dimanche 28 février 2010

Massif Central...

Ces trois derniers jours, j'étais en vadrouille dans le Massif Central: j'avais concocté un parcours en train sur quelques-unes des lignes intéressantes de la région. Nous étions logé près à St Sauves d'Auvergne, près de La Bourboule et du Mont Dore, célèbres stations thermales auvergnates. Pour y aller, nous n'avons cependant pas pris le train. Depuis l'Ardèche ça n'était pas vraiment évident... Mais le trajet nous a quand même permis de découvrir des choses intéressantes.
J'ai adoré cette petite parenthèse dans une région qui me plait beaucoup. J'étais déjà allé dans le Cantal il y a quelques temps et j'avais trouvé ça génial. Et puis le Massif Central a une très riche histoire ferroviaire, avec des lignes extraordinaires, et j'avais bien envie de découvrir tout ça par mes propres yeux. Le moins que l'on puisse dire, c'est que ça vaut le détour! Franchement, c'était super. J'y retournerai, c'est évident!
Je vous raconterai bien sûr tout ça en détail dans un prochain article (rassurez-vous -ou non-, j'ai tellement adoré que ça ne saurait tarder ^^). Pour l'heure, je vous propose juste quatre petites photos sans grand intérêt pour illustrer ce petit voyage fort sympathique.

Paysage enneigé au Col de la Croix Morand, à 1401 mètres d'altitude quand même. Le premier jour, on ne voyait rien à cause du brouillard. Et puis la pluie et le vent ajoutait au tableau une composante relativement désagréable ^^ Au retour, c'était comme sur la photo, plus clair, mais très sombre...


Deux photos d'un magnifique arc-en-ciel que nous avons surpris sur la route menant au Puy. On le voyait en entier et il a duré très longtemps. Malheureusement, avec la route au milieu, je n'ai pas pu le cadrer de façon très satisfaisante... Un peu plus loin, avec l'étonnante forteresse de Polignac en fond, ç'aurait été superbe. Mais on ne s'est pas arrêté. Je vous propose quand même ce que j'ai pu faire, qui ne reflète en rien la beauté du phénomène. D'ailleurs j'ai revu un arc-en-ciel depuis le train pas plus tard que cet après-midi, entre Lons le Saunier et Besançon.

On termine enfin avec une photo de train ^^ Oh, elle n'a rien d'incroyable, je l'ai juste prise pour qu'on voit la montagne enneigée et "Auvergne" sur le train. Néanmoins, elle reflète pour moi tout un certain chemin de fer, à des kilomètres du TGV: l'X73699 est vu ici en gare du Mont-Dore, où il ne subsiste difficilement que 3 trains par jour. Jusqu'en 2006, la petite antenne Laqueuille - Le Mont Dore accueuillait encore un train direct pour Paris, le Thermal. Aujourd'hui, il ne reste plus grand-chose de la grandeur passée de cette ligne, sur laquelle le train va moins vite que les autocars et dont les gares sont plus fréquentées coté cour que coté voies... Cependant, en ce samedi de retour de vacances, notre UM (Unité Multiple) de deux autorails n'était pas de trop pour acheminer vers leurs domiciles les voyageurs s'en revenant du ski. Nombre de personnes avaient pris place à bord, bien plus que ce qu'un bus aurait pu transporter. Les skieurs ont remplacé la clientèle huppée des thermes, et il y a fort à parier qu'une trame horaire plus étoffée rencontrerait un réel succès. Et vous pouvez pas savoir comme ça fait chaud au cœur de voir que cette ligne sauvée in extremis grâce à son trafic d'eau aie encore toute son utilité aujourd'hui!

Voilà, la suite arrivera bientôt :)

vendredi 19 février 2010

Promenons nous dans le Haut-Doubs

Le 4 février dernier, je me suis rendu dans le Haut-Doubs et le Jura en compagnie de Régis, que je remercie infiniment pour cette sortie photo fort sympathique. Notre objectif était de ramener des trains avec de la neige et de profiter un peu des nombreuses lignes de la région! Il a ma foi était correctement rempli, et j'en ai profité pour savourer une nouvelle fois des paysages vraiment remarquables, surtout recouverts de givre et de neige. Décidément, la Franche-Comté a tout pour plaire!

Nous nous étions donnés rendez-vous à Frasne, où je suis arrivé en train. Départ 5h40 de Besançon, s'il vous plait! Nous sommes ensuite allés en voiture dans la petite gare de La Rivière, dont je vous ai déjà parlé. Le soleil était à peine levé et on a pu assister à un fantastique défilé de roses et rouges sur les montagnes... La photo ne vaut pas grand-chose, mais elle donne une idée de l'épaisseur de neige qui nous a accompagné ce matin là sur les hauteurs du Doubs. À ma droite, il y avait un tas de neige vraisemblablement poussé par les chasse-neige: il était presque aussi grand que moi!
Une brave Z2, celle qui m'a amené depuis Dole, s'apprête à marquer l'arrêt en gare sur une navette Pontarlier => Frasne. À cause du givre, il se formait presque sans arrêt des arcs électriques entre la caténaire et le pantographe. C'est assez impressionant, surtout depuis le train et lorsqu'il fait nuit: le paysage est alors éclairé à intervalle régulier par une lumière électrique bleutée relativement étrange.

Un peu plus tard et alors que la lumière se fait un peu plus intense, un Colibri des CFF (Chemins de Fer Fédéraux suisses) brûle la gare sans arrêt. Il assure une relation Bern => Frasne permettant à nos amis helvètes d'y attraper un TGV pour Paris. Si vous cliquez sur la photo, vous remarquerez la trainée de givre derrière le pantographe et un début (ou une fin) d'arc électrique bleu.

Revoilà notre Z2 de tout à l'heure qui s'en retourne une nouvelle fois vers Pontarlier. La photo est floue, j'ai dû bouger... Je la mets quand même parce que c'est toujours sympa de voir un train dans la neige! Vu la largeur de la plate-forme, il y a fort à parier que la ligne devait jadis être à double voie. Vous remarquerez également le "bonnet" placé sur l'attelage automatique de l'automotrice pour le protéger du froid et de la neige. Et oui, c'est qu'il ne faudrait pas qu'elle prenne froid!

Changement de coin pour attendre d'éventuels trains de fret dont j'avais réussi à obtenir les horaires. (merci à mon informateur au passage ^^) Comme c'est toujours la surprise avec ce genre de train, je me suis un peu amusé à photographier les plantes givrées en les attendant.

Franchement, le givre, c'est vraiment chouette ^^

Petit essai... Sur la droite, au fond, on devine des traces de ski de fond. En fait certains chemins sont damés spécialement pour les skieurs!

C'est alors qu'un bruit sourd a commencé à se faire entendre. Pas de doute, un train est bien en train de monter! Nous le voyons donc arriver lentement mais sûrement... Une rame entière de wagons céréaliers s'en va vers la Suisse, tractée par la BB27020. En queue de rame, une seconde locmotive était en pousse pour aider le train à s'affranchir des fortes pentes de la ligne en ces temps de givre.

Un second train devant peut-être arriver en sens inverse, nous sommes encore restés un petit moment à l'attendre. Finalement, il ne s'est jamais pointé, et je n'ai donc ramené que quelques photos supplémentaires de la neige et du givre!

Clotûres, poteaux, fils barbelés... Tout le monde y passe! Même les panneaux des gares ;)

C'était très curieux, par endroit des bancs de brûme plus ou moins fugaces apparaissaient. Ça donnait une ambiance spéciale... Ici, le petit village de Courvières s'apparenterait presque à un mirage! Le cadrage est bizarre car je ne pouvais m'avancer d'avantage: la voie ferrée me barrait le chemin.

En redescendant vers Andelot via la forêt de la Joux, nous avons surpris un renard dans un champ. Bon, OK, sur ma photo, c'est plutôt une tâche dans un champ :p Mon zoom ne m'a pas permis d'avoir mieux que ça, j'ai donc cadré le paysage plus que l'animal. Il n'empêche, ce devait être la première fois que j'en voyais un de jour!

Direction ensuite Vers en Montagne! La gare du village ne voit plus de trains s'arrêter, mais on peut toujours aller sur le quai.

J'ai me suis trompé en lisant la fiche horaire que j'avais pourtant soigneusement préparé pour l'occasion, et l'on s'est donc fait surprendre par le TER pour St Claude (celui-là même qui file vers Oyonnax trois fois par semaine uniquement!). Le voici donc qui franchit l'abri de quai de Vers, avec son lampadaire esseulé. Bien malin qui pouvait dire où se situait le quai avec toute cette neige! J'aime bien l'ambiance des petites gares oubliées. Dire qu'avant, les gens prenaient le train ici même! Quelque-part, c'est un peu triste, je trouve...

Voici le bâtiment-voyageurs, qui ne fait plus que les voir passer sans qu'ils s'arrêtent. Plusieurs gares de la ligne ont ainsi leurs murs recouverts d'ardoises (ou je ne sais quoi).

Après un repas bien mérité, nous sommes redescendus vers Mouchard et la voie unique de Lons le Saunier. Nous ne sommes pas si loin des coins précédents, pourtant la neige a ici complètement disparu. Heureusement, le soleil nous a honoré de sa présence une bonne partie de la journée... C'était loin d'être gagné vu la pluie et la grisaille qui ont précédé et suivi cette journée. Ici, la seule relation TGV de la ligne: une rame Sud-Est assure le Strasbourg-Marseille quotidien.

Direction Arbois à présent... Un XGC assure un TER Besançon => Lons le Saunier. Surprise, pas de pantographe une fois encore! Cela arrive vraiment souvent par ici que des trains diesel assurent des relations entièrement électrifiées! Parfois c'est justifié par les mouvements de matériel, mais j'ai un peu de mal à croire que ça soit tout le temps le cas.

Ah!! J'ai enfin ma photo de Grandes Lignes (ouais je sais ça existe plus mais c'est quand même de ça qu'il s'agit, non mais!) sur la voie unique et au soleil!! En plus je suis content du cliché, pour une fois. Il va falloir que j'y retourne avant qu'ils ne soient eux aussi vraisemblablement remplacés par des TGV d'ici moins de deux ans... Ici, la BB26157 emmène sa rame de voitures Corail aptes à 200km/h sur un Corail Strasbourg => Lyon.

Et voilà! J'espère que cette série ferroviaire "givrée" vous aura plu! Pour ma part j'ai adoré tant le voyage en train de l'aller que les paysages enneigés traversés et les photos qui ont suivi! Merci encore à Régis pour la sortie!

jeudi 18 février 2010

Un petit tour bisontin


Alors que Mlle Noëmie et M. Tim s'en sont retournés dans leurs contrées alpines, je vous propose ici quelques photos prises lors de leur escapade franc-comtoise. Il faut croire que mes maigres talents de guide touristique et surtout les fantastiques atouts de Besançon ont réussi à les séduire puisqu'ils seraient bien restés quelques jours supplémentaires! Avis aux amateurs et aux amatrices ;)
Bon, les photos sont pas incroyables, j'ai pas été très inspiré je trouve. Ça penchouille un peu beaucoup -_-

Voici donc la Tour du Roi, la plus imposante des remparts de la Citadelle de la ville. Elle surplombe le Doubs d'une hauteur impressionnante, un petit peu trop haut pour moi d'ailleurs ^^ Je la trouve très élégante et j'aime beaucoup ce point de vue. Avec le soleil et la neige sur le glacis, ça en jette quand même pas mal.

:p Ok, je sais, je fais toujours des vues de bâtiments de ce genre, mais j'aime bien d'abord! Ici, c'est un angle de l'abri relativement massif qui protège le puits de la Citadelle. 132 mètres de profondeur tout de même!

Les remparts offrent un joli point de vue sur Besançon. Ici, les contreforts de Bregille, le quartier de la Mouillère où se dressait jadis une grande gare, et les immeubles d'habitation des quartiers plus récents...

Le bâtiment qui abritait les soldats de la Citadelle. Décidemment, je l'aime vraiment bien! Aujourd'hui il abrite le Musée de la Résistance et de la Déportation. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il faut avoir le moral avant d'entrer dedans...

Les remparts, mais de l'autre coté de la boucle du Doubs cette fois, avec au fond la Tour de la Reine, plus modeste que son homologue "masculine". Là aussi, on domine d'une belle hauteur la rivière!

Une vue plus rapprochée de la Tour de la Reine, qui arbore fièrement un drapeau français. Bon, il n'y a pas trop de vent, mais on ne peut pas tout avoir! Vauban avait disposé des briques aux endroits les plus exposés aux tirs ennemis pour éviter les projections dangereuses lors des impacts. En effet, elles absorberaient mieux les chocs que les pierres locales.

Je me suis un peu amusé, inspiré par Noëmie. La dernière fois je n'avais pas réussi à faire un truc sympa avec ces "hublots", mais là je suis assez content du résultat!

La Tour du Roi, avec à son pied l'un des profonds fossés de protection. À l'arrière plan, la colline de Bregille, qui abrite également un fort.

Ah! Soyons un brin chauvins en cette période d'olympiades hivernales! De manière générale, j'aime bien les drapeaux, et puis le vent a décidé de lever un peu nos couleurs pour la photo. Profitons en, donc! Évidemment, les couleurs sont à l'envers, mais de l'autre coté c'était beaucoup moins joli ^^

On termine avec ce qui est peut-être mon endroit préféré à Besançon, et ma photo préférée de la série. J'aime énormément les façades qui encadrent le pont Battant, et je trouve qu'en soirée elles dégagent un petit quelque-chose. La lumière était jolie, alors j'ai tenté une photo en appuyant l'appareil sur la rembarde du pont. Comme elle n'est pas plate, c'est pas forcément évident de ne pas bouger, surtout pour moi... Au final je suis quand même plutôt content du résultat. J'espère que vous trouverez la photo sympa vous aussi ;)

Et voilà, ainsi s'achève cette petite série! Mais ne vous y trompez pas, elles ne sont qu'un maigre reflet de la réalité, qu'il vous faudra venir voir par vous même! Je connais un bon petit "hôtel", spécialité: riz au coca ;)

Et voilà le Tigre!



En attendant divers articles avec de nouvelles photos, voici le vrai Tigre pour l'année du même nom ^^
Oups, en fait on a pas vu de vrais tigres à la Citadelle, alors on se contentera de celui-là :D

lundi 15 février 2010

Bonne année!



Depuis hier nous sommes dans l'année du Tigre! Aussi, avec un peu de retard, je vous souhaite une très bonne année, ainsi qu'à toutes les Chinoises et tous les Chinois ;)

新年好

Bon, comme j'ai pas vraiment de jolies photos de Tigre sous la main, on se contentera de cette pseudo photo de lanterne ^^


lundi 1 février 2010

Géographie et hirondelles


Comme promis, j'ai fait une petite carte pour que l'on situe un peu mieux tous les noms dont j'ai parlé dans l'article sur la Ligne des Hirondelles.

On est donc dans l'Est de la France, entre Rhône-Alpes et Franche-Comté.

Voilà donc une carte avec les lignes ferroviaires du coin. La ligne des Hirondelles est en bleu clair. (Bon, en réalité, c'est plus spécifiquement Andelot-St Claude, mais ne chipotons pas) Pour y aller, j'ai fait Besançon - Dole, puis Dole - Oyonnax. Comme vous le voyez, ça fait faire un petit détour, mais il n'y avait pas de trains qui m'arrangeaient sur le trajet "direct". J'ai préféré payer 2€ de plus et pouvoir me lever un peu plus tard! ^^ Au retour par contre, j'ai pris la voie directe entre Arc Et Senans et Franois: une correspondance en gare de Mouchard le permettait.
J'avais aussi parlé de la ligne de la Bosse dans un article précédent. il s'agit de la ligne Mouchard - Andelot - Frasne. Ensuite nous avions fait des photos sur la section vers Pontarlier (le Colibri suisse) et celle vers Vallorbe (le TGV et le train italien). Quant à la ligne qui m'avait permis de rejoindre La Chaux de Fonds, dite des Horlogers, je l'ai représentée ici en vert.
Vous pouvez également voir les sections de ligne actuellement en rénovation. La section La Cluse - Bellegarde était fermée à tout trafic voyageur depuis pas mal de temps (1990) et sera rouverte pour le TGV. La section Bourg en Bresse - La Cluse - Oyonnax, fermée depuis 2005 en raison des travaux, devrait voir les TER revenir lorsque la rénovation sera terminée, normalement à la fin de l'année. Notez que j'ai indiqué "La Cluse" comme gare ouverte, mais qu'en réalité la gare est fermée: une nouvelle gare nommée "Brion - Montréal - La Cluse" la remplace(ra) à proximité.
Je n'ai pas repris les travaux concernant la LGV Rhin-Rhône: une partie des bouts de ligne qui partent au Nord de Besançon sera réutilisée pour relier la gare de Besançon-Viotte à la nouvelle gare TGV (et c'est d'ailleurs une excellente initiative).

J'espère que cette carte vous aura permis de mieux situer les lieux et les lignes dont j'ai parlé récemment. Comme j'aime bien faire des cartes, je vais essayer d'en faire une à chaque fois que je ferai un article où cela pourra se révéler utile. Je vous ferai donc prochainement un petit zoom sur le nord de la Franche-Comté! (Non non, je n'ai pas oublié les photos de Groix... ça viendra, promis ^^)

Une version PDF de meilleure qualité est disponible ici.