mercredi 26 août 2009

Divers et vrac


Voici quelques photos que j'ai prises ces derniers jours... J'avais envie de vous les montrer, même si je ne suis pas sûr qu'elles valent grand chose. Je n'oublie pas pour autant celles de Nîmes ^^ Et j'en aurais bientôt de nouvelles de Besançon à vous faire partager. Si vous vous demandez où sont passées les photos de trains, elles n'ont pas disparues, simplement je n'ai pas eu trop l'occasion d'aller "spotter", comme on dit, au bord des rails ces vacances. J'y suis un peu allé à Nîmes, mais il faisait trop chaud et c'est tout grillagé. Quant à Grenoble, j'avoue que la suppression des trains sur la ligne de Valence enlève pas mal d'intérêt à aller faire des photos, surtout que là où je vais c'est loin et qu'il fait chaud ^^ Mais à la rentrée je retournerai dans les bois autour de Besançon, voire plus loin, et je vous ramènerai plein de petits tchoutchous :D

On commence avec le soir tombant à Grenoble. J'aimais bien la forme du nuage, alors avant de fermer la fenêtre je me suis permis de lui tirer le portrait!

J'ai essayé un autre cadrage quelques instants après d'une autre fenêtre. J'aime bien les deux donc je ne savais pas trop lequel poster. Tant pis pour vous, vous avez donc les deux ^^

Toujours à Grenoble, mais un autre soir. Là c'est le déluge qui nous arrive dessus... Un peu de fraîcheur bienvenue en cet été vraiment chaud...

Au secours, le ciel nous tombe sur la tête! Il y avait de superbes éclairs, mais je n'ai réussi à figer qu'un semblant de mini bout de décharge sur une autre photo. Dommage... Un jour il faudra que j'en fasse de nuit, les photos d'orages sont souvent superbes.

Encore un ciel rosé par le coucher du Soleil. Cette fois nous sommes à Vallon Pont d'Arc. J'aimais bien le style "ombre chinoise" que ça donnait aux arbres et au toit de la maison...

Et pareil que pour l'autre, j'ai testé un autre cadrage! Je crois que je l'aime un peu moins, mais en zoomant sur la photo, j'aime bien le découpage qu'a l'arbre au centre, devant la maison.

Voilà... J'espère que ça vous aura plu ^^

samedi 22 août 2009



Sur les quais


Une gare, quelque-part. Assis sur un banc, au bout des quais, ils attendent. Autour d'eux, aucun voyageur, personne ne va jamais jusque là. Plus loin, une pendule digitale donne fièrement l'heure en gros chiffres orange. À force d'afficher toujours les mêmes trains, le vieil écran peine lui à indiquer clairement les arrêts desservis. Au milieu d'images fantômes laissées par d'autres trains, ils distinguent tant bien que mal un numéro, des symboles, des noms inconnus. Ça leur est bien égal, en fait, où s'arrête le train. Main dans la main, ils ne parlent pas beaucoup. Il sait qu'il ne va plus la voir pendant de longues semaines, elle sait qu'elle va lui manquer. C'est un moment particulier, calme, intense. Mais le chef de gare émerge du passage souterrain, les haut-parleurs annoncent l'arrivée du train. Coup de sifflet, mouvement de la caténaire et chuintement des rails. Ils se lèvent. Dans le grondement du moteur de la locomotive puis le grincement strident des freins, ils s'embrassent une dernière fois. Les portières s'ouvrent, des gens descendent, d'autres montent. On fait des signes d'au-revoir, on aide les passagers chargés... Sur la plate-forme de la dernière voiture, elle sourit. Elle n'aime pas le train, il le sait, mais cette fois, elle ne le montrera pas. À une centaine de mètres de là, sur un signal, deux lampes rouges s'éteignent, remplacées par une verte. Nouveau coup de sifflet, nouvelle annonce. Il lui lâche la main et la porte se referme brusquement. Derrière la vitre, elle lui envoie un dernier bisou, marque d'amour immatérielle qui se faufile malicieusement entre les mots "Issue de secours" inscrits sur le verre pour venir lui réchauffer le cœur. Il a juste le temps d'imiter son geste, et, presque sans bruit, le train démarre. Sur le signal, la lampe verte s'efface, les deux rouges resurgissent. Silencieux, il suit des yeux les deux feux arrière qui s'éloignent, se troublent puis disparaissent. Elle est partie...


mercredi 19 août 2009

Prochain arrêt: Nîmes



On reste dans le Sud pour le prochain article d'Essai Pour Voir: j'y posterai mes photos de Nîmes, de jour cette fois. J'en ai sélectionnées 49, donc je pense que je ferai ça en plusieurs fois... Poster un grand nombre de photos sur Blogger n'est vraiment pas pratique du tout! Je réfléchis de plus en plus à une autre solution...
En guise d'aperçu, une photo des toits de la ville, prise depuis la Tour Magne, érigée sur le point culminant de la cité par les romains. Malheureusement, elle est à contre-jour, mais j'aime bien cet assemblage pseudo-organisé de toits colorés. Mesdames et messieurs, prochain arrêt, Nîmes!

samedi 15 août 2009

Petit tour au Grau du Roi


Avant d'aller à Aigues-Mortes, nous avions passé une journée à la plage au Grau du Roi. Voici quelques photos prises ce jour là, le 1er Août.

On commence par cet oiseau qui se détache en ombre chinoise sur un ciel complètement bouché par les nuages. Dire que la météo annonçait grand beau temps toute la journée...

Par moment, on a eu un peu de ciel bleu... J'ai essayé de faire quelques photos des nombreuses mouettes qui nous survolaient.

Une autre vue... C'est sympa, un oiseau qui vole, je trouve...

Et voilà la plage! En fait il n'y avait pas trop de monde ce jour là, mais la matinée grisâtre était peut-être l'explication. ^^

N'ayant ni pelle, ni râteau pour faire de jolis châteaux de sable, j'ai fait mumuse avec mon appareil et ça a donné ce genre de trucs...

L'après-midi, le Soleil a décidé d'honorer les prévisions de la météo et on a donc pu mettre les pieds dans l'eau, notamment pour se rendre sur une digue accessible à pied.

Bon, vu que faire des châteaux avec des blocs de 500 kilos, ça n'est pas forcément évident, j'ai continué de m'amuser avec mon appareil photo. La couleur de l'eau était absolument superbe.

Avec un éclairage et un cadrage un peu différent...

Je serais resté des heures à regarder la mer, il faisait super bon avec le vent. En plus, pas de problème de sable sur les cailloux!

Encore et toujours des cailloux et de l'eau... Oui, bon, je sais, ça n'est pas très original!

Et le pire, c'est que je continue :)

Allez, une dernière pour la route, après il a fallu rejoindre la gare pour prendre le dernier train.

Et voici le "photographe", ou plutôt son ombre, dans les reflets de l'eau peu profonde.

Oh, une île!

Et voilà, retour à St Cesaire. Un train est arrivé juste après le nôtre et Elsa a bien voulu attendre que je le prenne en photo. Merci! Voici donc un couplage d'X73500, toujours dans la seyante livrée de la région...

J'espère que ces quelques photos de cailloux et de bout de mer vous auront plu...

jeudi 13 août 2009

Aigues-Mortes, ici Aigues-Mortes!


Comme promis, voici quelques photos prises à Aigues-Mortes. La journée a commencé sous la grisaille, avec même quelques gouttes de pluie. L'après-midi, subitement, le Soleil est apparu. En tous cas, tant avec des nuages qu'un beau ciel bleu, la ville vaut vraiment le détour!

Bien évidemment, c'est à la gare que nous sommes arrivés. Le B81545 s'apprête à repartir vers son terminus, Le Grau du Roi, où il arrivera huit minutes plus tard. C'est dans ce train que j'ai vu la police ferroviaire expulser un voyageur, après lui avoir dressé une amende. Il n'avait pas de billet et écoutait la musique à fond sur son téléphone. C'est un autre passager qui était aller les chercher puisque ses demandes polies visant à lui faire baisser le son n'ont pas abouties...

Et voilà Aigues-Mortes! Le bateau était en fait un restaurant, nommé "Le Bateau Ivre".

Petit tour des remparts avant de s'aventurer dans la ville... C'est vraiment très joli.

A l'entrée du bâtiment donnant accès au rempart ce trouve cette stèle, érigée en mémoire des Protestants qui y ont été enfermés. Si Aigues-Mortes était la Cité de Saint Louis, elle a été aussi un lieu d'emprisonnement et de résistance pour de nombreux Huguenots.

Nous voici à l'intérieur de la Tour de Constance. Reste du château érigé par Saint Louis, elle était là pour démontrer la puissance du roi mais a aussi été utilisée comme prison.

L'intérieur est vraiment très impressionnant, je ne m'attendais pas à trouver de telles salles voûtées. C'est assez marrant, il y a un couloir percé dans le mur (qui font six mètres d'épaisseur, ça va, ça a l'air d'être costaud!) et qui en fait le tour, j'ai pris cette photo d'une fenêtre similaire à celles que l'on voit en face.

La salle située au dessus a le même genre de plafond, sauf qu'on voit la lumière du jour par l'ouverture circulaire centrale!

Du sommet, on a une belle vue sur Aigues-Mortes et ses remparts, qui entourent le centre ville sur plus de 1600 mètres.

Mais on voit aussi la voie ferrée :D Ici, une curiosité ferroviaire: ce pont tournant s'ouvre pour laisser passer les bateaux. Il faut espérer que les trains passent à l'heure où il est prévu qu'il soit fermé! ;)

Ce jour là, la chance m'a sourit: s'il y a plus de trains en été qu'en hiver, on est ici très loin du RER et voir passer un train juste au moment où nous étions au sommet était relativement improbable. Comme vous le voyez, la ligne passe au pied des remparts, c'est d'ailleurs comme ça qu'on a vu que ça avait l'air joli et qu'on a décidé de s'y arrêter!

Mais où est donc le Père Fourras? ^^

Et voilà, retour sur le plancher des vaches! Le ciel était vraiment tout gris...

Nous avons ensuite entamé un tour des remparts. C'est assez curieux de se déplacer à hauteur des toits, on en n'a pas l'habitude!

On se croirait dans un château-fort! Malheureusement je n'ai pas réussi à tout bien exposer... Les dalles sont beaucoup trop lumineuses!

On a aussi une jolie vue sur les salins, avec leur eau rosée.

Par moment on monte sur les nombreuses tours qui jalonnent le chemin de ronde. Cela donne un joli champ de vision sur le reste des remparts et la ville.

Tout plein de toits de tuile! Au fond, la Tour de Constance domine l'ensemble de la ville.

Petite photo comme ça... toujours sous un ciel tout gris!

Serait-ce les Champs Élysées version Aigues-Mortes? ^^

Nouvelle vue sur les salins... Il y a un bon stock de sel ^^

Bon, je suis désolé, mais j'aime bien les vues avec les toits. On se rapproche un peu de la Tour de Constance, notre point de départ.

Quelques-uns des bateaux qui étaient amarrés le long du canal.

On a bientôt fini notre tour complet! Je trouve que cette tour est particulièrement esthétique...

Trois modes de transport se côtoient ici; par l'eau, la route ou le rail. Devinez lequel à ma préférence?

Et voilà! Après un tour complet des rempart, nous sommes allés manger. Ensuite, le Soleil a refait son apparition!

Le Pescalune emmène ses passagers pour une croisière sur les canaux entourant la ville. Afin de passer sous un pont, sa cabine s'est baissée! Ça faisait bizarre, on se demandait pourquoi il allait par là alors qu'on voyait pertinemment qu'il était trop haut pour passer sous le pont!

Ah ben ça fait plaisir, un peu de Soleil sur les remparts!

Ça de la porte d'entrée!!!

Ce coté est encore épargné par les parkings qui ont fleuri à plusieurs endroits le long des remparts. Tant mieux, c'est plus joli sans les voitures!

Bon, au soleil on a vraiment chaud, mais pour les photos, ça permet d'obtenir des choses un peu plus gaies, quand même!

Voici la façade d'un église. Il y avait tellement de monde autour que je n'ai pas pu faire grand-chose d'autre sans avoir deux cents touristes sur la photo!

Petit détour à l'intérieur. Les vitraux sont moins jolis que ceux de Mende, mais ils ont l'air plus récents...

L'horloge présente sur l'église.

Et non, je n'ai pas oublié de photographier la gare... :) Sans elle nous ne serions pas là! Quelle bonne idée a eu celui qui a décidé de construire la ligne!

Et voilà, c'est fini! Retour à St Cesaire par le dernier train s'y arrêtant, vu ici à l'arrivée en gare d'Aigues-Mortes, dont les quais sont agréablement agrémentés de jolis lauriers roses...

J'espère que ça vous a plu... En tous cas, c'est vraiment un très bel endroit et je ne regrette pas du tout de m'y être arrêté une journée!