mardi 24 février 2009

Sous la marquise de St Jean


En réponse à un commentaire de MCA -que je remercie beaucoup d'ailleurs-, j'ai décidé de vous proposer ici deux autres photos de trains. Je n'avais pas prévu de les mettre sur le net, vu leur très médiocre qualité, mais ce sont les seuls clichés que j'ai où l'on devine la marquise de la gare de Bordeaux Saint Jean. Et oui, je vous ai dit que la gare était très jolie, mais je ne l'ai pas prise en photo: elle est en effet entourée de travaux, avec ce que ça implique de grues, palissades, échafaudages et camions divers et variés. Ca n'est donc pas le meilleur moment pour la mettre en valeur! Une fois les aménagements terminés, les abords immédiats du bâtiment seront bien plus accueil
lant et la gare plus belle encore. (le Salon d'Honneur sera accessible à tous, les boiseries, cheminées et les plafonds seront remis à neuf, de même que les façades et tout un tas d'autres trucs - voir La Vie du Rail International, N°32, page 32)
Voici donc les deux photos, prises sous la marquise.

S'apprêtant à retourner au dépôt, l'X2241 pas vraiment propre est vu sous les signaux d'annonce des trains spécifiques à Bordeaux.

C'est l'X2221 qui est en charge du TER de milieu d'après-midi pour Sarlat. On devine un peu la longueur de la marquise, sous laquelle les TGV entrent sans problème, ainsi que l'une des très grandes pendules qui ornent ses extrémités.

Ah tiens, en fait j'ai une autre photo faite en gare: il s'agit de la carte du réseau de la compagnie du Midi. Je ne crois pas l'avoir déjà postée. Elle couvre tout un mur de la gare et est par conséquent assez difficile à prendre en photo. Bon, évidemment, il faut aujourd'hui supprimer un bon paquet de lignes de ce plan! (déjà, tout ce qu'il y a dans le périmètre délimité par les grosses lignes rouges, sauf l'antenne vers Mont de Marsan depuis Morcenx; la ligne Pau-Canfranc bien entendu, et une bonne partie du reste) Je trouve ça intéressant qu'un tel témoignage de l'étendue du réseau reste présent dans une gare SNCF... On pourrait imaginer un étranger -ou même un français!- demander à aller en train à un endroit aujourd'hui complètement oublié du ferroviaire!


lundi 23 février 2009

Super, les pointes!


Ce samedi, je me suis rendu en Savoie pour photographier les trains des Super-Pointes hivernales. Les pointes, mais qu'est-ce donc encore que ce truc là? Il s'agit en fait tout simplement des week-end des vacances de février durant lesquels de nombreux trains supplémentaires sont engagés vers les montagnes et leurs stations de ski: Briançon, Bourg-Saint-Maurice... Pour ma part et pour suivre des amis photographes, je suis allé autour de St Pierre d'Albigny, à une heure et demie de train de Grenoble. (enfin bon, moi c'étaient des bus, donc ça a été plus long, m'enfin...) Je savais que ça circulait beaucoup à cette période, mais je ne m'attendais pas à avoir un tel afflux de trains en une journée! Une grande partie de TGV, mais il y avait aussi des choses bien plus intéressantes et inhabituelles, comme des rames allemandes, des Thalys ou encore des Eurostar. Et oui, on vient de loin pour skier dans les Alpes françaises! Je me demandais pourquoi la SNCF engageait autant de train, car vu le nombre de gens sur la route et le peu d'enthousiasme qu'ont beaucoup à prendre le train je m'attendais à trouver des rames vides. C'était loin d'être le cas et malgré le nombre incalculable de trains que j'ai vu, toutes les rames étaient bien pleines, voire bondées. Il faut savoir que c'est très pratique d'aller en train à Bourg-Saint-Maurice, car ensuite une sorte de funiculaire part de la gare et emmène les voyageurs directement en station. Il a été construit car la station était en difficulté financière: la route était bouchée ou détruite par la neige chaque hiver et tous les vacanciers se retrouvaient donc toujours coincés. Un inconvénient qu'a résolu le rail ;) Pour ceux qui penseraient que je suis un peu fou d'aller faire ce genre de week-end, sachez que je ne suis pas le seul: nous étions 19 photographes au même endroit pour les photos de l'Eurostar et du Thalys. Et il y avait un bon paquet de gens ailleurs tout le long de la voie, deux photographes très sympathiques à un autre coin m'ont même donné des macarons! J'ai aussi vu un père et son jeune fils qui en connaissait déjà un bon paquet sur les trains, et même un écureuil, qui bien que dépourvu d'appareil photo ne pouvait être indifférent à tous ces trains! Bref, voici quelques photos sur les nombreuses que j'ai prises de cette folle et très agréable journée.

Arrivé à 8h13 à St Pierre, il me fallait rejoindre à pied le premier coin photo où j'ai retrouvé des gens de mon forum (Hello à eux s'ils passent par là!) pour le passage de ce train spécial à 8h48. Malgré le très long chemin qu'a eu à parcourir ce train, composé de très jolies voitures allemandes, il est passé pile à l'heure en Savoie! La locomotive est bien entendu française.

Ce train aussi a fait un bout de chemin avant d'arriver là... Il s'agit du Lunéa Quimper -> Bourg-Saint-Maurice, vu ici à St Jean de la Porte.

Les TER habituels circulent quand même, au milieu de très nombreux trains supplémentaires: voici la BB22394, emmenant ses voyageurs vers Modane ou Bourg-Saint-Maurice.

Et on commence la série de TGV avec un premier Duplex, toujours à St Jean de la Porte.

J'ai remarqué quelques châteaux forts sympathiques le long de la voie. Celui-ci est le château Saint Philippe.

Un couplage de trois éléments à deux étages n'était pas de trop pour ce week-end de pointe! De quoi emporter 1017 voyageurs assis, soit presque un demi St Marcel!

Et on continue les TGV avec les RD (Réseau - Duplex, car ils ont des voitures Duplex neuves mais une motrice de type Réseau récupérée sur les rames qui ont été envoyées sur le TGV Est).

Au pied de la dent d'Arclusaz, voici que la BB22267 emporte son fret vers Chambéry et sans doute au delà.

Voici le TGV Sud-Est n°22, à la descente. Ce sont les TGV les plus anciens, construits entre 1978 et 1985: on les reconnaît à leur toiture légèrement reculée vers l'arrière sur la motrice.

Et encore un Duplex! Remarquez que les nuages commencent à s'accumuler sur la montagne.

Et puis parce que toujours du bleu, c'est quand même pas vraiment drôle, voici la BB25246 en livrée Multiservices.

Voici la rame Duplex n°704. Ce sont les TGV Duplex les plus récents, surnommés DASYE, pour Duplex Asynchrone ERTMS (European Rail Traffic Management System, un équipement de communication train-sol et de gestion du trafic ferroviaire au niveau européen). Au niveau des voyageurs, ils sont dotés d'un nouvel intérieur plus moderne -sans toutefois être aussi exubérant que les TGV rénovés par Lacroix- et de prises électriques même en seconde classe, entre autres.

Et voici qu'arrive la rame Duplex N°264! Une petite dédicace à Maman alors ^^ Je l'ai vue deux fois dans la journée, celle-là, d'ailleurs!

Et la BB22364 descend un peu plus tard! Bon, cette fois, cette photo sera pour Mamily!

Mais que vois-je! Ne serait-ce donc pas la rame numérotée 237? Allez, zou, pour Noëmie!

Et tant que j'y suis, retour au matin pour la 26107, pour Elsa bien sûr! Pfiou, j'ai vu tellement de rames que je peux faire pratiquement tous les départements comme ça! Mais il me manque le 26 pour Mlle Jo et le 05 ou 666 -y a pas beaucoup de série en 666 exemplaires d'un autre coté :p- pour M. le Gapençais éxilé à Paris! Ca viendra :p

Ensuite, un ami est venu me chercher en voiture pour m'emmener à Grésy-Sur-Isère, toujours en Savoie pourtant, pour photographier mes derniers trains. Ici, une rame de TGV Sud-Est passe sur la voie unique en provenance d'Alberville et Bourg-Saint-Maurice. C'est à ce coin que nous étions 19 photographes (saurez vous me trouver ? haha c'est pas bien dur, bien que j'ai moins de cheveux que ces derniers temps ^^ La photo n'est pas de moi et est visible sur le forum Trains des Alpes). D'ailleurs, vu le nombre impressionnant de photographes présents ce jour là, les mécaniciens jouaient souvent de leur sifflet pour nous saluer! Merci beaucoup à eux!

Et voici que nos amis londoniens s'en vont vers les pistes! Un Eurostar dans les Alpes, ça ne se produit qu'au moment de ces super-pointes, et ce sont les premiers que je vois! C'est sans aucun doute un cadre nettement plus sympathique que le Tunnel sous la Manche, non?

Ensuite, c'était une rame plutôt rare, la rame dite de "croisière" qui peut être louée pour des voyages spéciaux avec des voitures "Club" et "Disco" bariolées qu'on aperçoit au fond de la photo. Bon, évidemment, y a une madame qui a eu la mauvaise idée de passer exactement au même moment que ce train plutôt rare! Je crois qu'elle a donc son portrait sur 19 cartes mémoires, ou que les cadrages exotiques ont été de mise pour l'éviter! :D Bonjour à elle si elle nous lit ^^

Et on termine la journée photo -car des trains, il en est encore passé un paquet après- avec un Thalys qui s'est fait attendre: quelques minutes plus tard et le Soleil était définitivement caché par les montagnes! Lui non plus ne vient pas souvent dans les Alpes...

Juste pour rire, qui a dit que Pau se trouvait dans les Pyrénées??? Et oui, ce sont bien les Alpes derrière! ;)

Voilà, c'était encore un article purement ferroviaire, mais j'ai tellement apprécié cette folle journée que je me devais d'en parler ici. J'espère que ça vous aura un peu plus quand même, en tous cas les paysages sont vraiment très beaux par là-bas! Je pense qu'il y a de chouettes randonnées à faire, et pour 10€ l'aller-retour depuis Grenoble, c'est quand même relativement accessible! (D'autres de mes photos de trains de cette journée sont disponibles ici mais vous avez eu l'exclusivité de certaines! Quant aux clichés plus réussis que les miens des autres photographes, il faudra fouiller divers forums pour les trouver!)

mardi 17 février 2009

T'as voulu voir l'ENSMM...


Et on a vu l'ENSMM ;)
Voici deux photos de l'école, prises ce week-end. Aujourd'hui, ç'aurait été tout blanc! Pas très pratique en vélo :p
Admirez notre beau hall vitré, super pour les partiels en plein hiver...



Besançon sous la grisaille...


Avant les vacances, j'ai fait quelques photos à Besançon avec un ami. Ami qui fait de très jolies photos et avec qui j'ai prévu d'autres "séances photos" à l'avenir, celle-ci ayant été limitée dans le temps et par la grisaille ambiante. Cependant, voici quelques photos, ça vous permettra de vous faire une meilleure idée de la ville en attendant le reportage suivant sur la Citadelle ;)

En bas de fossés et de douves aujourd'hui verdoyants, voici la Tour de la Pelote. Elle abrite aujourd'hui un restaurant mais faisait partie du dispositif de protection de la ville de Vauban.

Des troncs d'arbres quelque peu... sinueux!

Au pied de la tour, un petit ruisseau débouche dans le Doubs. Le panneau rouge mentionne une interdiction de pêcher.

Cette sculpture moderne, nommée "Minotaure", fait couler de l'eau dans le Doubs à intervalles réguliers. Il y avait un héron à sur l'avancée qui y mène, il n'a pas eu l'air dérangé par nos objectifs et était encore là le soir lorsque je suis rentré!

Voici le Minotaure et la tour vu d'un peu plus loin. A gauche, les maisons du quartier Battant, qui constituait une "seconde ville" du temps de Vauban. Le pont y menant pouvait en effet être détruit pour couper la route aux assaillants.

Voici d'ailleurs le pont en question, le Pont Battant. Celui-ci date de 1953, auparavant il y avait un pont romain remanié à plusieurs reprises au cours de siècles, et détruit pendant la seconde guerre mondiale. Il a longtemps été le seul pont reliant la Boucle (à gauche sur la photo, vous comprendrez d'où vient ce nom en voyant Besançon de haut -des photos de plans-reliefs arriveront très vite-) à Battant et la Rive Droite. C'est un endroit de la ville que j'aime particulièrement, notamment pour les façades qui ornent le Doubs. Elles sont symétriques, et donnent l'impression d'être droites, mais elles sont en réalité toutes tordues, un peu comme les vieilles maisons des villages.

Voilà! J'espère que, malgré le gris du ciel et leur qualité, ces photos vous auront plu. Bientôt, je vous ferai visiter la Citadelle de Besançon, monument classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco... sous la neige!

lundi 16 février 2009

Quelques tulipes!


Je ne l'ai pas marqué sur ce blog, mais depuis le 17 janvier dernier, cela fait 3 ans qu'Yilun et moi sommes ensembles! Et oui, trois ans "déjà", c'est fou quand même! Héhé, ça fait donc déjà quatre fois que je dois me creuser la cervelle pour trouver un cadeau à la demoiselle pour la St Valentin. ;) J'aimerai aussi que la SNCF réfléchisse vraiment à améliorer ses relations transversales que je puisse rallier Bordeaux plus facilement! Enfin bref, voilà trois années riches en expériences et pleines d'amour, de ses joies et de ses peines, qui se sont écoulées, et la quatrième s'annonce pleine de bonnes choses, malgré la distance! Un gros bisou à toi, Yilun, si tu passes par là!!!
J'avais acheté à Bordeaux ces tulipes et j'aimais bien l'éclairage de la chambre d'Yilun sur leurs pétales: je n'ai pas pu résister et mon appareil est sorti comme par magie de sa sacoche! Ca faisait un petit moment qu'aucune tulipe n'était venue égayer Essai Pour Voir, je me suis donc dit que ça vous plairait peut-être de les voir fleurir ici...
(Les couleurs semblent déformées par Blogger, l'orange vif des fleurs ressort bien mieux en cliquant dessus pour les voir en grand, et ces photos sont sans prétention, je les ai faites assez tard et sont plus conventionnelles que mes dernières: j'espère qu'elles plairont quand même!)





Je dédie cet article à ma Grande chérie, que j'aime et que j'embrasse vraiment fort, là bas loin du Grand Nord Bisontin...

lundi 9 février 2009

Bordeaux, ici Bordeaux!


Profitant d'une semaine de vacances entre les deux semestres de cours de première année, je suis allé faire un tour en Gironde et plus spécifiquement dans la préfecture de ce département aquitain: Bordeaux. Evidemment, je n'y suis pas allé juste pour le plaisir de voir la superbe marquise dont la gare St Jean est équipée, mais pour voir Yilun. C'était vraiment sympa, même si elle avait cours pendant cette semaine: fichues vacances qui ne correspondent à rien! Cela-dit ça m'a permis de faire quelques incursions à l'ENSEIRB (Ecole Nationale Supérieure d'Electronique, d'Informatique et de Radiocommunication de Bordeaux, ouf - Yilun est en Informatique) et de délaisser un peu les Meuh-Meuh pour découvrir le peuple de l'Abeille. Conclusion, ils ont un amphi assez grand pour toute la promo et bien mieux que le plus grand des nôtres: sièges rembourrés, murs plaqués de bois, scène, sonorisation, et surtout nombre de place suffisant pour faire les partiels! Bon, par contre, je n'ai pas poussé l'espionnage au point d'aller voir si les cours sont plus intéressants. Je suis simplement allé en cours de chinois après qu'Yilun aie demandé si j'en avais l'autorisation, mais ça se passe dans les locaux d'une école voisine. C'était bien sympa, j'espère que les cours de l'ENSMM seront aussi agréables, du moins s'ils existent bien... Je n'ai toujours aucune info à ce sujet!
Enfin bref, la plupart du temps, quand Yilun avait cours, je dormais le matin (bah oui, c'est les vacances quand même! ^^) et j'allais faire des photos l'après-midi. Sauf qu'il a fait relativement moche en milieu de semaine, donc je suis resté à l'intérieur. Bien évidemment, j'ai essayé d'aller photographier des trains, mais je n'ai trouvé aucun coin vraiment satisfaisant et suite à la tempête, il y avait moins de circulation sur la ligne qui m'intéressait le plus, à savoir Bordeaux <->Facture-Biganos <-> Hendaye/Pau - Tarbes/Arcachon/Mont-De-Marsan. Ce sont en effet des lignes avec des poteaux caténaires très particuliers, en forme d'ogive. Voici deux petites photos pour vous montrer à quoi ressemblent ces "ogives" très prisées des photographes. Des oiseaux peuvent faire leur nid au dessus, j'ai vu des photos avec des nids de cigognes.

En provenance de Mont-De-Marsan, le B81599 quitte Pessac où il vient de marquer l'arrêt. (Remarquez l'horrible état de propreté de l'engin, beaucoup sont comme ça en Aquitaine)

Et ce sont le B81581 et un de ses compères bi-modes qui, 2h15 plus tard, se dirigent vers les Landes. Auparavant, ils stopperont à Pessac, d'où la photo est prise.

Et comme je me suis dit que quelques photos de la ville feraient peut-être plus plaisir que du ferroviaire sur Essai Pour Voir, j'ai profité d'un achat de billets pour aller me balader sur les quais, fluviaux cette fois. Une partie de Bordeaux est en effet, tout comme Besançon et certainement pas Grenoble (:p), classée au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO. Il y a donc de bien belles choses à voir dans la cité girondine. A commencer par la gare, qui comme je l'ai dit est vraiment superbe, avec une immense marquise reléguant aux oubliettes tous les abris-parapluies modernes, un hall et un bâtiment-voyageur magnifique. Elle est d'ailleurs aussi classée Monument Historique, et des travaux de rénovations et d'embellissement vont avoir lieu pour redonner à St Jean toute sa splendeur. Bon, par contre, le quartier de la gare est franchement moche et parsemé de boutiques plus que douteuses. Ca fait bizarre quand on débarque le soir, d'autant que Bordeaux est TRÈS mal éclairée. Les bords de la Gironde sont bien plus sympathiques et franchement très bien mis en valeur, notamment la nuit. On voit qu'ils ont fait de gros travaux d'embellissement pour obtenir le classement à l'Unesco. L'intérieur de la ville est pas mal aussi, les rues sont assez étroites dans le le centre ville, c'est curieux; et il y a de belles fontaines, portes monumentales et une chouette cathédrale à l'arrêt de tram "Hotel de Ville" (je ne sais pas son nom :s). -Accessoirement, la Fnac est immense :p- Voici quelques photos des quais, entre deux averses. J'aime bien certaines, d'autres sont là uniquement pour vous montrer comment c'est!

Un pont que j'ai trouvé vraiment très joli. Le tram A passe dessus.

Une porte assez monumentale. Dommage que le flot incessant de voiture vienne gâcher tout ça!

Vue sur la Gironde. En bas à gauche, on peut voir une des nombreuses mouettes de l'endroit!

Un des cotés de la très belle place de la Bourse. Il y a un arrêt de tram, mais dépourvu de tout mobilier pour ne pas gâcher le bâtiment.

Pour une fois, je m'étais levé assez tôt et on était dans la première heure du jour ;) Z'êtes pas d'accord que les camions gâchent tout? :p

Je n'ai pas trouvé d'angle vraiment sympa pour la place de la Bourse, alors que je la trouve superbe. Ici on voit le coté opposé à celui montré précédemment.

Ces lampadaires s'éclairent dans de plusieurs couleurs la nuit: rose, vert, bleu... C'est curieux mais sympathique, de jour ça va bien dans le paysage. J'aime bien cette photo.

Sur celle-ci on aperçoit le Pont d'Aquitaine, tout au fond.

La Place des Quinconces. Les "bâtiments" rouges sont au cirque installé là lors de ma visite.

Je n'ai pas réussi à avoir de belles photos nettes du tram, car je n'aime pas trop quand on les photographie: tout le monde nous regarde comme si ont était un extraterrestre. Et puis j'étais relativement pressé. M'enfin en voici une pour le "plaisir". Beaucoup de français lui trouveront un air de famille avec celui de leur ville, il s'agit en effet d'un Citadis d'Alstom, comme à Grenoble d'ailleurs. De l'extérieur, seule la cabine diffère. Enfin... pas tout à fait. Le tram de Bordeaux possède en effet une drôle de particularité, l'avez vous remarquée?

Et oui, il n'y a pas de caténaires! C'est le "troisième rail" situé entre les deux files de rails normaux qui alimente la rame: on le voit bien sur la photo ci-dessus, prise à Quinconces. Ce système s'appelle l'APS, l'Alimentation Par le Sol; ce système a été développé pour Bordeaux afin de préserver les plus joli quartiers de la caténaire jugée envahissante. L'APS est plus complexe à mettre en œuvre, notamment aux aiguilles, croisements ect, et lors de la mise en place la fiabilité était loin d'être au rendez-vous. Aujourd'hui encore, il arrive fréquemment que les parties alimentées de la sorte soient en panne. La preuve, le plan du tram dans les arrêts fait apparaître les lignes de bus de substitution spéciales tram, et durant ma semaine le tram B a connu une telle panne (sans parler des 3 autres interruptions pour causes diverses)... Pour ma part, je trouve aussi que ça fait plus de bruit que les trams classiques, surtout aux aiguillages. Ca me fait tout drôle de voir un tram rouler "sans rien"! :p Enfin, c'est sûr que c'est moins moche qu'une caténaire, ça fait pas mal de poteaux en moins. Et je trouve le choix des quartiers mis en APS curieux, par exemple le parvis de la gare aurait gagné à être en APS alors que vers Talence, c'est franchement inutile. Nice a aussi dépourvu son centre ville de caténaires, mais à préféré équiper ses trams de batteries qui fournissent l'alimentation sur la portion sans caténaire ni APS.

Voilà, j'espère que ça vous a plu, malgré mes propos ferroviaires et mes photos souvent moyennes. En tous cas, même si je n'apprécie guère la mentalité bordelaise, la ville est vraiment jolie et si vous pouvez aller y faire un saut, n'hésitez pas!

Très bientôt sur Essai Pour Voir: Quelques photos de Besançon sous la grisaille, des fleurs et bien d'autres choses!