lundi 24 mars 2014

Pont d'Arc


Alors que j'y ai passé une bonne partie de mon existence, les photos de l'Ardèche ne sont pas des plus fréquentes. Il y en a bien quelques unes, mais elles datent pour la plupart de plusieurs années maintenant. J'essaie donc de rattraper un peu les choses avec cette petite image du Pont d'Arc. C'est agréable de profiter de ce véritable monument du département sans la horde de canoës qui profitent l'été venu de son raccourci millénaire, creusé petit à petit par la rivière. 
Pour ceux qui suivent mon Projet 52, j'ai hésité à poster un cliché de cette belle arche naturelle pour le thème de cette semaine, l'Eau. Il s'agissait d'une belle illustration de la puissance tranquille du liquide, capable d'éroder les collines sur des durées presque inconcevables à l'échelle humaine.

lundi 17 mars 2014

Lumière


Un soir, au détour d'une balade sur les bords de l'Ill, cette flaque reflétant un réverbère a attiré mon regard. Rendue légèrement floue par les mouvements de l'eau, sa lumière blanche se mariait bien avec les tonalités sombres de ce début de nuit. Et puis j'aime assez photographier ce genre de choses; c'est un peu comme si une fenêtre s'ouvrait pour quelques heures sur une espèce de monde imaginaire, après la pluie...

vendredi 14 mars 2014

Matinal


Petite image ferroviaire ce soir, issue de mon samedi de fin février passé à poursuivre les trains supplémentaires dans le Briançonnais. Il s'agit de la première photo au soleil de la journée: mené par la BB67408 en livrée Multiservices et par la BB67345 dans ses couleurs d'origine, cet Intercités de Nuit émerge de la pénombre juste avant son arrivée à Briançon. 
C'est avec une appréhension non dissimulée que nous guettions le ronronnement des moteurs et l'avancée du jour, il s'en est fallu de peu pour que notre train de nuit au long cours n'arrive... de nuit :) D'ailleurs, comme un clin d'œil à leur ancienne appellation Lunéa, notre satellite naturel s'était invité dans le ciel bleu. 
Cela fait maintenant plusieurs années que les BB67400 (et 67300 pendant les pointes) qui assurent les Paris-Briançon après Valence sont en sursis sur cette relation. L'agrément de nouvelles machines étant semble-t-il imminent, 2014 marquera peut-être la fin de ces vénérables locomotives dans les Hautes-Alpes. Avec l'électrification du Sillon Alpin Chambéry - Grenoble - Valence, les 67300 sont d'ailleurs au crépuscule de leur existence.  Pas étonnant, certaines d'entre elles ayant été construites avant que l'Homme ne mette le pied sur la Lune! Je suis donc content d'avoir pu en immortaliser quelques-unes avant leur disparition.
En tout cas, voir serpenter ces belles et longues rames nocturnes dans les montagnes enneigées me plait toujours autant. Souhaitons qu'elles continuent encore longtemps de défier le relief et la route nationale!

lundi 10 mars 2014

Carrefour


Ce week-end a été une belle démonstration du fait que médire systématiquement sur le climat alsacien n'est pas toujours justifié. Alors qu'un magnifique ciel bleu recouvrait la région, je suis retourné marcher dans le secteur de Fouday: le train pour St Dié a la bonne idée de partir à 12.55, ce qui me laisse à la fois le temps de faire une sympathique grasse matinée et une belle balade.
Ayant cette fois prévu large avant le dernier TER du retour, je me suis bricolé un itinéraire à partir des randonnées proposées par un hôtel réputé du secteur et mes cartes du Club Vosgien. Le parcours alternait entre petits villages perchés, forêts et cimes dénudées. Oh, quand je dis "cimes", pas de quoi faire rêver les amoureux des sommets alpins, mais ces petits cols me satisfont pleinement; comme je l'ai déjà dit j'aime beaucoup ces paysages de moyenne montagne. Si j'ai encore un peu de mal à me sentir véritablement "chez moi" au milieu des maisons à colombages, les Vosges ont achevé de me séduire depuis déjà quelques promenades! Elles sont l'occasion de petites découvertes toutes simples qui font vraiment plaisir: une cascade par ci, une belle église par là. Et puis c'est calme, c'est reposant, ça fait du bien tout simplement. 
La photo a été prise à la sortie de Bellefosse, au niveau d'un carrefour au milieu duquel je me suis bien gratté la tête: plus de balisage et un plan pour le moins imprécis. Heureusement, je savais à peu près dans quelle direction aller et les symboles du Club Vosgien sont très vite réapparus. Une bien belle balade au final ;)

vendredi 7 mars 2014

Quai de façades


On reste à Strasbourg, un peu plus tôt et un peu plus en aval de l'Ill, pour cette image du Quai des Pêcheurs, que vous commencez à bien connaître. Même si le cadrage de la photo était un peu contraint par le pont sur lequel je me trouve et le saule qu'on aperçoit en bas à droite, j'aime assez ces façades de la capitale alsacienne. La nuit, cet endroit ressemble un peu à une sorte de peinture vivante, avec ses éclairages colorées et la rivière toujours mouvante qui trouble les reflets. Au fond, l'église protestante Saint Guillaume. 
Il faudra que je retourne à cet endroit pour essayer de faire une image depuis la berge en contrebas, pour voir ce que ça donne.

mardi 4 mars 2014

Fantômatique Pont Saint Martin


Comme je l'indiquais dans le précédent article, la météo de ce dimanche était plutôt agréable et les nuages qui émaillaient le ciel n'avaient rien de bien menaçants. C'est donc avec un certain plaisir que je suis parti me balader dans Strasbourg un peu avant le coucher de soleil.
Après avoir fait le tour de la Grande Île, je suis arrivé au niveau du Pont Saint Martin au moment où la lumière commençait à sérieusement décliner, en tout cas assez pour que je dégaine mon trépied. La photo n'est pas extraordinaire, mais ça faisait un petit moment que ces jolis contrastes entre éclairage violet et pierre de taille me faisaient de l'œil. Du coup, j'ai également profité des autres promeneurs de  la soirée pour ajouter un souffle de présence humaine à l'ensemble :)

dimanche 2 mars 2014

Mini fougère


La météo d'hier, moins clémente que celle de ce dimanche, affichait "rares averses" sur le village des Vosges que j'avais repéré pour aller marcher. Muni de ma carte du Club Vosgien et de mon appareil photo, j'ai quand même décidé de sauter dans un TER pour Saint Dié et d'en descendre à Fouday, petite bourgade de la Vallée de la Bruche dont l'arrêt ferroviaire a été conservé. 
Après une dizaine de minutes de marche, je suis tombé sur une cascade comme on en voit sur les jolies photos, serpentant parmi les grands arbres et entourée de mousse. Voilà qui convenait parfaitement au thème de la semaine du Projet52! Au risque de rater le train du retour que je visais, je suis donc resté un long moment à sauter de berges en berges et de cailloux en cailloux pour essayer de faire quelques images. Au final, beaucoup sont floues ou tout simplement ratées, mais je ne suis pas mécontent de cette intermède naturel. J'avais par exemple repéré cette toute petite fougère, une plante que je trouve vraiment sympathique et j'aime assez le cliché de son portrait. Il n'a rien d'extraordinaire, mais il donne une bonne idée du lieu.
Et c'est donc depuis les hauteurs que j'ai vu filer l'avant-dernier train pour Strasbourg s'arrêtant à Fouday, le suivant ne passant que quatre heures plus tard! Heureusement, à environ deux kilomètres de là, la jolie gare toute bleue de Saint Blaise la Roche-Poutay me tendait les bras, avec sa desserte un peu plus étoffée ;)