vendredi 28 septembre 2007

Quelques citations prépaliennes

Il était de rigueur à Champollion qu'un élève se charge de relever toutes les phrases "intéressantes" prononcées par nos chers professeurs au cours de l'année, afin d'en faire un florilège. Je trouvais ça un peu stupide dans le principe, mais il faut avouer que la lecture de ces citations "naturelles" était très très amusante. Aussi, l'an dernier, j'avais relevé quelques phrases assez sympathiques. Avant qu'elles ne sombrent dans l'oubli le plus total au fond de mon agenda, je vous les propose ici. Il est possible que certaines vous paraissent très "hermétiques" ou dénuées d'humour, mais quand on connaît le prof qui en est l'auteur ou qu'on comprend de quoi il s'agit, c'est parfois assez croustillant...
Je les classe par matière, sans donner le nom des profs. Ce n'est pas du tout pour ce moquer, puisque la plupart rigolaient aussi sur ces motifs récurrents, notamment le prof de maths avec la célèbre guéguerre maths/Physique.... :) Place aux mots!

Anglais:
La vérité, c'est que c'est vrai.


Physique:
Je vous avais donné une photocopie de l'impression de l'écran sur l'imprimante.

Au bout de quelques to, on arrive quasiment à + l'infini!!!!

(Lettre "To" grecque, représentant le temps caractéristique d'un système. Dans le même ordre d'idée, il y avait "On se place à l'infini. 30m, quoi!"
C'est évidemment hyper-quasi-total!

Le moment sera maximole.


SI:
Comme on dit, y a inox et inox!

Regardez comment faiT-on
(prononcer fortement la liaison)
Alors là si vous voyez pas, c'est que vous voyez pas grand-chose...

Je vous renvoie à votre "dgédaï"
(prononcer comme "jedi" en anglais, jeu de mot avec le GDI, Guide du Dessinateur Industriel, bouquin équivalent à la Bible pour les cours de SI)
Ça sert à rien de poser des questions, on aura pas la réponse!!! (ou l'art de ne pas chercher à se creuser la cervelle...)

La feuille volante parfaitement identifiée??

Je vous ai fait une synthèse d'aller à l'essentiel.
(et en clair, ça donne?)
Question d'un élève: "Comment c'est possible?"
Réponse du prof: "Ben c'est possible"

Y a des trous, comme le gruyère. C'est pas une bonne pièce, ça!!!

A la fac, y a des profs qui ont aucune pédagogie.
(les autres citations laissent peut-être entrevoir pourquoi cette phrase, prononcée par un certain prof, fait sourire. Mais sans rancune!)
Ça fait... 1/2 (bien frais!)


Maths:
Faut pas transformer le matheux en prestataire de service pour physicien!

On pourrait dire, mais c'est pas très français: "Une application invective, c'est quand qu'on peut simplifier par f dans f(x')=f(x)".

Si y a aucune raison pour que ça soit vrai, c'est que ça doit être faux!

De toute façon, si on était pas là pour faire des maths, les physiciens, ils existeraient pas. Alors on a pas besoin de leur demander leur avis!!

Vous savez qui sont les deux personnages les plus importants en France? C'est "Izondi" et "Téoula"...
(référence aux élèves qui disent toujours "ils ont dit" pendant les interros orales, et aux gens qui téléphonent toujours en commençant par "t'es où, là?")
Alors si on écrit ça, comme on le fait dans certaines disciplines que je ne nommerai point...
(:p référence aux physiciens "peu scrupuleux" dans leur écritures mathématiques, voir citation ci-dessous)
Alors y a des physiciens qui ont des scrupules, si ça existe, qui mettent ...
(comprendre qui rajoutent quand même + ... dans les développements limités, alors que normalement c'est plus compliqué)
Les physiciens, c'est des magiciens, tout dans les doigts. Comme c'est pas une somme finie, hop, on prend le Sigma (∑) est on le transforme en S (intégrale)!!!

Arrêtez de jouer avec les fils! Je sais que vous êtes branchés, mais...

Qu'est ce qu'on fait dans la vie quand quelqu'un nous embête? On le supprime. Pour les intégrales, c'est pareil.


Voilà, j'espère que certaines vous auront fait rigoler, parce que moi ça m'a bien fait marrer de les relire, surtout celles du prof de maths. Il était excellent à ce petit jeu là, et je suis loin d'avoir tout noté. J'espère qu'il passe une bonne retraite et qu'il n'a pas "supprimé" les physiciens!

lundi 24 septembre 2007

Grenelle de l'environnement, enfin quelque chose de bon?

En attendant les tristes nouvelles que je développerai plus tard dans AR TV, j'ai entendu tout à l'heure quelque chose de plutôt positif au journal de 13 heures. Bon, positif, tout est relatif... Disons que ça ne va pas faire plaisir à tout le monde.
On parle de plus en plus du Grenelle de l'environnement. En réalité, je ne sais pas trop de quoi il s'agit. Apparemment d'une sorte de commission destinée à prendre des mesures pour la protection de l'environnement. Enfin, je me renseignerai, mais là n'est pas le plus important. J'ai en effet vu quelques-unes des mesures proposées tout à l'heure, et ce que j'ai entendu me plaît assez. Je ne suis pas écologiste, mais comme vous le savez tous, je pense que le rail vit trop dans l'ombre de sa consœur bitumée. Je trouve ça vraiment dommage, surtout à l'époque du "développement durable", comme on dit... Bref. Ce dont il est question dans les mesures dont j'ai entendu parler, c'est d'argent. Oui oui. Il y a des propositions de taxation supplémentaires sur les véhicules routiers. Ou la la, on s'attaque à gros! Pfouuuu, ça fait beaucoup de gens ça! Il est évident que payer plus ne me réjouirai pas plus que ça. Mais pour le moment, je n'ai pas de voiture, alors je dis tant mieux. En réalité, je trouve la proposition très pertinente: il s'agit de taxer les véhicules qui dépassent une certaine consommation aux 100 km. 3,4L, si je ne m'abuse. Ce qui signifie que tous les 4x4 seraient touchés. C'est une excellente chose. Cela me paraît inconcevable qu'on puisse seulement avoir l'idée d'acheter une telle voiture simplement pour rouler en ville! Je ne dis pas pour les gens qui vivent à la campagne, les chasseurs, les pompiers... C'est indéniable, ça peut être utile. Mais bon, combien de tout-terrain voit-on rouler en ville? De jolis 4x4 énormes, surdimensionnés, et surtout immaculés. Bah oui: vous avez déjà vu de la boue dans Grenoble ou Paris vous? C'est sûr qu'une petite Twingo ne va pas pouvoir passer les ralentisseurs, et que l'ego d'automobiliste de tout un chacun ne peut qu'être altéré à l'idée de rouler dans une voiture de moins de 3m de long... Pfff. J'avoue que j'en ai un peu par dessus la tête de voir des gens confortablement assis dans leur énorme voiture, l'air radieux, sans avoir l'impression que quelque-chose ne tourne pas rond. Tout ça pour l'apparence. "J'ai une grosse voiture, je suis supérieur". Lunettes de soleil sur la tête, ces conducteurs béats devant leur engin à quatre roues motrices polluent tranquillement comme 4. Boah, c'est pas trop grave tant que je peux regarder de haut les autres voitures sur l'autoroute!!!! Non, franchement, les 4x4 en ville, ça m'insupporte, et l'idée qu'ils seront taxés encore plus m'enchante au plus au point. Je sais que ça ne changera rien puisque la sacro-sainte voiture passe avant tout, mais c'est déjà un point positif. La seule chose qui me chiffonne dans cette histoire de taxation en fonction de la consommation, c'est pour les monospaces. Là aussi, il y a les gens qui sont 3 et qui achètent un Espace ou une 807 et c'est vraiment impensable. Mais bon, maintenant que les break ont disparus, les familles nombreuses n'ont plus vraiment le choix. Et un Monospace, ça consomme. Et ça coûte cher. Aussi, rajouter un poids financier supplémentaires sur les familles me parait injuste. Je pense donc qu'une dérogation pourrait être envisagée, sous réserve du contrôle de la réelle nécessité d'une grosse voiture, pour que les familles puissent s'acheter un véhicule adapté sans surcoût.
Il était également envisagé de taxer le transport routier, par rapport au nombre de kilomètres parcourus me semble-t'il. Excellente chose, si ces taxes ne se répercutent pas sur le consommateur ensuite. Mais bon, je doute que les tout-puissants lobby routiers et pétroliers se laissent faire. M'enfin l'idée me parait bonne. Les trajets Espagne - Nord de l'Europe en 45 tonnes sont d'une stupidité...
Et puis, tant qu'on est dans les choses qui fâchent, certaines associations proposent de taxer l'avion! Alors ça, c'est que du bon aussi. En effet, cette taxe ne concernerait que les vols intérieurs. Je sais bien qu'aller en Amérique ou en Asie en train est impensable (quoi que en y réfléchissant bien pour le second .... :p), mais prendre l'avion pour faire Paris - Marseille!!!!!!!!!!!!!! L'idée serait de faire payer plus sur les vols en concurrence avec une liaison TGV. Je pense qu'il faudrait tous les taxer, parce que sinon, là encore, seul le TGV compte, mais la proposition me parait tout à fait acceptable en l'état.
Pour terminer dans la récolte de sous-sous, il était aussi question de faire payer le centre-ville aux voitures. Comme cela se fait déjà à Londres. La aussi, ça me parraît plutôt pas mal, à condition que le réseau de transport en commun soit fonctionnel et adapté. Je pense que cela pourrait parfaitement s'appliquer à Grenoble, par exemple. D'ailleurs, j'ai bien réfléchi, et je pense qu'on devrait consacrer l'argent bloqué pour construire le tunnel sous la Bastille à autre chose: l'achat de nouveaux bus, la construction plus rapide de la ligne E et pourquoi pas un tram-train. Mais pitié, pas de nouvelles routes!!! L'argent récolté par la taxation du centre-ville reviendrait aux communes, qui pourraient ainsi améliorer encore leurs services de transport en commun, leur "domaine cyclable"... Je ne vois pas d'inconvénient majeur à cette mesure, ça a l'air de très bien fonctionner à Londres.
Bon, me direz vous, et le train dans tout ça? Ben c'est ça le meilleur! Le milliard d'euros que pourraient représenter ces mesures serait reversé (en partie j'imagine) au chemin de fer!!!! Ainsi, on pourrait améliorer les "autoroutes ferroviaires" existantes, en créer d'autre, et surtout renflouer Fret SNCF, améliorer l'état catastrophique du réseau, encourager les entreprises qui choisissent le rail, réouvrir des lignes... L'avenir parait radieux tant qu'on est à l'ombre de piles de billets! ... Seulement on en est pas encore là. Ce que j'ai lu sur RFF me sidère, le gouvernement de notre cher président Sarkosy le touche-à-tout (mais aussi de ses prédécesseurs) signe les pactes écologiques comme s'il s'agissait d'autographes et par derrière, hop là, on pique dans les maigres réserves du gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire française. Les anciens bâtiments ferroviaires, les terrains des lignes abandonnées, tout ça appartient encore à RFF, et pour se financer, il les vend. Mais l'argent récolté, c'est l'état qui le prélève!!! Pour faire quoi? Des routes, toujours des routes! Ainsi, les quelques crédits destinés à l'amélioration du réseau passent à la trappe, et les lignes sont jalonnés de ralentissements pour ne pas voir dérailler les trains: 40, 30 voire même 10 km/h!!!!!!!!!!!!!!!! On va aujourd'hui moins vite que du temps de la vapeur sur bien des lignes (Ligne des Alpes, relations transversales, lignes du Massif Central...). Comment voulez-vous que le ferroviaire progresse dans une telle situation? On construit le viaduc de Millau mais les ponts des lignes du Massif Central voient leur agréments de sécurité expirer en 2009... L'argent n'est pas correctement réparti, et la dette de RFF s'alourdit toujours plus. J'ai donc l'espoir que ce milliard d'euro atterrira bien sur le ballast et pas le macadam...

Pour finir, je voudrai dire au type qui, devant le volant de son gros pick-up scintillant, semblait indigné par le fait de payer toujours plus: Si t'es pas content, prends le métro, c'est encore plus gros que ta voiture!

dimanche 23 septembre 2007

MacFacile


Voilà, j'ai créé le site pour mes tutoriaux! Je l'ai rapidement réalisé grâce à iWeb ce soir... Aussi malgré ma relecture, il est fort probable que des fautes d'orthographe, de faux liens ou encore de mauvaises images s'y soient glissés.
Je vais essayer d'alimenter régulièrement ce site, mais je ne garantis rien! Realiser une vidéo, la monter, l'exporter, et réaliser la page nécessaire à son visionnage demande quand même un peu de temps!! Mais bon, je suis assez motivé!!
Pour le moment, le site ne contient que deux tutoriaux: celui sur Skype que vous connaissez déjà, ainsi qu'un nouveau sur l'installation correcte d'applications téléchargées.
Tous les retours seront les bienvenus!! J'espère que l'organisation du site n'est pas trop bazardesque!!

Le site!

Pour ce qui est d'AR TV, une nouvelle émission est également prévue, comme je l'explique dans ma réponse dans les commentaires de VFF Infos 2. Le programme est presque finalisé: la décrépitude du réseau ferroviaire du Massif Central, des précisions sur les travaux sur la ligne de Valence à Grenoble, le cadencement horaire en Rhône Alpes et pour terminer, une rapide étude de l'ancienne ligne Grenoble - Chambéry. Peut-être deux trois trucs supplémentaires, mais là ça fait déjà un bon paquet. Réaliser un journal d'AR TV prend bien plus de temps que de réaliser un tutorial, alors ça prendra peut-être un peu de temps, mais ça viendra!!!!

mardi 18 septembre 2007

Tutorial 1 <> Skype


Voilà, j'ai découvert récemment un site proposant des explications vidéos destinées aux nouveaux usagers du Mac, comme les Switchers venant du coté obscur (comprendre: Windows). J'ai beaucoup aimé cette idée, et comme j'aime bien utiliser les possibilités de mon 'tit MacBook, j'ai téléchargé ce qu'il faut pour réaliser de tels tutoriaux. Alors je me suis dit "pourquoi pas moi?" et je me suis donc lancé sans rien réfléchir ni préparer dans la réalisation d'un premier tutorial. Consacré à Skype, j'espère que celui-ci sera utile. Je n'ai pas choisi Skype par hasard, je pense que la personne "visée" se reconnaîtra.
Comme pour tout premier jet, je vous prie d'excuser le manque de professionnalisme du Tutorial 1! La qualité de la capture d'écran est un peu faiblarde, d'une part à cause du logiciel de capture qui interprète librement mes réglages, d'autre part à cause du montage final qui a réduit la vidéo dans un format carré. Ces deux défauts seront les plus faciles à corriger, car uniquement informatiques. Le tutorial 2 devrait être plus élégant de ce coté là. Ensuite il y a le fond, avec ce que je raconte. Il est possible que ça ne soit pas tout à fait clair, trop rapide ou trop fouillis, je ne sais pas trop. Je suis plutôt satisfait du résultat, mais bon, il faut voir à l'usage.
A l'avenir, tous mes tutoriaux devraient se trouver sur une partie annexe de mon site, à la façon de mes photos parisiennes ou chinoises. Je n'ai pas encore eu le temps de le concevoir, je m'en excuse.
Les vidéos seront disponibles en visionnage immédiat via Dailymotion, ou en téléchargement pour une qualité supérieure. Pour l'instant, la qualité "physique" du Tutorial 1 n'est pas vraiment au rendez-vous pour les raisons évoquées plus haut. Je mets tout de même les deux possibilités sur le blog, libre à vous de choisir!!!
Il est bien évident que la qualité des tutoriaux proposés par le site "débuter sur Mac" ne sera sans doute jamais atteinte, l'auteure semblant posséder les outils de montage professionnel d'Apple, qui sont inaccessibles à ma bourse... De même pour le site, je n'ai pas les connaissances nécessaires à la réalisation d'un tel site, ni les moyens de me payer un site en .com :p J'espère que je trouverai encore de quoi faire malgré la collection impressionnante de points abordés par Jenm4e sur son site et que mes prochaines vidéos seront utiles...
Je tiens également à remercier Yilun qui m'a permis de garder sa photo en fond d'écran, pour les prochains tutoriaux, un fond plus "pro" sera adopté!!



Vidéo Dailymotion <> 14 min 13 sec <> Qualité visuelle médiocre

Lien (ctrl+clic ou clic droit puis "enregistrer le fichier lié") <> 14 min 13 sec <> 31,1 Mo <> Fichier H264 (Quicktime ou VLC) <> Assez bonne qualité visuelle

dimanche 16 septembre 2007

Train à Vapeur des Cévennes


[edit2] Deux nouvelles fautes corrigées...
[edit] Les dernières légendes sont en place; quelques fautes corrigées et des informations rajoutées. L'énorme faute sur "Huguenote" que je voulais corriger plus tard a bien entendu été rectifiée... Mes excuses les plus plates, tout l'inverse de la ligne!

Comme promis un peu plus tôt sur Essai Pour voir, je vous dévoile enfin les (nombreuses) photos que j'ai pris lorsque j'ai emprunté le Train à Vapeur des Cévennes. Ce train touristique circule sur une portion de ligne de 13 km environ, entre Anduze et Saint Jean du Gard, à proximité d'Alès. La ligne a été fermée très tôt au trafic voyageur, la rentabilité n'étant pas au rendez-vous. Le trafic marchandise a quand a lui cessé dans les années 70, me semble-t'il. J'ai un livret explicatif à la maison, je compléterai la partie historique de cet article un peu plus tard. Veuillez m'en excuser! Enfin, il est quand même extrêmement intéressant de noter qu'il fût un temps où l'on était prêt à construire ponts, tunnels et voie ferrée pour relier un village de 2500 habitants au reste du monde...

Nous voici sur la place de la gare d'Anduze, ville de départ du train. La gare est assez imposante, pour un village ne comptant que 3000 habitants. Avant l'extension de la ligne vers Saint Jean du Gard, c'était le terminus d'une antenne se détachant de la "grande" ligne Alès <-> Nîmes à Lézan. Il me semble que les voies sont encore en place entre Anduze et Lézan, mais inutilisées. Avouez que l'inscription "Anduze" a plus de charme que les panneaux bleus actuels!

On fait dans l'originalité, à Anduze! Une réutilisation sympathique de wagonnets qui devaient circuler dans les nombreuses mines de la région.

Anduze possède deux voies à quai, mais seule l'une d'elle est utilisée pour monter à bord du train touristique. L'abri de qui est équipé de deux petits locaux.

Un indicateur de vitesse utilisé sur les locomotives à vapeur en France. La gare possède une sorte de petit musée assez intéressant. Ce type d'indicateur porte le nom de Flaman.

Voici un téléphone d'alarme relativement ancien. Ils sont implantés régulièrement le long des voies ferrées, et ils sont encore utilisés aujourd'hui. Ils sont installés sur des poteaux dont le haut est peint en rouge. Le kilométrage indiqué ici doit commencer à la bifurcation de Lézan. La comptabilisation des kilomètres sur les lignes de chemin de fer est assez délicate, surtout lorsqu'on parle d'anciennes lignes, puisque certains sont comptés depuis l'origine de la ligne, d'autres depuis la gare de Lyon (pour le PLM)... Au final, un même lieu peut être repéré par plusieurs PK! (Point Kilométriques). Pour ceux qui se demandent comment ça fonctionne, et bien il suffit de lever le bras à gauche, puis de parler. dans le micro qui se trouve sous le rouleau.

Voici une des deux locomotives en fonctionnement de l'association. La 040 T 1751 est une machine allemande de 1937, rénovée pour la traction des trains touristiques. Sa vitesse limite est de 50 Km/h, si mes souvenirs sont exacts.

L'abri de quai vu du train, cette fois.

Nous voilà dans une ancienne voiture postale aménagée pour transporter des voyageurs. Le train n'est pas plein mais presque!

Bon, si jamais mon prof de SI était un lecteur de ce blog, je pense que cette photo pourrait lui être dédicacée!!! Les roulements SKF, toute une histoire! Pour ceux qui ne connaîtrait pas, il s'agit d'une société qui fabrique de nombreux roulements à billes, écrous, et autres... "Nous relevons les défis qui font tourner le monde" est leur slogan... :p

Les quais sont plutôt courts, mais assez jolis.

Que de droites parallèles sur cette photo!

Voici les poteaux implantés tous les 100m le long des voies. Je vous en avais déjà montré un, à Saint Marcel.

Et voici les "bornes kilométriques" ferroviaires! Vu le kilométrage, le point 0 doit se trouver à la gare de Lyon. Le PK 698,000 se trouve juste après le quai d'Anduze, en direction de Saint Jean du Gard.

Après avoir franchi un long tunnel de 800m, nous voici à l'air libre. Les 3 voitures de tête et de queue sont entièrement ouvertes. Elles sont réservées à ceux qui veulent sentir le bon air plein d'escarbilles de charbon qui s'échappe de la locomotive... "comme autrefois", disent les panneaux à la gare! Même dans notre voiture postale relativement fermée, l'air se faisait plus chargé dans le tunnel, alors je n'ose pas imaginer ce que ça fait dans ces voitures!

Voyons si vous avez retenu quelque-chose de mes leçons de signalisation SNCF. Vous souvenez-vous de ce que signifie le tableau S? Si vous n'en avez aucune idée, vous pouvez réviser ici ou (pour d'autres pancartes et panneaux). Je trouve assez amusant le fait que la signalisation d'époque soit en partie restée sur la ligne.

Nous marquons ici l'arrêt à la halte de la Bambouseraie. Ainsi, le train associe deux fonctions, le touristique en premier lieu, mais aussi le transport pur et simple, puisqu'ainsi les gens peuvent se rendre à la Bambouseraie en train. Je trouve l'idée sympathique!

Voici la queue du train; j'ai trouvé que la composition était vraiment longue pour un touristique!

Le train aborde à vitesse réduite l'un des plus bel ouvrage d'art de la ligne. Ce viaduc tout en courbe surplombe le Gardon d'Anduze. Tout en continuant ses "clac clac bam bam", le train le franchit sans se soucier de ce qui se passe en contrebas! Ce bruit caractéristique des roues des voitures passant sur les jonctions des rails fait d'ailleurs partie intégrante du monde ferroviaire classique, et ça fait bizarre de le réentendre si distinctement! Aujourd'hui, les rails sont soudés en longues barres de 700m, aussi, plus de "clac clac bam bam"... Ah, si, j'oubliais: sur toutes les lignes secondaires oubliées, on peut encore l'entendre. Plus pour longtemps, je le crains.

L'eau est très claire, on aperçoit même les poissons!

Ca penchouille un peu! Normal, nous sommes en courbe, ça s'appelle le Dévers. J'avais aussi expliqué ceci dans un précédent article. La rentrée, c'est une bonne occasion pour réviser, non? :D

Et bien ma foi, les amateurs de Star Wars ne sont pas déçus à bord du train! Voici que nous passons en vitesse lumière!!! :) En n'allant pas plus vite que 50 km/h et que celle-ci voyage à 1 080 000 000 de km/h? Voici une nouvelle énigme de la science :p

Nous longeons toujours le Gardon et ses superbes rives. Ici, il s'agit d'une ancienne papeterie, on voit d'ailleurs la roue à aube qui servait à la faire fonctionner à droite du pont, au centre de la photo.

Bon, c'est pas tout ça, mais on avance nous! Nous avons déjà parcouru 5 km depuis Anduze. Une bonne couche de peinture ne ferait pas de mal à ce pauvre 703 décrépi. Mais bon, ça renforce le pittoresque de la ligne!

Nous dépassons de nombreuses petites gares ou haltes, celle de Thoiras-Lasalle semblant être la plus importante de la ligne. Pensez donc, avec 1300 habitants à elles-deux, ces communes méritaient bien un abri de quai! Abri bien entretenu, puisque les mots "Lampisterie" et "Magasin" y était encore lisibles. Ce qui était vraiment sympa, c'est que tous les gens voyant passer le train nous saluaient, que ça soit ceux dans leurs voitures sous les ponts que nous franchissions, ou dans les gares. :) Pourquoi seuls les trains touristiques ont-ils du succès? :'(

Bon, ce panneau là, je ne crois pas qu'il soit encore utilisé. Ce que je vais vous dire n'est que ce que je pense être sa signification. Je demanderai pour en être certain. Nous attaquons une rampe de 15 mm/m sur une longueur de 90 mètres. Ça me semble plausible au vu des rampes admissibles par le chemin de fer et du fort ralentissement de la locomotive dans ces zones.

Je pense que la construction de la ligne ne fût pas chose aisée, comme en témoignent ces passages très encaissés où de hauts murs en pierre nous encadrent. Heureusement qu'elle sert encore aujourd'hui, en hommage aux ouvriers de l'époque!

Nous dépassons une autre gare et ses platanes. Je n'ai pas pu relever le nom, l'abri de quai étant absent ou détruit. En tout cas, j'aime énormément les gares dont les quais sont plantés d'arbres, comme Saint Hilaire - Saint Nazaire entre Valence et Grenoble.

Quelques passages à niveau nous rapprochent par moment de celle qui causa la perte de nombreuses lignes: la route. Ceux-ci sont la seule trace de modernité évidente de la ligne, les barrières et la signalisation (routière et ferroviaire) sont neuves.

Il n'en est rien de cet antique sémaphore! Héhé, qui aurait dit qu'il verrait encore passer des trains en 2007?

Voici la gare terminus de notre petite ligne, Saint Jean du Gard! A l'origine, des projets de prolongements vers le Massif Central étaient à l'étude, mais comme on s'en doute ils n'ont jamais vu le jour! Les projets de l'époque étaient souvent démesurés, comme par exemple Aubenas - le Puy avec des tunnels hélicoïdaux à 7 étages ou Vallon Pont d'Arc - Pierrelatte dans un environnement tout sauf plat. Cette dernière ligne aurait été bien utile pour nous d'ailleurs :'( La locomotive bleue que vous apercevez et un diesel qui tracte le premier train du matin ainsi que le dernier, le soir. Je ne sais pas de quel type il s'agit, ça ne ressemble pas vraiment aux machines françaises traditionnelles, je regarderai dans la brochure.


Une seconde, ne semblant pas rénovée. La gare possède 3 voies à quais, et le quai central est encore plus vert que celui de Pierrelatte! Exceptionnel! :p

Bon, c'est pas tout ça, mais la locomotive a faim aussi! Il me semble que la loco est capable de transporter 2,5 tonnes de charbon. Mais je ne me souviens plus de sa consommation, qui est énorme. Ce charbon vient de Russie. Un long voyage pour lui!

Les plaques traditionnelles du PLM. La gare est, à la manière de celle d'Anduze, toute en pierre.

La façade est agrémentée des indispensables pendules! Celle que j'ai installée sur la gare de Fay est identique à celle-ci!

Un autre téléphone, plus "récent".

La réutilisation de matériel ferroviaire est ici aussi de rigueur. Sympa, le banc, non? (un peu lourd peut-être :p)

Voici ce que voyait les voyageurs arrivant à la gare de Saint Jean du Gard pour prendre leur train. Enfin, à quelques détails près :p

Il ne reste pas grand-chose de l'église originelle du village. Seulement le clocher. Elle a été détruite pendant les guerres de religion, la région étant assez protestante. Nous nous sommes balladés dans les rues du village et nous y avons mangé en attendant le train-retour, qui ne partait que deux heures après notre arrivée.


Juste derrière le clocher, le temple et sa croix huguenote. Pour Mamily! (ça sera mieux que ma photo de train toute noire l'autre jour :)) => Et la faute est corrigée :)

Retour à la gare après un repas dans un petit restaurant tout proche. Celle-ci est assez sympa, bien entretenue elle ausi!

Sur les quais, la locomotive est déjà prête à repartir. Elle repartira vers la gauche de la photo, et vous remarquez donc qu'elle est "à l'envers". Ca n'est absolument pas gênant, et plutôt fréquent pour les machines à vapeur. Sur les locomotives modernes, on ne le remarque pas, puisqu'elles possèdent deux extrémités "identiques".

Ce petit locotracteur n'est plus en état de fonctionner, il a été "recyclé" en jeu pour enfant, ce qui est toujours mieux que le ferrailleur. Il circulait dans les mines, tractant de petits wagonnets. J'ai vu des photos de tels locotracteurs encore en fonction, le poste de conduite est vraiment exigu... en effet, l'écartement des rails doit être de 60 cm seulement!

On repasse en voie normale pour cette vue d'une des roue de la 040. La mécanique est bien huilée est vraisemblablement très bien entretenue. 040 signifie 0 essieu porteur à l'avant, 4 essieux moteurs "au milieu" et 0 essieu porteur à l'arrière. Autrement dit, les 8 roues de la locomotive sont motrices.

La plaque de la locomotive, qui comme vous pouvez le constater, n'est plus toute jeune. Souhaitons qu'elle parcoure la petite ligne encore longtemps!

Depuis l'autre quai, on voit les 4 essieux de la loco. De la vapeur s'échappe constament de la cheminée, la locomotive est en chauffe.

Autre vue sur la locomotive diesel rénovée de l'association, qui stationne sur la troisème voie.

Le quai central est équipé d'une pompe à eau. Elément tout aussi vital que le charbon, il me semble que la 040T en consomme 100L au kilomètre, enfin un chiffre astronomique quoi!

Et comme on peut monter dans la bête, cette fois j'y suis allé! Non mais!!! Voici ce que l'on peut voir par les fenêtres arrières. On regarde donc ici vers Anduze. Le bâtiment bordeaux qu'on aperçoit au fond à gauche de la voie est la remise de l'association, toute neuve.

Ah ah! Déjà que je trouvais qu'on crevait de chaud à la base sur la plate-forme de la loco... Quand il a ouvert le foyer, j'ai crû que j'allais brûler sur place. La chaleur s'échappe et vous entoure immédiatement, c'est assez étrange. De toute façon, on est très intimidé par la machine... On sent qu'il se passe quelque chose dans son ventre, et elle impose tout de suite une puissance brute assez étonnante. C'est vraiment indescriptible, on perçoit la locomotive presque comme "vivante", avec son métal chaud, sa poussière de charbon, et ses soufflements de vapeur... J'avais presque "peur" qu'elle m'explose à la figure, ou que je touche quelque-chose qu'il ne fallait pas. Il est évident que l'espace est vraiment réduit, et nous étions 5!!! Le mécanicien, un jeune vraiment sympathique, en prépa tout comme moi, une amie à lui, un garçon de 12 ans peut-être ainsi qu'un monsieur avec une caméra. Ce dernier filmait tout ce qu'il pouvait afin de faire un film pour le compte de l'association. Il a fait faire des gestes "historiques" au mécano qui s'était pour l'occasion transformé en mécanicien!! Je suis descendu de la cabine juste avant le départ du train, donc on n'a pas eu de supers places pour le retour mais tant pis, ce petit séjour dans le poste de conduite fût très instructif!

Un autre indicateur Flaman, celui-ci en fonction. On remarque qu'il a été fabriqué par les ateliers Vaucanson à Paris!!! :)

Voilà, nous repartons!!! Sur les voies de remisages, on peut apercevoir cet autorail Renault (oui oui, il fût aussi un temps où ils fabriquaient des trains!!!!) surnommé Iroquois en raison de son radiateur de toiture assez particulier. Il me semble que ça date d'avant les années 50. Je vérifirai.

Nous revoilà à Thoiras-Lasalle... La voie sur le coté devait être la seconde voie à quai.

Hop, un petit dégagement de vapeur sur le pont, afin de satisfaire les photographes! Le mécanicien prenait un malin plaisir a cracher de la fumée sur les badauds perchés sur les ponts enjambeant la voie.

Vue sur la Bambouseraie, tous les regards étaient bien entendu tournés vers notre convoi hors du commun!

Nous abordons le viaduc métallique traversant le Gardon, et vous apercevez juste après l'entrée du tunnel de 800m menant à la gare d'Anduze.

Une fois arrivée, la locomotive manœuvre sur les deux voies pour revenir se mettre en tête du train. J'aurai du attendre un peu que le gars s'en aille, mais la locomotive avançant, j'avais peur de la rater, le monde étant bien plus important derrière moi. Et puis, ce brave monsieur, c'est le mécano sympathique de la locomotive, alors!!!! Les voies vers le fond mènent à Lézan puis Alès ou Nîmes, mais sont inutilisées. j'ai vérifié, elles sont bien encore en place. Ils peuvent ainsi faire venir d'autres matériels et/ou des engins de travaux tels les bourreuses impossibles à acheminer par la route.

Voici la locomotive assoiffée en train de s'abreuver... C'est qu'il fait soif, dans les Cévénnes!

Voici le BV (Bâtiment Voyageur, c'est comme ça que ça s'appelle officiellement) de la gare d'Anduze. Il est vraiment grand, comme je vous l'avais dit. Je rappelle qu'Anduze compte seulement 3000 habitants!!!

Et bien entendu, "ma" plaque, celle que j'aime vraiment beaucoup sans trop savoir pourquoi et qui donne toute son âme à la gare. Anduze ne déroge pas à la règle! En Ardèche, sur les lignes des CFD (Chemin de Fer Départementaux, société qui existe encore de nos jours et qui a par exemple fabriqué les nouveaux autorails corses. Elle est basée à Bagnères de Bigorre!), les plaques étaient parfois arrivées après la fermeture des lignes tellement celles-ci fûrent ouvertes peu de temps... Du coup, certaines gares ont des plaques qui n'ont jamais vu passer de trains! ... Allez comprendre!

La pendule du quai d'Anduze... La même que celle de Saint Jean, mais avec une graphie un peu différente.

La 040T est prête au départ. Sans que je sache pourquoi, elle va d'abord partir un peu en marche arrière (on dit "refouler" pour un train, pour être précis) puis repartir dans le bon sens. Sans doute est-ce pour prendre un peu d'élan.

On termine par ce gros plan des 4 roues droites de la loco... Les différentes bielles actionnent bien les 4 essieux, c'est bien une 040!

Voilà, j'espère que ça vous a plu! Les photos ne sont pas extraordinaires, le monde empêchant souvent de faire les photos qui vont bien. Et puis, il faut un certain talent pour donner vie à ces machines!!! Un petit film regroupant les quelques vidéos filmées pendant la ballade sera bientôt disponible... Le train n'a pas dit son dernier mot, croyez-moi!!!