zappe l'article "la", certainement pour marquer cet effet "groupe". Ce n'est pas forcément très heureux, je trouve, mais ça sonne peut-être plus "moderne". Et ça rejoint clairement le "Avant, il y avait le train, maintenant il y a SNCF".

Et puis on parle beaucoup de Tintin en ce moment, et là aussi, via le Twitter de BDFugue, j'ai découvert cette vidéo non officielle mais que je trouve vraiment sympathique et plutôt originale:


Enfin, grâce à celle que je salue là-bas sur sa terre lointaine et que je remercie: une vidéo d'une chanson sympathique qui rappelle des trucs quand on est déjà allé en Chine. Il faut vraiment que je me remette au chinois, moi, d'ailleurs...



Un dernier mot, enfin, sur la disparition la semaine dernière de Roger Tallon, designer français qui a donné à certains modèles de TGV (Atlantique et Duplex notamment) l'apparence qu'on leur connait aujourd'hui. Sans parler des voitures Corail... Et parce que j'aime particulièrement les Duplex, qui sont de très beaux trains, un modeste hommage à celui qui en créa la ligne:




(Photo déjà postée mais je n'en ai pas vraiment d'autres de montrables...)

Voilà :) J'espère poster bientôt d'autres photos automnales de Besançon, le temps de les fignoler.

vendredi 21 octobre 2011

Maman les p'tites jonques


Ce soir, petit retour à Hong Kong pour quelques photos prises autour de Victoria Harbour.


Bon, cette photo ne vaut rien, mais c'est pour un petit détail que je l'ai postée quand même. Sur l'immeuble à droite, vous remarquerez peut-être le logo "DB Schenker". Et oui, la compagnie ferroviaire allemande affiche fièrement ses couleurs sur les gratte-ciels de Hong Kong, au milieu de Philips, Samsung et autres Hitachi. Plus précisément, il s'agit de la filiale logistique de la DB, qui regroupe des activités liées au rail, mais aussi au transport en général. Avec ses 90 000 employés, DB Schenker est présent un peu partout dans le monde (130 pays, selon le site du groupe). Geodis, ce qui pourrait correspondre à Schenker pour la SNCF, n'affiche "que" 30 000 employés et une présence réelle dans 60 pays. J'avoue que pour avoir regardé un peu, l'organisation allemande a l'air impressionnante. Verra t'on un jour le logo SNCF en grand à Hong Kong? Qui sait, il commence bien à apparaître sur des camions.


Le ciel bleu n'a pas encore complètement disparu, mais les nuages étendent leur énormes masses sur North Point.


Mais voici le Duk Ling, la jonque que j'attendais. J'avais réservé un petit tour de la baie à l'office de tourisme -au personnel fort sympathique. C'est moins cher (je crois me souvenir de 50 HK$) qu'avec les autres compagnies, et il s'agit à priori d'une vraie jonque remise en état. D'après le site officiel, c'est même un Français qui l'avait rachetée et restaurée à la fin des années 80. Évidemment, sans la voile et avec son moteur, ça ne fait pas très folklorique mais bon.


Me voici maintenant à bord. En fait, j'ai énormément apprécié ce petit tour de Victoria Harbour. Il faisait bon, il y avait encore un peu de soleil et rien d'autre à faire que de s'adosser contre la cabine et de profiter de la balade. Je ne sais pas pourquoi, mais ça reste l'un de mes meilleurs souvenirs de Hong Kong. Ici, le drapeau de la ville, figurant une bauhinia, que je trouve très esthétique. En fait je n'ai pas fait beaucoup de photos lors de ce petit tour, et celles que j'ai ne sont pas top.




Les fameuses voiles tirant sur le rouge des jonques associées à la baie de Hong Kong. Là, elles étaient purement esthétiques puisque c'est visiblement (ou plutôt bruitement :p) un moteur qui nous propulsait. Qu'importe, c'était quand même on ne peut plus agréable!


Coté continent, la grisaille des nuages l'a désormais emporté sur les rayons du soleil. Il y avait plusieurs bateaux de croisière amarrés dans le coin, et nous avons aussi croisé des cargos et tout un tas d'embarcations diverses et variées. Comme je le disais dans les précédents articles, Victoria Harbour est très encombrée!


Dernière petite photo, prise alors que nous longions l'Avenue of Stars évoquée l'autre fois. La balade touche à sa fin, mais c'est volontiers que j'aurais prolongé l'expérience...

Ainsi s'achève ce petit article. Comme quoi, même un type qui ne jure que par les bidules roulant sur rails peut aussi apprécier les bidules voguant sur l'eau ;)

lundi 17 octobre 2011

Ne pas oublier la Cerdagne


Il me reste encore de nombreuses photos de Cerdagne, et notamment du Train Jaune, à partager par ici. Je me rends compte que je laisse un peu traîner ce dossier, alors pour ne pas l'oublier, je vous en propose ce soir quelques images.


On retourne au bord du torrent qui dévale sa pente au moyen de nombreuses petites cascades, à coté de Llo. J'aurais bien aimé avoir un peu de soleil quand même! Je n'ai pas vraiment réussi à obtenir de photos qui me plaisent vraiment à cet endroit, pourtant je suis sûr qu'il y avait matière à faire quelque-chose de chouette...


J'ai quand même réussi à surprendre ce papillon avant de partir. Je n'aime pas trop la lumière, mais on fera avec.


Vous vous demandez de quoi il peut bien s'agir? J'en reparlerai d'avantage dans un futur article, mais il s'agit du four solaire que l'on peut aller visiter à Mont-Louis. Une cousine de Besançon d'ailleurs, puisque la commune fait partie du réseau Vauban. Normalement, c'est censé être le ciel bleu qui se reflète dans toutes les facettes de cet étonnant appareil. ^^


La véritable star locale, à mes yeux, reste quand même le canari :) Après une grosse averse, sous les nuages et dans l'ombre, les Z100 n'en assurent pas moins vaillamment leur service sur un TER pour Latour de Carol-Enveitg. Le train s'apprête à franchir une rampe importante et dépasse ce qui ressemble à une maison de garde-barrières perdue au milieu de rien...


Un peu plus tard, nous retrouvons la gare de Font-Romeu - Odeillo - Via qui sombre dans la torpeur de la nuit toute proche. Toute une ambiance...

Voilà pour ce soir :) Retour en Cerdagne bientôt!

dimanche 16 octobre 2011

Essai pour voir, bis



Depuis la dernière mise à jour de l'OS de mon téléphone, Twitter est intégré au système. Cela fait un moment que je me demande si le site au petit oiseau pouvait avoir ou on un intérêt pour moi. Finalement, je me suis dit que ça pouvait par exemple être intéressant pour poster rapidement des photos prises lors de mes "voyages" en train, comme je l'avais fait sur FaceBook pour mon Montpellier-Besançon via la ligne des Causses. Et puis j'aime bien l'interface qui a été mise en place pour tweeter, ça m'évite d'avoir à installer une nième appli.

Normalement, vous pouvez donc me suivre à cette adresse: http://twitter.com/lecrametchou

Je ne sais pas si cette initiative tiendra longtemps, mais après tout, je me disais la même chose (dans un style un peu différent cela-dit ^^) il y a plus de 6 ans, au moment de commencer Essai Pour Voir ;)

lundi 10 octobre 2011

Retour à 香港


Cela fait un petit moment que je n'avais pas posté de photos "asiatiques". Pourtant, il m'en reste un certain nombre de Hong Kong à vous montrer. Ce soir, je vous propose donc une petite série, qui n'a rien de réussie ou "d'artistique", juste histoire de se remettre un peu dans le bain de cette incroyable cité.


Vert et blanc. Les bouées d'un Star Ferry, ce dernier étant amarré au terminal de Tsim Sha Tsui (décidément, plus je l'écris, plus j'aime ce nom ^^).


Parmi les innombrables bateaux et navires qui croisent sur les eaux de Victoria Harbour, on trouve des choses plus ou moins insolites. Je ne sais pas trop à quoi ça peut servir exactement mais le remorqueur me rappelait un dessin animé que j'avais regardé quand j'étais petit, Petit Toot.


Une vue de ce qui doit être North Point, sur l'île de Hong Kong proprement dite. Sa côte sud est bien moins urbanisée que celle que vous voyez ici et on a l'impression d'avoir affaire à une simple lisière d'immeubles avant la véritable forêt. C'est encore plus vrai avec l'île de Lantau, plus vaste et peuplée d'environ 50 000 habitants seulement (d'après Wikipédia). Cette image ne vaut pas grand-chose mais ce n'est pas tous les jours qu'on profite du ciel bleu à cette saison. J'ai eu droit à des déluges dont mes chaussures se souviennent encore!


Cette statue n'était pas idéalement placée, d'où ce cadrage quelque-peu suspect. Je la trouvais néanmoins plutôt esthétique avec ses "habits pellicules". Elle trône sur "l'Avenue of Stars", une sorte de trottoir construit sur la baie et qui imite le Walk of Fame d'Hollywood, mais avec les stars du cinéma local.


Une petite photo histoire de parler du très intéressant Hong Kong Museum of History. Il retrace l'ensemble de l'histoire de Hong Kong, depuis la préhistoire jusqu'à la rétrocession à la Chine. Il y a donc un peu de tout, et la scénographie est des plus réussies. Bon, je ne me souviens plus exactement de ce que représentait cette pièce, mais pour le savoir il vous suffira de vous rendre sur place, ça vaut le coup :) - surtout avec une amie, merci Gloria! -


Cette photo ne vaut vraiment pas grand-chose. J'avais décidé de ne pas emporter mon trépied pendant mon voyage et je m'en suis voulu, tant à Shanghai qu'à Guilin et Hong Kong... Mes photos nocturnes sont pratiquement toutes inexploitables, soit trop floues soit trop sombres. Je vous montre toutefois celle-là car le spectacle de Victoria Harbour est assez impressionnant. Nous n'avons pas de gratte-ciels de ce genre en France, ou en tout cas pas sur une surface aussi grande. Vus comme ça, avec certaines fenêtres éteintes, ils semblent tout droit sortis d'un film de science-fiction.


Je me demande si je n'ai pas déjà posté cette photo par ici. Voici tout ce qui reste de l'ancienne gare de Kowloon. Elle était le terminus sud du Kowloon Canton Railway (KCR). Située à proximité des embarcadères des ferries de Tsim Sha Tsui, elle manquait de place pour s'étendre et a finalement été remplacée par la gare de Hung Hom, puis détruite dans les années 70.


Les rues de Hong Kong sont très animées, notamment dans les quartiers commerçants qu'on trouve sur l'île éponyme. Je me trouve ici à bord d'un tramway de la ville et j'approche du terminus de North Point. Quand on voit la densité de la circulation, les étals et les piétons, on se demande un peu comment les trams arrivent à se frayer un chemin dans toute cette agitation. Et encore, ce n'était rien ce jour là! Rendez vous sur Google Earth pour avoir une idée de ce que ça peut être dans cette même rue, en cliquant ici.


Voici donc l'un des fameux tramways à deux niveaux de la ville. Créé en 1904, il me semble qu'il s'agit du seul réseau au monde à n'exploiter que des trams à impériale. La ligne est d'ailleurs gérée par une filiale de Véolia et de la RATP. En tout cas, moins chers que le métro du MTR, ils sont aussi très pratique pour découvrir certaines artères de l'île de Hong Kong sans se fatiguer. Beaucoup sont revêtus de livrées publicitaires qui ne sont pas forcément du plus bel effet, mais j'ai beaucoup aimé ce moyen de transport. Plus "folkloriques" que l'impeccable MTR, ils se fraient un chemin dans les rues à coup de "ding ding" incessants et font partie du paysage de la métropole.


Retour à l'embarcadère de Central, d'où un Star Ferry s'élance pour rejoindre ceux de Tsim Sha Tsui. Sur la droite, devant le bâtiment à la forme particulière (le Hong Kong Cultural Center), on distingue la tour de l'ancienne gare de Kowloon que je vous ai présenté un peu plus tôt. Sur la gauche, de grands navires de croisière se la coulaient douce.

Ainsi s'achève ce petit retour à 香港. À bientôt pour d'autres images de la ville au bauhinia!

Pour en savoir plus:

- Site web des tramways de Hong Kong
- Article de Wikipédia sur l'ancienne gare de Kowloon
- Site web du Hong Kong Tourism Board, avec son joli logo et surtout de nombreuses infos sur la ville

dimanche 9 octobre 2011

En visite sur la LGV


Je vous propose aujourd'hui de découvrir quelques photos que j'ai prises lorsque je suis allé faire un tour sur la LGV Rhin-Rhône. Rien de bien transcendant, je n'avais pas beaucoup de temps pour faire mes photos. Mais il faisait encore beau et le TGV arborait de très jolies couleurs, alors bon.


Ils n'ont pas oublié la cédille de Besançon! C'est quand même bien plus sympathique quand elle est là.



Avec la Franche-Comté, l'Alsace est également sur le devant de la scène. Malgré tout, la voiture Flam's n'a pas encore remplacé la voiture bar. Bonjour aux "alsaciennes" que je connais, donc ^^


De nombreuses villes étaient mises à l'honneur sur la très belle livrée de ce TGV participant aux essais.


Hop, 300, ça c'est fait :) Les essais de survitesse n'étaient plus d'actualité, mais en contrepartie, nous avons parcouru la ligne de bout en bout.


Dix kilomètres plus loin, nous sommes à la vitesse maximale autorisée sur la ligne, 320 km/h (PK : Point Kilométrique).


Dans l'un des tunnels, la limite est toutefois rabaissée à 270 km/h.


Les gares n'étant pas encore accessibles, la rame stoppait un peu avant Besançon Franche-Comté TGV et des escaliers permettaient de monter dans les voitures.


Une livrée vraiment colorée! Cette image montre en outre une des particularités de notre trentenaire national: les bogies sont placés entre les voitures, ce qui permet entre autres d'en limiter le nombre et de rendre la rame plus "rigide", notamment en cas de déraillement.



D'autres détails, avec le numéro UIC (Union Internationales des Chemins de fer) des voitures. Je ne me souviens plus en détail du fonctionnement, mais ça permet d'identifier le véhicule et certaines de ses caractéristiques, dont la vitesse maximale si je ne m'abuse.


Malheureusement, je n'ai pas pu prendre la rame en entier vu l'endroit où elle s'était arrêtée.


Voici néanmoins une vue un peu plus générale qui permet de mieux apprécier l'esthétisme de la livrée de cette rame. J'espère qu'ils la conserveront un petit moment encore.

Ainsi se termine ce petit reportage. Un grand grand grand merci à tous les gens qui m'ont permis de réaliser ce voyage.

jeudi 6 octobre 2011

Pomme-Q



Au début de ce blog, je postais beaucoup sur Apple. J'étais très enthousiaste, bien plus naïf encore qu'aujourd'hui et plein d'admiration pour la marque à la Pomme. Le 21 juin 2005, j'écrivais même un article intitulé "Steve Jobs, un grand PDG". Et ce soir, que dire? Je ne le connaissais pas, je n'ai pas travaillé pour lui, je ne sais pas s'il était le patron si charismatique et exigeant qu'on décrit ici et là. Le comparer à Einstein me parait même un peu exagéré et des milliers de gens disparaissent tous les jours sans qu'on en parle.

Mais.

Oui, les Mac sont chers; oui, iOS est terriblement fermé; oui, les Keynotes sont saturées de superlatifs. Oui, tout n'est finalement qu'une histoire de gros sous.
Pourtant... Je n'y peux rien, j'aime mon MacBook, un peu comme j'aime Sillage et Star Wars. J'aime l'utiliser, un peu comme j'aime faire des photos ou m'asseoir dans une gare.

Et quelque-part, c'est certainement un peu grâce à ce PDG en jean, à ses idées, ses compétences et ses équipes, que je prends plaisir à allumer mon ordinateur. Alors voilà. Une bien modeste pensée d'utilisateur satisfait. Pour Steve Jobs.

lundi 3 octobre 2011

Besak, besak


Ce week-end, j'ai eu l'occasion de profiter du Soleil pour faire de nouvelles photos de la capitale comtoise. Après plus de trois années en tant que bisontin d'adoption, je découvre toujours des choses au détour des rues et de leurs façades. Vraiment, je pense que Besançon me manquera lorsque j'en partirai. Il y a certainement mieux ailleurs, mais j'ai trouvé une valeur sûre et j'aimerais en profiter encore un peu...


Les remparts de la Citadelle offrent une vue imprenable sur la ville et le Doubs. Pas un seul nuage à l'horizon ce week-end!


La Tour de la Reine arbore fièrement son drapeau français, ouvrant le chemin sur les zigzags des remparts.


Une vue un peu plus serrée, avec l'échauguette des remparts ouest. Je me demande toujours plus ou moins comment ça tient, mais il faut croire que c'est du solide, depuis le temps qu'elle est là :)


J'aimais juste bien les couleurs de l'arbre devant la relative blancheur du mur...


Le zoo n'est pas la partie que je préfère dans la Citadelle. Je trouve ça un peu triste, et j'évite d'y prendre des photos. Malgré tout, je vais jouer l'hôpital qui se fiche de la charité car je n'ai pas pu m'empêcher de photographier cette sympathique grenouille.


Allez, on passe à la série "qui ne représente pas grand-chose". Les murs de briques de la Tour du Roi m'ont inspiré ce jour là ^^


Vauban avait constaté que la pierre locale produisait des éclats dangereux lorsqu'elle recevait des boulets de canon. Il a donc fait construire une partie des remparts en briques, apparemment moins sensibles à ce phénomène. (si je me souviens bien du film explicatif présentant la construction de la Citadelle)


Une petite dernière pour la route.


Nous sommes maintenant au Palais Granvelle, qui abrite le Musée du Temps. Sa cour est très esthétique, avec ses arches plus ou moins régulières. Comme beaucoup d'autres bâtiments anciens de la ville, elle présente les deux couleurs caractéristiques de la Pierre de Chailluz. C'est un aspect de Besançon que j'aime beaucoup, je trouve que les façades "accrochent" le soleil d'une façon très particulière.


À l'intérieur du musée, les escaliers sont très bien mis en valeur grâce à un éclairage latéral sympathique.


La toiture est constituée de tuiles colorées, comme d'autres édifices de Besançon. J'aime assez cette photo, la fenêtre semble un peu perdue dans cet "océan" quadrillé.


Pour une fois, j'ai fait une photo qui me convient assez du pendule de Foucault, même si elle est un peu floue. Même en m'appuyant contre la balustrade, je n'ai pas réussi à rester plus d'une seconde parfaitement immobile.

Voilà pour ce nouvel article bisontin. J'espère qu'il y en aura encore d'autres...