jeudi 19 juin 2008

Une Vapeur en Ardèche


Le 8 Mai 2007, la 241P17 brûle la gare de Pierrelatte à pleine vitesse au crochet du Mistral
Photo: Maman

Et oui, ce dimanche, une locomotive à vapeur va faire un petit tour dans la vallée du Rhône! Il s'agit de la 241P17: machine prestigieuse et puissante, c'est elle qui avait déjà tracté le train spécial "Mistral" de l'an dernier. Cette année, elle descend de Lyon par la Rive Droite et donc l'Ardèche, s'arrête à Tournon vers 13H06, puis repart sur la Rive Gauche après avoir traversé le Rhône à La Voulte. La belle stationnera ensuite en gare de Valence Ville de 14h14 à 15h15. 
Si vous le pouvez, je vous invite donc à découvrir cette superbe machine de 58 ans qui a parcouru plus  de 1 700 000 kilomètres. C'est un des rares exemplaires préservés de la locomotive à vapeur la plus puissante d'Europe! 

mercredi 11 juin 2008

Rappel


Un TER Valence-Chambéry s'apprête à quitter la gare de Valence TGV, assurant l'un des derniers trains avant l'été.

Je rappelle à tous les usagers de la ligne (Grenoble)-Moirans-Valence que celle-ci sera fermée entre Valence et Moirans du 16 juin 2008 au 29 août de la même année (journées citées incluses dans la durée de fermeture). Un service d'autocar remplace toutes les circulations ferroviaires pendant cette période: vous trouverez la fiche horaire sur le site TER-Rhône Alpes ou en gare.
Cette interruption est certes ennuyeuse, mais c'est pour la bonne cause: le doublement des voies entre St Marcellin et Moirans et l'amélioration de la bifurcation dans cette dernière gare. Il y aura ensuite une dernière période d'interruption, puis tout sera terminé en 2009!
Si j'ai le temps et que ça intéresse des gens, je mettrai à jour ma fiche horaire Pierrelatte-Grenoble pour prendre en compte la substitution routière.

[edit 17/06/08] Ajout d'un lien vers le site de RFF dédié au Sillon Alpin Sud et d'une photo d'illustration, à la manière des derniers articles.

Prochains Départs


Le site TER propose depuis quelques temps un outil assez sympathique pour connaître les prochains départs dans votre gare: il s'agit d'un widget à télécharger qui va chercher les informations en temps réel sur Internet. Il est disponible en version PC et Mac, une initiative à encourager! D'ailleurs, la version Mac n'est pas vraiment un widget mais plutôt une application à part entière.
Grâce à "Prochains Départ", vous pourrez donc connaître tous les trains en partance dans n'importe quelle gare française, et ce quel que soit le type du train (TER, TGV, Corail, RER...). Enfin, j'ai essayé dans les gares les plus perdues et les plus mal-aimées de la SNCF (du genre Bessèges ou Felletin) et il m'a quand même trouvé les trains au départ, se résumant souvent à un train au milieu de deux ou trois cars. Donc j'imagine qu'il connaît bien toutes les gares françaises! En plus, il affiche les retards et les trains supprimés, à la manière de gare-en-mouvement.com (très bon site d'ailleurs, qui fonctionne mieux que Infolignes), mais cette fois pour toutes les petites gares que nous aimons tant! (euh, je m'emballe peut-être un peu trop là!)

Le programme indique les trains au départ, les gares desservies et diverses informations pratiques.

Attention, il ne s'agit pas d'un calculateur d'horaires, à l'inverse de celui que je vous avais conseillé il y a quelques temps déjà. Il se contente d'afficher les départs pour une gare donnée, en temps réel (il nécessite donc Internet).

mardi 10 juin 2008

Et si on jouait à cache-cache avec les planètes?


Dans quelques temps, je passerai les oraux des concours d'entrée aux écoles d'ingénieurs (du moins j'espère). Depuis quelques années, les TIPE sont une des épreuves de ces examens. Derrière ce sigle se cachent les termes Travaux d'Initiative Personnelle Encadrés; il s'agit en fait de travailler sur un sujet donné pendant l'année afin de préparer un exposé oral de 10 minutes. Cet exposé est réalisé sur transparents et présenté devant un jury constitué au moins d'un professeur de physique et de Sciences Industrielles.
Avec mon binôme, on s'est intéressé aux exoplanètes. Au début, on voulait faire sur les transports, mais les profs nous ont déconseillé de nous engager dans cette voie. Mais qu'est-ce qu'une exoplanète, me direz vous? Il s'agit en fait d'une planète "extrasolaire", c'est à dire située au delà des limites de notre propre système solaire. La première a été découverte en 1995, leur recherche constitue donc un pan relativement récent de l'astrophysique. Cela s'explique par la difficulté qu'on a à certifier leur présence: il est impossible de les "voir" à l'heure actuelle, on est obligé de les détecter indirectement. En fait, dans la plupart des cas, on mesure les décalages de vitesse que la planète impose à son étoile. En effet, selon les lois de la gravitation, même un petit objet a une influence sur ses voisins. Dans notre cas, la "petite" planète fait donc bouger son "Soleil"! Grâce à des méthodes complexes nécessitant une extrême précision, les chercheurs arrivent à mesurer ces perturbations dans le déplacement de l'étoile et affirmer ainsi que quelque-chose la fait bouger: le trouble-fête, c'est la planète extrasolaire!
L'intérêt de trouver de telles planète est multiple: on en apprend d'avantage sur la formation de notre propre système solaire et bien entendu, la recherche d'une planète semblable à la Terre fait partie du "rêve" des astrophysiciens. Cela-dit, les techniques actuelles ne permettent pas encore vraiment de trouver une jumelle à notre chère planète bleue: sur les 250 exoplanètes détectées à ce jour, la plupart ressemblent plus à des Jupiter très proches de leur étoile. Autrement dit, d'énormes boules de gaz très chaudes sur lesquelles il ne fait pas bon s'aventurer...
Je vous propose en illustration la fiche "complémentaire" que j'ai réalisé pour mon TIPE, qui résume le travail accompli. Lorsque mes transparents seront finalisés, je les mettrai ici aussi si ça vous intéresse!

Nouvel iPhone!


Image issue de www.apple.com/fr

Hier soir, lors de la keynote inaugurale de la WWDC '08, Steve Jobs a présenté un nouvel iPhone. L'iPhone 2, si on peut dire, est plus fin que son prédécesseur tout en gardant ce qui a fait le succès de son aîné: écran tactile Multitouch, interface intuitive et version allégée de Mac OS X. Il lui ajoute la 3G, permettant de surfer plus rapidement sans accès wifi, une puce GPS ainsi que quelques améliorations au niveau de l'autonomie, du bluetooth... Tout ça pour 199$ dans sa version 8Go, ce qui constitue une très importante baisse face au premier modèle. Les prix français ne sont pas encore connus, mais sachez que l'appareil sortira le 11 juillet aux Etats-Unis et le 17 (à priori) dans l'hexagone.

vendredi 6 juin 2008

À propos de World Of Warcraft


Note Importante (6/6/08): ceci est un premier jet, je l'ai écrit en plusieurs fois, entre le 11 avril et aujourd'hui selon mon temps libre. Aussi, je suis certain qu'il est bourré de fautes d'orthographes et qu'il n'est pas forcément très bien écrit. Je vous le propose quand même pour qu'il ne dorme pas trop longtemps dans mes brouillons, prenez ça comme une version "beta". Des illustrations, une meilleure présentation et une relecture approfondie sont prévus.
Sur ce, bonne lecture! ;)

Jeu dont on entend beaucoup parler, World Of Warcraft est souvent méconnu de ceux qui n'y jouent pas. Moi même joueur, je suis loin d'en connaître tous les aspects. Aussi, j'ai décidé de faire ici un petit article qui permettra à ceux que ça intéresse de découvrir un peu mieux le monde de World Of Warcraft, WoW pour les intimes.
Commençons par un peu de technique. WoW est un MMORPG (Massively Multiplayer Online Role Playing Games), autrement dit un Jeu de Rôle se jouant avec de très nombreux joueurs via le net. WoW est donc associée à la notion de multijoueur et d'interaction entre les différents joueurs. A la première connexion, on choisit un serveur sur lequel créer un personnage, ce qui nous met en relation avec tous les joueurs déjà présents sur le-dit serveur. Selon la population du serveur, ce nombre sera plus ou moins important. Sur le serveur que j'ai choisi, la population est moyenne: le nombre de joueurs connectés en même temps est relativement important et il n'est donc pas difficile de trouver à qui parler, de l'aide... Il est difficile de donner un nombre exact de joueurs, selon mes estimations il pourrait y avoir entre 500 et 1000 joueurs connectés à un instant donné sur mon serveur. En comptant tous les serveurs au niveau mondial, il y a 9 millions d'abonnés!
Le jeu tourne sur PC et Mac et possède l'immense avantage d'être très peu gourmand. Un ordinateur "ancien" le fait très bien tourner, contrairement à beaucoup de jeux récents. La qualité graphique s'en ressent donc un peu, en n'étant pas au niveau des productions photoréalistes du moment. Cependant, l'univers du jeu possède un charme certain et est conforme aux précédents épisodes de Warcraft. Au niveau tarif, l'abonnement coûte environ 13€ par mois, ce prix étant légèrement dégressif en achetant plusieurs mois d'un coup. On peut payer par carte sur le net ou acheter des cartes prépayées dans le commerce.
Plongeons nous à présent plus profondément dans l'univers du jeu!

I. L'histoire
Aborder l'histoire de l'univers de Warcraft ici demanderait bien plus de temps que ce que j'ai actuellement. Je ne la connais d'ailleurs pas assez bien pour vous la conter. Sachez simplement que le jeu se base sur des événements dont la narration à commencé avec les opus précédents: dans un monde fantastique, diverses factions s'affrontent, s'allient et tentent de subsister face à leurs ennemis communs. Dans World of Warcraft, l'histoire générale est plus ou moins secondaire; on se contente d'incarner un héros appartenant à l'une ou l'autre faction. Cela-dit, certaines quêtes et personnages sont liées à l'histoire générale du monde, et le jeu possède des serveurs dédiés au Jeu de Rôle pour les personnes désirant s'investir plus dans cet univers.

II. Le déroulement du jeu
Au premier lancement du jeu, celui-ci vous propose de créer un personnage, qui sera votre "représentant" dans le jeu. Diverses races, classes et options de personnalisation vous sont proposées. Une fois votre personnage créé, vous entrez dans le jeu proprement dit. On dirige son personnage très librement, en vue à la première ou troisième personne.
S'il n'y a pas vraiment de "but" précis dans WoW, monter son niveau est la chose la plus naturelle à faire. On débute au niveau 1 et actuellement, la limite de niveau que l'on peut atteindre est le 70. Bientôt, la nouvelle extension permettra d'atteindre le niveau 80. Monter son niveau permet de devenir plus puissant, d'utiliser de nouveaux objets, de découvrir de nouvelles zones... Afin de monter son niveau, il faut gagner des points d'expérience. Ces points s'acquièrent en accomplissant les quêtes proposées par les Personnages Non Joueurs (PNJ, ce sont les personnages qui sont contrôlés par l'ordinateur et non par un joueur réel), tuant des monstres, mais aussi en explorant de nouveaux lieux. Plus vous montez en niveau et plus il faut gagner d'expérience pour passer au suivant!
Une fois le niveau 70 atteint, beaucoup de gros joueurs cherchent à obtenir le meilleur équipement possible, s'adonnent au JcJ (Joueur Contre Joueur), créent un nouveau personnage, tandis que d'autres cherchent les endroits les plus reculés du jeu ou aident les nouveaux arrivants.
Voyons plus en détail certains aspects clé du jeu!

=> L'Alliance et la Horde
Vous devrez obligatoirement choisir à quel camp vous rallier lors de la création de personnage. Dans l'histoire de Warcraft, les deux factions s'allient et se font la guerre selon les périodes. Dans le jeu, les relations entre les joueurs sont tendues. Il est par exemple impossible à un joueur de l'Alliance (Ally) de communiquer avec un personnage de la Horde (Hordeux). Le choix du serveur est capital dans l'impact que cette division pourra avoir sur votre façon de jouer. En effet, sur les serveurs normaux, les personnages des deux factions ne peuvent s'affronter que si les deux opposants sont d'accord, ainsi que dans les zones dédiées à ces affrontements. Ce sont les serveurs où règne une trêve entre Horde et Alliance. Sur les autres, dit en "Guerre Ouverte", un joueur de la faction opposé pourra vous tuer à tout moment, ou presque. Cela permet de gagner des points d'honneur, par exemple. Cet aspect du jeu, qui permet aux joueurs de s'affronter entre-eux est appelé JcJ pour Joueur contre Joueur. Les attitudes face à la possibilité de tuer un joueur adverses sont très diverses: certains n'hésiteront pas à vous achever lâchement et vous poursuivre jusqu'à ce que vous soyez en sécurité alors que, souvent, la cohabitation est pacifique. On assiste même à des scènes d'entre-aide entre faction. Pour ma part, ne connaissant pas ceci à ma première connexion, j'ai malheureusement choisi un serveur Guerre Ouverte, et c'est un aspect du jeu que je n'aime pas. Je ne tue jamais aucun autre joueur et ne riposte pas lorsqu'un autre m'attaque, sauf rares cas où l'adversaire fait preuve d'une très grande lâcheté en s'attaquant à plus faible que lui. Il faut savoir que se faire tuer par un autre joueur sans arrêt pendant une heure est extrêmement désagréable et fait perdre énormément de temps. J'ai choisi de rentrer dans l'Alliance, d'une part à cause des races proposées, d'autre part parce qu'il en éman, selon moi, quelque chose de beaucoup moins guerrier que de la Horde.

=> Les Races
C'est "l'espèce" à laquelle votre personnage appartient. Chaque race est liée à l'une des factions citées plus haut et n'offre ensuite qu'un choix limité de classe. Les Humains, Nains, Gnomes, Elfes de la Nuit et Draenei sont affiliés à l'Alliance, alors que les Orcs, Trolls, Morts-Vivants, Taurens et Elfes de Sang font partie de la Horde. Détailler chacune des races serait trop long et peu productif. Les noms sont assez explicites, seuls les Elfes, Taurens et Draenei vous seront peut-être inconnus:
- Les Elfes de la Nuit sont des humanoïdes à grandes oreilles, aux yeux brillants et à la peau bleue/violette. Ils sont beaucoup plus grand que les humains.
- Les Elfes de Sang, autrefois appelés Hauts-Elfes, sont eux plus petits, ont une couleur de peau se rapprochant plus de la nôtre et les yeux verts. Ils étaient autrefois liés aux Elfes de la Nuit, mais s'en sont séparés pour diverses raison.
- Les Taurens ressemblent beaucoup à des taureaux qui marcheraient sur leur deux pattes arrières. Ils sont massifs et fort, et malgré leur appartenance à la Horde, sont souvent proches des Elfes de la Nuit dans leur manière de faire.
- Les Draenei sont de couleur bleue, un peu plus grands encore que les Elfes de la Nuit et possèdent des jambes de cheval. Ils ont les yeux brillants et les mâles possèdent des sortes de tentacules sous le menton.
On peut choisir le sexe de son personnage; les mâles et femelles étant parfaitement égaux en terme de puissance, ce choix n'affecte que l'apparence du personnage. La répartition des types de race est parfaitement inégale cependant, les joueurs choisissants souvent les plus beaux personnages: les dames Elfes, Draenei et Humaines sont les plus représentées. Blizzard a d'ailleurs rajouté les Elfes de Sang à la Horde du fait que cette faction ne possédait aucun personnage physiquement attirant (Orcs et Trolls ne sont pas réputés pour la sympathie qu'on a à les regarder!), ce qui entraînait un déficit de joueur Hordeux. Je souligne d'ailleurs que Blizzard a fait l'effort de féminiser tous les termes du jeu, ce qui est très appréciable!

=> Les Classes
Une fois votre Race choisie, vous devrez choisir une classe. Il s'agit un peu du "métier", de la "spécialisation" de votre personnage. On peut par exemple citer les druides, mages, chamans, guerriers, voleurs, paladins, chasseurs... Une race donnée n'offrant pas toutes les classes possibles, le choix de celle-ci est aussi important que l'apparence lors de la création du personnage!
Chaque classe possède des aptitudes propres, souvent très différentes des autres. Par exemple, un chasseur pourra avoir un animal de compagnie qui l'aidera lors de son périple, alors qu'un druide aura lui la possibilité de se transformer en arbre pour mieux soigner ses camarades de jeu. Malgré ses différences, Blizzard essaie d'équilibrer au mieux les diverses classes pour qu'elles soient le plus égales possible face au jeu. Il y a évidemment des joueurs qui diront que telle ou telle classe est plus puissante qu'une autre, mais il n'y a pas de supériorité réelle face à la globalité du jeu. Il faut également noter que, souvent, un joueur est très attaché à sa classe et que jouer les différentes classes apporte une expérience de jeu très variée.

=> Les Quêtes
Les quêtes sont des tâches qui vous sont confiées par des personnages non joueurs au cours du jeu. C'est vous qui choisissez quelles sont celles que vous allez effectuer. Cependant, un personnage de bas niveau ne peut pas faire les quêtes prévues pour un niveau trop supérieur au sien.
Lorsqu'on parle à un donneur de quête, une fenêtre s'affiche et vous indique le contexte et les objectifs que vous devez atteindre pour qu'il soit satisfait de vous. Les quêtes sont variées, même si le principe reste très souvent le même. La plupart du temps, il vous faudra tuer tant de monstres, ramener tant d'ingrédients, escorter tel ou tel personnage ou apporter un objet à un autre. Une fois votre travail accompli et rendu, vous gagnerez de l'expérience, de nouveaux objets, un supplément de réputation envers un groupe de personnage... C'est le système "pilier" du jeu, celui qui permet d'avancer et de monter son niveau.

=> L'expérience
Ce sont des points que vous gagnez lorsque vous avez effectué une quête, que vous traversez une nouvelle zone... Ils servent à monter son niveau: chaque niveau est caractérisé par un nombre de points d'expérience que vous devez atteindre avant le niveau suivant. Le temps passé à chaque niveau est très variable: si il vous faudra moins de 5 minutes pour passer du niveau 1 au niveau 2, franchir le niveau 60 demandera bien plus d'effort, et donc de points d'expérience.

=> La réputation
Au cours du jeu, on est amené à rencontrer divers groupes de personnages non joueurs. Il y a par exemple le Cercle Cénarien composé de Druides, la Ligue des Explorateurs, ainsi que divers tribus de monstres. Selon les actions et les quêtes que vous mènerez, vous serez plus ou moins bien vu de ces divers groupes. Ceci est caractérisé par les points de réputation. En accomplissant une quête favorable à tel ou tel groupe, vous augmenterez l'estime qu'il a de vous. A l'inverse, vous pourrez vous attirer les foudres d'un autre groupe. Ceci a de nombreuses conséquences: les marchands des groupes amis vous feront des réductions, vous pourrez leur acheter des objets spécifiques, les groupes avec lesquels vous êtes en guerre ne vous laisseront pas approcher de leurs camps...

=> Les instances
Ces zones spéciales sont aussi appelées "donjons". Elles renferment des monstres plus difficiles à tuer et sont à explorer à plusieurs. Le nombre de joueurs nécessaires pour terminer une instance dépend de la difficulté de celle-ci et du niveau des personnages. A un niveau donné, les instances sont souvent prévues pour un groupe de 5 joueurs, mais il y a également de très nombreux Donjon nécessitant 25 joueurs, ou plus. Le temps mis pour effectuer une instance en entier est très variable, dépendant du niveau des personnages, de la taille de celle-ci...
Les joueurs effectuent des instances pour des buts divers: accomplir une quête demandant de s'y rendre, monter son niveau, obtenir des objets rares... En effet, du fait de la difficulté accrue à tuer les monstres, on gagne beaucoup plus d'expérience dans une instance que dans une zone normale. De plus, elles renferment toutes des Boss, monstres encore plus délicats à mettre à terre, qui donnent des objets rares une fois morts. Les instances de très haut-niveau permettent d'obtenir un équipement de très bonne qualité, qu'il est impossible à trouver ailleurs. Les objets donnés étant souvent rares, certains n'hésitent pas à faire et refaire la même instance des heures durant pour obtenir l'objet convoité!
Il faut savoir que se déconnecter alors qu'on effectue une instance avec un groupe de joueur est très mal vu. Lorsqu'on commence une instance, il est en quelque sorte inscrit dans les "règles éthiques" de la "société" du jeu que l'on doit la terminer, à moins d'un accord unanime portant sur l'abandon. Ceci explique la difficulté qu'ont certains gros joueurs à quitter leur ordinateur au moment de passer à table...

=> Les groupes de joueurs
Comme vous le voyez avec les instances, les joueurs sont souvent amenés à s'associer pour effectuer en commun diverses tâches. Le jeu est conçu pour faciliter la création de groupes. Un groupe est constitué au maximum de 5 personnes et possède de nombreux avantages. Il permet d'effectuer une quête en commun plus rapidement, par exemple. Les joueurs d'un même groupe peuvent se localiser sur la carte du monde, s'écrire sur un canal dédié et utiliser leur micros pour communiquer. Le joueur ayant proposé à d'autres de se joindre à lui est nommé chef de groupe. Le chef de groupe possède les mêmes capacités que les autres membres, avec en plus la possibilité de marquer les monstres à éliminer et de déterminer le mode de partage du butin (toujours équitable, le chef ne reçoit jamais plus que les autres; le partage du butin permet seulement de décider du type de partage). Tout joueur peut en inviter un autre à constituer un groupe avec lui; la structure de groupe est cependant éphémère et disparaît si l'on se déconnecte.
Il existe également des groupes de plus de 5 joueurs, appelés groupes de raid. Ils permettent d'effectuer les instances nécessitant plus de 5 joueurs.

=> Les Guildes
Une guilde est un groupe permanent de joueurs, possédant un nom et une certaine hiérarchie. Elle est créée par un personnage, qui sera alors le chef de Guilde, contre la signature de 10 autres joueurs. La vocation des guildes est de regrouper les joueurs s'entendant bien pour allier leurs forces dans l'aventure de WoW. L'appartenance à une guilde permet de voir en temps réel si les autres membres sont connectés, de disposer d'un canal de discussion dédié, d'acheter l'emblème de la Guilde (préalablement créé par le chef de Guilde) et de le porter...
Certaines guildes regroupent énormément de joueurs et sont très connues sur leur serveurs respectifs. Leurs buts sont variés: arriver à bout des instances les plus difficiles, s'attaquer à la faction adverse, explorer le monde du jeu dans ses moindres recoins... D'autres sont plus modestes et regroupent simplement quelques joueurs s'étant associés après avoir aimé jouer ensemble.
L'organisation des grandes Guildes s'articule autour de la notion de grade. Le chef de Guide décide des grades à attribuer à chaque membre: ainsi, selon son ancienneté, son habileté à jouer, il sera possible d'obtenir un poste plus important dans la guilde. La montée en grade permet d'avoir accès à la banque de guilde, de parler sur le canal de la guilde, d'inviter un autre joueur à la rejoindre... Le Chef de Guilde des guildes les plus puissantes est souvent un excellent joueur très apprécié par les membres. C'est lui qui décide des grades à accorder, et il a donc par là tout pouvoir sur l'organisation générale de sa Guilde. On peut toutefois quitter une guilde quand bon nous semble et ne jamais en faire partie. Les petites guildes sont plutôt constituées de joueurs moins "professionnels" qui entendent s'amuser, aussi les grades n'y ont que peu d'importance.

=> Les Métiers
Chaque joueurs peut apprendre deux métiers principaux, ainsi que tous les métiers secondaires (Secouriste, pêcheur, cuisinier). Ils permettent d'améliorer les compétences du personnage, en lui ajoutant la possiblité de créer des objets ou des sorts spécifiques. Il existe un bon nombre de métiers différents dans le jeu, certains étant plus délicats que d'autres à exercer: herboriste, alchimiste, enchanteur, mineur, forgeron, ingénieur ou joaillier sont des exemples des métiers disponibles. Certaines combinaisons de métiers sont plus astucieuses que d'autres, mais elles sont toutes possibles.
Afin d'améliorer ses compétences dans un métier donné, le personnage devra exercer ses aptitudes et gagnera ainsi des points de compétence. Plus il aura de points, plus il aura la possibilité de créer des objets compliqués. Par exemple, le mineur devra trouver bon nombre de filons de cuivre avant de pouvoir apprendre à miner l'étain ou l'or.

=> Les interactions entre joueurs
Jouer à World Of Warcraft seul présente peu d'intérêt. De par sa structure même, le jeu encourage à aller vers les autres joueurs. Un MMORPG ne peut se concevoir dans l'unique but de satisfaire les joueurs isolés!
Ainsi, les joueurs peuvent tous communiquer entre eux, ou presque. La discussion écrite est possible grâce aux "canaux". Ceux-ci sont propres à une zone, une activité... Par exemple, le canal Commerce n'est utilisé que pour faire part de ses ventes et/ou recherche d'objets. Certains canaux sont "publics", comme le canal commerce, d'autres sont plus restreints, à l'image du canal de groupe ou de guilde: seuls les membres du groupe peuvent voir ce que vous dîtes dans le canal du même nom. Il existe aussi une fonction "chuchoter" qui permet de ne s'adresse qu'à un seul joueur. Il est également possible de créer son propre canal et d'inviter les joueurs à qui l'ont veut parler dans celui-ci. Depuis quelques-temps, World Of Warcraft propose aussi la discussion audio. A la différence des canaux écrits, on ne peut rejoindre qu'un seul canal vocal, le plus souvent celui du groupe. Il est beaucoup plus pratique et sympathique de discuter ainsi, et il faut savoir que les gros joueurs d'instance n'ont pas attendu la sortie de cette fonctionnalité pour l'utiliser: des logiciels externes font ça très bien depuis longtemps.
Par ailleurs, il n'est pas rare qu'une quête demande un objet que seul certains personnages peuvent créer. Par exemple, on pourra vous demander de récupérer un certain nombre de barres de fer pour accomplir telle ou telle mission. Seuls les personnages ayant choisi mineur comme métier pourront vous en procurer, à moins d'aller en acheter à l'hôtel des ventes, aspect du jeu sur lequel je reviendrai. Il faut donc que vous trouviez quelqu'un qui a choisi d'apprendre ce métier pour remplir cette quête. Les joueurs ont souvent besoin de s'entraider ainsi et Blizzard fait tout pour encourager cet aspect là du jeu.
Enfin, jouer en groupe est beaucoup plus agréable et facilite grandement les choses, quand le fait d'être plusieurs n'est pas tout simplement obligatoire. Tenter une instance seul serait faire courir votre personnage au cimetière directement! Des fonctions de recherche de compagnons et de groupes sont donc présentes dans le jeu.

=> L'économie
Comme dans la vraie vie, rien n'est gratuit ou presque dans le jeu. La monnaie utilisée est la Pièce d'Or, divisée en 100 Pièces d'Argent, elles mêmes subdivisées en Pièces de Cuivre. Les joueurs utilisent respectivement les appellations po, pa et pc pour les désigner.
Les joueurs gagnent de l'argent en accomplissant les quêtes. Plus celles-ci sont difficiles et plus vous montez en niveau, plus vous gagnez de l'argent. Pour vous donner une idée de la "valeur" d'une po, les quêtes de niveau 60 à 70 vous permettent d'en gagner 2 ou 3. Elles servent à acheter les divers objets et compétences qui permettent d'évoluer dans le jeu, ou encore de payer les griffons. En acquérir un grand nombre est délicat et surtout très long.
Il existe également des Hôtels des Ventes, dans lesquels les joueurs peuvent vendre les objets qu'ils ont créé ou qui ne leur servent à rien. C'est un moyen rapide de gagner de l'argent, les métiers permettant souvent de fabriquer ou d'améliorer des objets que d'autres joueurs recherchent. Ils fonctionnent selon le principe d'une vente aux enchères, mais on peut fixer un prix d'achat immédiat. C'est le joueur qui décide du prix de départ, ainsi que de la durée des enchères (de 12 à 48 heures). Ainsi la guerre des prix fait rage, certaines matières premières ou objets rares atteignant parfois des sommets. Rien n'empêche également de se lancer dans une sorte de "commerce" qui viserait à acheter les objets à bas prix pour les revendre plus cher plus tard. Pour ma part, c'est un aspect du jeu que j'apprécie tout particulièrement. Je note soigneusement tout ce que je vend et à quel prix, je peux ainsi suivre les évolutions de ce dernier pour une vente future et éventuellement ne pas placer d'objets quand les cours sont trop bas. Je place systématiquement mes objets à un tarif inférieur à ceux de mes concurrents et j'arrive ainsi à vendre très correctement ce dont je veux me débarrasser!
Il faut également savoir qu'il existe ce qu'on appelle des "GoldSeller" (littéralement "vendeur d'or"). Ce sont des personnes qui proposent un grand nombre de po en échange d'argent réel. Ceci est strictement interdit par les règlements du jeu et Blizzard veille à bannir tous les personnages proposant ces services, ainsi que ceux y ayant recours. Cependant, ils sont tellement nombreux et demandés qu'ils pourrissent les canaux généraux d'annonce de prix et de liens vers leurs sites d'achat. Sur celui-ci, vous donnez votre numéro de carte bleue et après avoir retiré la somme, les gérants connectent un personnage du jeu et vous envoie la somme "équivalente" en monnaie de jeu. Pour amasser les po nécessaires, ils emploient des joueurs qui sont spécialisés dans la récolte de celles-ci: on les appelle les "GoldFarmers".

=> Les moyens de transport
World of Warcraft se caractérise par un terrain de jeu immense dans lequel vous êtes libre de vous déplacer. Avant la première extension, il équivalait déjà à plus de 400 km carré de terrain. Ainsi, il existe dans le jeu plusieurs moyens de se déplacer.
Le premier, et le plus lent, c'est bien entendu la marche. Pendant les premiers niveaux, les personnages n'ont pas d'autre choix que de se déplacer à pied. Lorsqu'on comment à explorer de nouvelles zones, il devient alors très agaçant de se déplacer aussi peu rapidement! Selon la classe de son personnage, le joueur apprendra donc au fil des niveaux une ou plusieurs compétences lui permettant d'augmenter sa vitesse de déplacement: sorts augmentant la rapidité, transformation en guépard... Mais il existe aussi des montures, qui permettent de sensiblement augmenter sa vitesse. Elles sont différentes selon les races ou classes (chevaux, tigres...) mais la règle est la même pour tout le monde: on ne peut en acquérir une qu'à partir du niveau 40. Celle ci augmente la vitesse de 60%. La seconde est accessible au niveau 60 et permet de la doubler. Enfin, au niveau 70, le joueur aura la possibilité d'accéder à des montures volantes (griffons, dragons...). Couramment appelées "dadas", les montures sont très utiles et les dernières sont extrêmement chères. Obtenir la monture volante dite "épique", augmentant de 270% sa vitesse, demande plus de 5000po, somme qui s'acquiert difficilement. Quelques joueurs utilisent donc les GoldSeller dont j'ai parlé plus haut pour se la procurer...
D'autre part, il existe un réseau de transport aérien accessible à n'importe quel niveau. Celui-ci est assuré par des animaux volants (griffons, hippogriffes...) gérés par des Maîtres de Vol, qu'il vous faudra (modiquement) rémunérer pour utiliser leurs services. Chaque ville et village du jeu possède ainsi son Maître de Vol, et une fois que vous lui aurez parlé pour la première fois, vous aurez la possibilité de revenir le voir grâce au réseau de transport. Concrètement, une fois que vous êtes allé dans une ville, vous pouvez y retourner bien plus rapidement qu'à pied grâce à ce réseau aérien.
Pour franchir les océans, il vous faudra emprunter les bateaux ou zeppelins qui effectuent des rotations entre divers ports du jeu. Certaines classes de personnages peuvent également se téléporter dans les plus grandes villes ou invoquer un personnage ami à leurs cotés. Ceux-ci sont très demandés et offrent le plus souvent gratuitement leurs services aux joueurs intéressés. Enfin, il existe aussi une sorte de métro gratuit, appelé Tram des Profondeurs. Celui-ci relie très rapidement les deux plus grandes villes de l'Alliance. A mon grand désespoir, il n'y a aucun train dans World Of Warcraft, ce tram ressemblant plus à un téléphérique qu'à un vrai chemin de fer.

III. La communauté

World of Warcraft est le jeu en ligne massivement multijoueur qui connaît le plus grand succès, avec plus de 9 millions de joueurs à l'heure actuelle. Ainsi, le jeu regroupe une immense communauté, représentant de nombreuses façons de jouer. Celle-ci a ses "codes", ses "règles implicites", un peu à la manière de la "Netiquette" sur Internet. J'ai déjà parlé des instances qu'on "doit" finit quand on les commence, par exemple.
Mais l'aspect le plus impressionnant pour un non-averti est sans doute le langage de cette communauté. Une très grande majorité de joueurs utilise un vocabulaire incompréhensible pour le néophyte. Moi-même joueur, certes pas très bon au regard des standards du jeu, ne connaît pas le sens de tous les termes que je rencontre. Il va sans dire que beaucoup de joueurs utilisent aussi le langage SMS, la récente arrivée de très jeunes joueurs n'aidant pas. Je tiens quand même à souligner qu'il y a aussi une part non négligeable des joueurs qui écrivent de façon plus que correcte et que le fait d'avoir une orthographe soignée fait toujours bonne impression. Les remarques étonnées du genre "oh t'écris sans faire de fautes" sont fréquentes mais toujours suivie d'un "c'est une très bonne habitude!". On se rend compte aussi qu'écrire "bien" incite souvent l'interlocuteur à faire de même. Je trouve par ailleurs qu'au delà de toute polémique concernant la déformation du français, l'aspect "nouveau langage" qui est apparu avec WoW est très intéressant, on assiste presque à la naissance d'une langue. Les sociologues doivent être ravis. Bref, voici quelques termes qui me viennent à l'esprit et que l'on rencontre fréquemment dans le jeu:
- mob: monstre dirigé par l'ordinateur
- repoper: réapparaître, pour un monstre. Une fois tués, les monstres réapparaissent en effet au bout d'un temps plus ou moins long pour que les joueurs suivants puissent également les faire disparaître. (c'est un des deux ou trois seuls termes que j'utilise, je le trouve particulièrement bien trouvé)
- aggro: fait d'attirer les monstres sur son personnage. "Prendre l'aggro" signifie que le personnage attire à lui un ou tous les monstres aux alentours pour éviter qu'ils n'attaquent les autres.
- Need: verbe anglais signifiant "avoir besoin", il est employé dans WoW comme interjection pour signifier qu'on a besoin de tel ou tel objet.
- rusher: transposé de l'anglais, ce verbe signifie "aider un personnage de plus bas niveau que le sien". Tout un programme!
- buff: sorts améliorant les capacités d'un personnage.
- pet: mot anglais désignant un animal de compagnie, les joueurs l'utilisent pour désigner les animaux qui accompagnent chasseurs et les petites bestioles qu'on peut acheter et qui accompagnent les joueurs.
- noob: nom péjoratif utilisé pour désigner ceux qui jouent mal par rapport aux exigences des très "bons" joueurs. A la base, il ne faisait que désigner les nouveaux arrivants.
- Dada: désigne les montures
- drood, palouf, magot, war, démo: respectivement druide, paladin, mage, guerrier et démoniste.
- gg: "good game", interjection utilisée pour féliciter un joueur ou un groupe après une victoire, un nouveau niveau...
- et de très nombreux autres qu'il serait inutile de détailler ici car il existe de très nombreux dictionnaires, comme sur JudgeHype par exemple. Jetez-y un œil si ça vous intéresse, c'est surprenant -et il n'est pas complet!!- .

Voilà, ainsi s'achève cette petite présentation de World Of Warcraft, présentation loin d'être complète. J'espère qu'elle vous aura permis de découvrir un peu mieux ce jeu dont on parle mais qu'on ne connaît pas assez bien et que l'on présente souvent comme ce qu'il n'est pas. Si vous avez une question concernant le jeu ou l'article, je serai heureux d'y répondre!

mercredi 4 juin 2008

Accident d'Allinges - Collision au passage à niveau


Tout d'abord, je souhaiterai rendre hommage aux victimes et à leurs familles. Perdre quelqu'un sur les rails n'est pas chose commune, aussi cet accident est-il encore plus inconcevable et injuste. 
Vous avez tous découverts ces images pendant les journaux télévisés: car éventré, scindé et éjecté hors de la voie. C'est avec stupeur que je les ai vu apparaître hier, quand j'ai allumé la télé. Après tous ces accidents sur les passages à niveau, comment celui-ci a t'il pu seulement se produire? Il y a de quoi s'inquiéter sur ce qui constitue le cerveau des conducteurs. J'ai préféré attendre un peu avant d'écrire sur le sujet, d'abord par respect pour les jeunes victimes, ensuite parce-que je voulais avoir quelques informations supplémentaires sur les responsabilités engagées. Sachant que dans 98% des cas, c'est celle de l'automobiliste qui est mise en jeu, je ne me faisais guère d'illusions...
Aujourd'hui, d'après toutes les sources que j'ai consulté, il s'avère que le chauffeur était en cause. Il a d'ailleurs été mis en garde à vue. J'aurai presque envie de dire "tant mieux" si je ne faisais pas aussi peu confiance aux médias. (les exemples d'incohérence sont frappants, rien que pour cet accidents: annoncé comme allant à 100 km/h ou 90 km/h, on peut se demander si les journalistes ne balancent pas les chiffres au pif, tout comme le nombre de passage à niveau qui varie de 17000 à 19000 avec les accidents) Ainsi je préfère éviter d'accuser trop directement le conducteur du car, même si selon moi, il ne fait aucun doute qu'il a commis la plus grave erreur de sa vie. Ou plutôt faute. 
La SNCF a en effet confirmé le bon fonctionnement des barrières et du dispositif d'annonce des trains. De plus, d'après les divers témoins cités dans les journaux, le chauffeur se serait engagé sur les rails alors que les clignotants rouges placés de part et d'autre de la chaussée étaient déjà en train de clignoter. Une action totalement interdite par le Code de la Route, qui stipule que dès que les feux commencent à clignoter et la sonnerie à retentir, l'arrêt doit être IMMEDIAT."Les véhicules ferroviaires ont la priorité", comme ils disent. De toute façon, s'arrêter relève de la plus élémentaire prudence. Malheureusement, les gens n'ont toujours pas compris qu'un train ne freine pas en trois mètres cinquante et que contre une voiture, c'est comme un hérisson face à un rouleau compresseur, ou presque. Et ne jouons pas sur les mots, pour un car c'est la même chose: une seule voiture Corail vide pèse plus qu'un bus rempli. La fréquence de tels accidents est particulièrement inquiétante, je ne comprends pas comment certaines personnes préfèrent encore mettre des vies en péril plutôt que de patienter deux minutes devant une barrière... Que faudra t-il faire pour qu'ils comprennent?? Leur faire faire un stage en cabine de conduite ferroviaire et leur mettre un obstacle devant? Pour qu'ils se rendent compte de la formidable énergie qu'accumule le train, énergie proportionnelle à sa masse ET au carré de sa vitesse, libérée instantanément au moment de la collision. Les cours de physique ne sont semble-t-il pas à leur portée, alors peut-être qu'une vidéo les aidera. C'est bien, c'est pas dur à comprendre, on voit bien que la voiture elle est écrabouillée, réduite en bouillie! Cassée la voiture! C'est assez clair?
Ceci m'amène à autre chose qui m'énerve profondément: quand de tels accidents surviennent on ne parle JAMAIS de ça, de ces conducteurs inconscients et qui seraient inaptes à la conduite d'une voiture à pédale. (traduction: une bonne partie des automobilistes, à en croire ma propre expérience) On a toujours le droit après le reportage ou le paragraphe sur le drame à un "complément" sur les passages à niveau. Avec leur plan des barrières en contre plongée et à grand renfort d'images mal cadrées, ils vous présentent les-dits ouvrages comme des monstres dangereux et sanguinaires qui n'attendent que la gentille petite voiture pour se rassasier. Accessoirement, on a aussi droit au "micro-par-la-vitre" d'une (ou deux quand la chaîne est un peu sérieuse) personne à qui on demande "Et vous vous passez quand c'est fermé???". Bien sûr Monsieur le Journaliste! J'aime bien dire que je conduis mal à la télé! Le reportage ayant donc établi grâce à ce super sondage que 100% des gens sont respectueux de la signalisation, on explique donc qu'il faut supprimer les passages à niveau, que c'est en cours et que RFF prévoit de supprimer les 360 Passages à Niveau dits "dangereux" d'ici 2012. On cite le Premier Ministre pour bien faire, qui s'empresse d'ajouter que ça coûte cher (sous entendu en 2012 si on a supprimé 10 PN ça sera déjà pas mal). Non mais faut arrêter, là! Je le répète: dans 98% des cas c'est l'automobiliste qui ne respecte pas le code de la route. En supprimant les PN, au lieu de sensibiliser les gens à ce problème, on s'attaque donc aux 2% des cas restants, à savoir la panne sur le passage à niveau ou le mauvais fonctionnement de celui-ci, chose extrêmement rare (on m'a expliqué les règlements SNCF à ce sujet, ils sont plus que stricts, et on contrairement aux automobilistes un agent SNCF sait ce que signifie "règle"). C'est une belle preuve d'intelligence de la part des hommes politiques, tiens. Ils disent que les maths font leur dictature au lycée, mais ils feraient bien d'en refaire un peu et de se rendre compte que 2 c'est inférieur à 98! RFF croule sous les dettes et est infichu de prendre soin du réseau, qu'à cela ne tienne, on prend 60 millions sur leur maigre budget annuel pour supprimer les passages à niveau tout ça parce-que des hurluberlus ne savent pas qu'un feu rouge ça veut dire "Stop". Je pense qu'il faut qu'on arrête de se leurrer. Certes, faire traverser à niveau une voie ferrée et une route n'est pas dénué de risque, mais si les gens respectaient le code et avait ne serait-ce qu'une once de logique, on éviterait presque tous les accidents! Il faut continuer à supprimer les passages à niveau les plus problématiques, mais pas seulement. D'ailleurs, normalement, sur les voies où les trains circulent à plus de 160km/h, il n'y en a déjà plus. Contrairement à ce que TF1 et compagnie racontent, les passages à niveau ne sont, à mon avis, pas plus dangereux qu'un passage piéton. Ce sont les automobilistes qui le sont, point. 
J'ajouterai pour ceux qui m'objecteraient, à la vue du magnifique reportage à la gloire du système israélien basé sur des caméras de surveillance, qu'un tel dispositif n'est à mon avis 
pas la solution non plus. Il y aura bien des abrutis qui vont s'amuser à la peindre, et un système basé sur une reconnaissance par caméra me semble très peu fiable. Par ailleurs, la solution envisagée en France qui consisterait à mettre des radars au niveau des PN prouverait la débilité profonde des automobilistes à défaut de résoudre le problème... Mais bon, ça sera toujours mieux que de rabaisser encore et toujours le train au rang de danger public!
Je voulais aussi souligner la performance des ingénieurs d'Alstom ayant conçu la Z23500 ("le train TER" selon les journalistes) mise en cause dans l'accident: aucune victime, pas de déraillement et structure visiblement très peu amochée ne peuvent qu'être les conséquences d'un travail d'optimisation des chocs conséquent. 
Pour terminer, je rappelle aussi qu'en cas de problème à un passage à niveau, ceux-ci sont toujours munis de téléphones d'urgence orange qui peuvent être utiles. Ils vous mettront en relation avec les agents SNCF capables de stopper le trafic ferroviaire.

Je suis conscient que cet article est né d'un événement ayant entraîné mort d'hommes, et j'ai eu de ce fait beaucoup de mal à l'écrire. J'ai l'impression de me servir de ce tragique accident comme prétexte et je n'aime pas ça du tout. Je n'oublie pas un instant les victimes, ce post n'a en aucun cas vocation à les transformer en vulgaires exemples.