mardi 19 mai 2009

Vous êtes arrivés à Besançon, ici Besançon!


Après Dijon samedi, j'ai fait quelques photos dans la capitale comtoise le lendemain, avec un ami. C'est peut-être un peu différent de ce que je fais d'habitude, mais je me suis bien amusé et je vous propose donc une série extraite de cette après-midi photographie. Je ne sais pas trop ce que ça vaut, à vous de juger!

Le ciel était moins beau que la veille, mais il était quand même parsemé de petits nuages blancs forts sympathiques!

Un petit lampadaire solitaire, dans une ruelle donnant sur une cour intérieure dont je ne soupçonnais même pas l'existence.

Un "escalier" qui était en fait le pied d'une sculpture moderne pour le moins étrange.

Dans un coin du ciel...

J'aime assez celle-ci, il s'agit de la rampe de l'escalier menant à un kiosque sur une place très boisée.

On se croirait presque dans la forêt, non?

Y a même pas de goudron, d'ailleurs!

À Besançon, ils installent des lampadaires pour éclairer le ciel! ^^

Et ils font pousser des fleurs sur les murs!

Mais bon, dans une ville où on fait du coloriage sur les toits, il faut s'attendre à tout, non?

Une des pendules du clocher. En fait, on s'est rendu compte que si celle-ci indique le jour de la semaine, sur une autre face, c'est le mois qui est indiqué. Elles sont en fait toutes actionnées par l'horloge astronomique que je vous avais déjà présentée!

Comme on est monté à la Citadelle, j'ai quand même refait un petit panorama de la ville, toujours lovée dans les arbres marquants la boucle du Doubs.

Puis bon, comme j'aime vraiment beaucoup les toits de la ville et les vues un peu en hauteur, j'ai même refait un plan un peu plus serré!

Point de neige dans les remparts cette-fois, mais de bien jolies fleurs!

Encore des toitures!

La Porte Rivotte, avec son désormais célèbre "Défense expresse de trotter".

J'ai trouvé un petit soleil sur terre!

Mur précédant le tunnel fluvial de la Citadelle.

Une soucoupe volante sur les bords du Doubs!

Et puisque j'ai eu son autorisation, voici une photo que j'aime plutôt bien, même si elle n'a rien du tout d'extraordinaire.

La garde-fou du passage piéton du tunnel et l'eau marron qui s'y engouffre...

De l'autre coté, c'est plein de nénuphars! Pour un peu, on se croirait à Hangzhou!

Sur le pont d'Besançon, on y danse, on y danse...

Jeux d'étages...

Mais c'est la forêt vierge ici!

À défaut d'une locomotive numérotée 26, j'ai trouvé autre chose à dédicacer à Mlle Jo! Bon, j'ai un peu raté la photo, mais j'espère qu'elle plaira quand même ;)

Ah les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles, sur les bords du Doubs ils sont partis n'en parlons plus. Euh, ou alors c'est des canards? ^^

Les doux reflets du Doubs...

Ici, on peut se promener directement au bord de l'eau! Point de voie sur berge, comme dans certains endroits que je ne nommerai point pour ne pas m'attirer les foudres de certains visiteurs ^^ Je rigole, bien sûr!

Vous reprendrez bien un peu de nénuphars? Avec le vent qu'il y avait, beaucoup se retournaient.

Et les fleurs perdaient leurs pétales, comme on le distingue par endroit sur cette photo.

Quand j'étais sur la route toute la sainte journée...

Ah, mais c'est pas vrai! Ils ont remis ça avec le coloriage!

Et on termine cette promenade avec les façades bisontines sous un Soleil commençant à décliner.

Comme je les trouve assez marrantes, je rajoute quand même ces deux photos prises par Christophe, que je remercie beaucoup pour cette balade bien sympa dans Besak'! Les photos qu'il a fait sont plus réussies que les miennes, et il prend aussi beaucoup plus les gens en photo que moi je ne le fais: ça donne des trucs vraiment sympa!
Voilà, ainsi s'achève cet article, j'espère qu'il vous aura plu! Prochainement, je posterai un reportage sur un petit train un peu particulier... Affaire à suivre!

Note: Comme j'héberge maintenant la plupart de mes photos sur mon serveur Free, Blogger en atténuant trop la qualité, j'ai réduit le nombre d'article de la page principale à cinq afin d'accélérer son chargement. J'espère que ça n'embêtera personne! Par ailleurs, la plupart des photos de cet article sont disponibles en une taille supérieure à celle que j'avais choisie auparavant; au lieu de 900x600 elles font désormais 1280x853 pixels. Si par hasard vous en trouviez une sympathique, elle sera ainsi plus grande!

dimanche 17 mai 2009

Dijon Ville, ici Dijon Ville!


Hier, je me suis rendu à Dijon car j'étais censé assister à une séance d'information sur l'emploi à la SNCF. Manque de bol, ils s'étaient lamentablement plantés sur les dates et il n'y avait personne pour nous accueillir. Pourtant, certains avaient même pris rendez-vous et avaient des mails de confirmation... Ça m'a fait pareil jeudi, mon voyage en cabine se faisait dans un train n'existant même pas, et j'ai lu sur le net que des cafouillages de dates avaient également eu lieu pour la visite de dépôts. Pas très sérieux tout ça! Bon, la responsable communication de Dijon, nullement responsable de cette erreur nationale et au demeurant fort sympathique, s'est platement excusée et nous a garanti qu'on recevrait un courrier de la part de ses supérieurs. Bref, ayant deux heures à tuer en attendant le prochain train pour Besançon, j'ai décidé d'aller faire un petit tour en ville. En fait, c'est vraiment très chouette Dijon! Voici quelques photos:

Voici le Palais des États de Bourgogne, un superbe bâtiment dont la façade donne sur une non-moins superbe place en demi-cercle. Bon, je n'ai pas réussi à faire tout rentrer dans l'appareil, il est trop long! Aujourd'hui, il sert d'Hôtel de Ville, de musée, d'Office du Tourisme...

Sur la place, de jolis jets d'eau mettent un peu d'animation. Je suis un peu déçu, j'ai dû bouger et la photo est un peu floue. Tant pis, ça sera pour une prochaine fois!

Voici l'église St Michel. J'ai attendu quelques minutes avant qu'aucun bus ne passe devant! J'ai l'impression que le réseau de transport est bien développé, en tous cas il y a un nombre impressionnant de bus à soufflet, surtout pour un Samedi. J'ai vu des affiches comme quoi la construction d'un tram est prévue, comme dans beaucoup de villes (dont Besançon).

Une autre vue de la même église.

Les porches de l'entrée sont assez chargés!

Retour au Palais des Ducs et des États de Bourgogne où j'ai pris ces deux photos, plus rapprochées. Les dorures sur les rambardes étaient rutilantes!

En me baladant dans les ruelles, je suis arrivé derrière et j'ai fait cette photo de la tour, qu'on voit également sur la première photo.

J'ai vu pas mal de maisons à colombages. C'est vraiment très joli, et sur l'une d'entre elles, je me suis demandé comment tout ça tenait, car la poutre inférieure était aussi courbée qu'une étagère sur-saturée en livres!

Pas très loin de la gare se trouve cette "Arc de Triomphe", qui se révèle en fait être la Porte Guillaume, érigée à l'endroit où se trouvait une ancienne porte sur les remparts de la ville.

En se rapprochant encore un peu de la gare, on tombe sur ce parc et son joli nounours tout blanc, qui semble être un lieu apprécié des Dijonnais!

Voilà, je suis ensuite retourné à la gare, où m'attendait du matériel sympathique et surtout un TER pour rentrer à la maison! J'espère que ça vous aura plu, en tous cas j'ai bien aimé me promener dans cette jolie ville, que je ne pensais pas aussi touristique!

samedi 9 mai 2009

J'aime le train!



Un petit article pour vous signaler que l'opération "J'aime le train", organisée par la SNCF, aura lieu à partir de ce lundi et durera jusqu'au samedi 16!
C'est une excellente occasion de découvrir tout un tas de trucs normalement inaccessibles, un peu comme pour les Journées du Patrimoine. Il y a vraiment pas mal de choses: visite de gares, de dépôts, de poste d'aiguillage, de centres de maintenance, de locomotives, voyages en cabine en TER ou TGV, mise en situation avec des "Vis ma vis de...", rencontres pour l'emploi... Profitez-en, je pense que beaucoup de choses valent sacrement le coup, notamment les voyages en cabine -bien entendu gratuits- et les visites d'établissements. Pour ma part, j'ai une semaine chargée et je ne pourrai malheureusement pas participer à tout ce qui m'intéresse -soit à peu près tout: j'ai même un partiel samedi! Foutue ENSMM à la noix! Néanmoins, je me suis inscrit à un voyage en cabine et je pense aller à une réunion sur l'emploi à la SNCF à Dijon.
Vous trouverez d'avantage d'informations par ici, et vous pourrez trouver le programme sur ce site. Attention, il est organisé de façon curieuse: Grenoble se trouve dans la région "Alpes" et Besançon en "Bourgogne". Le programme pour Lyon, extrêmement alléchant -ouiiiiiin, pourquoi j'ai continué ce cours d'allemand absolument inutile le mercredi aprem, j'aurais pu faire un voyage en cabine de Lyon à Marseille :'(- est disponible en PDF en cliquant sur Rhône-Alpes.
Voilà, j'espère que certains pourront participer!

mardi 5 mai 2009

La der des der...


Voilà, cela fait déjà pratiquement un mois que les X2800 ont effectué leur ultime voyage... En ce 6 Avril 2009, une semaine après avoir parcouru la ligne des Hirondelles, l'X2830 et l'X2900 assurèrent donc pour la toute dernière fois le TER 895215 Besançon -> Valdahon, sur la ligne des Horlogers. Avec beaucoup de retard, voici quelques photos de cet événement ayant regroupé des passionnés venu de France et d'ailleurs...

Pour l'occasion, la rame est mise à quai sur la voie A, avec tapis rouge et jolies plantes vertes. En effet, le premier autorail -ici au fond- transportait des officiels, venus célébrer le départ de ces vaillants engins et surtout le nouveau matériel engagé par la région.

Grâce à la demande des passionnés et à la bienveillance des organisateurs de la SNCF (notamment la directrice de ligne, Maryse Colle, très à l'écoute des usagers et des ferrovipathes), il a été incorporé dans la rame une remorque en théorie radiée. Les experts ayant donné leur accord pour la faire re-rouler ce jour-là, le train a donc pu emporter tous les passagers, venus en très grand nombre!

Le départ n'est plus très loin, je m'installe dans l'autorail de queue avec deux membres du forum ferroviaire auquel je suis inscrit. Il s'en est fallu de peu pour que l'on n'aie pas de place! Il y avait des Bisontins, des gens de tout le Doubs, des Lyonnais, des Grenoblois, des Suisses et même des Anglais! Bref, des gens de toute la France et de plusieurs pays européens.

Après une quarantaine de minutes de trajet, la rame est arrivée au Valdahon, bien à l'heure. Comme le train était un TER "normal", les passagers "normaux" ont été bien surpris de voir leur train aussi rempli! Il faut dire qu'il n'y avait même plus de place pour s'asseoir!

C'est la foule des grands jours à Valdahon! Je doute que la gare aie souvent vu autant de monde! D'autant que nous étions lundi, et que de très nombreuses personnes n'ont pas pu se libérer pour l'occasion. Qu'est ce que ç'aurait été un week-end! Je tiens à préciser que, pour la photo, je n'étais nullement sur les voies, mais sur le bord de la route les traversant (il y a un passage à niveau juste dans mon dos, et il était ouvert à ce moment là). Ceux que l'on voit traverser n'importe comment ont sans doute oublié les règles élémentaires de sécurité en matière de ferroviaire! Un jour, il y aura un accident et les manifestations de ce genre seront toutes annulées...

Quand je vous disais qu'il y avait du monde, je ne plaisantais pas! Ici, chacun y va de sa petite photo de M. Le Maire! Là-encore, j'étais sur les quais et pas sur les rails.

Le centième engin de la série pose fièrement devant les photographes... Sur le bas de la caisse, on peut lire "XABD 2900, 54t, Extrémité 1". XABD 2900 représente la dénomination complète de l'engin: X pour autorail thermique (Diesel...), A car il y a un compartiment de première classe, B pour la seconde et D car il y a un fourgon à bagage "douanable". 54, c'est le poids de ce cher monsieur, en tonnes ^^

En fait, à l'arrivée du train deux X73500 étaient présents en gare pour représenter le matériel moderne utilisé sur la ligne, et assurer le TER du retour. C'est ce TER qui a ramené les officiels à Besançon, un train spécial étant assuré en 2800 un peu après pour les passionnés.

Une fois le train moderne parti, l'horizon est plus dégagé pour les photos de nos vieux tromblons! Beaucoup en profitent pour se faire immortaliser devant. Je connais le monsieur en rouge, c'est quelqu'un de vraiment très sympathique avec qui j'ai eu l'occasion de discuter un peu lors de ce voyage et sur Internet!

Un peu plus tard, la rame s'apprête à refouler (reculer, en langage ferroviaire) pour aller se garer sur une voie de débord. Elle y laissera l'X2900, qui restera au Valdahon pour assurer le décor d'une émission de France 3 Franche-Comté qui sera diffusée en direct. Ils sont vraiment en tête d'affiche, ce jour là!

J'en profite pour vous montrer le bâtiment de la gare, que je trouve assez sympathique! Ils ont même mis le nouveau logo, tandis que Pierrelatte en est toujours vierge! Ici, je ne le trouve pas si vilain que ça, même s'il tranche "un peu beaucoup" avec le reste.

Revoilà notre rame, sur une voie de garage et accompagnée d'étraves chasse-neige qui ont bien servi cet hiver.

L'X2900 est laissé sur place tandis que la remorque et l'X2830 vont être remis à quai.

Voilà, c'est terminé! L'X2900 ne transportera plus jamais de voyageurs, du moins pas pour la SNCF... J'aime assez cette photo, je trouve qu'il a une bonne bouille dessus :p

Le voyage du retour s'effectue dans une ambiance joyeuse mais un peu spéciale, tout le monde sait que c'est la toute dernière fois que l'on pourra monter dans un 2800 SNCF! D'ailleurs, l'X2830 n'avait pas vraiment envie de prendre sa retraite: comme je vous le racontais dans l'article avec les chevaux, il a décidé de freiner sans prévenir juste avant Étalans, rendant vaine toute tentative du mécanicien pour repartir. Il avait déjà fait ça lors de mon autre voyage, il y a quelques temps déjà. Finalement, les agents connaissant bien le caractère bien trempé de ce cher engin, tout est rentré dans l'ordre quelques minutes après! Néanmoins, cela nous a donné l'occasion de photographier nos spectateurs curieux et comme nous avons roulé à vitesse réduite un petit moment par la suite, on a eu tout le loisir de profiter du paysage et du train! (M'enfin moi je crois que ce dernier voulait nous saluer à sa façon, en refusant symboliquement le sort qui l'attendait. Ça peut avoir un âme, un bout de ferraille, je vous assure! ^^) Finalement, nous sommes bien arrivés et avant de retourner en cours, j'ai pris quelques dernières photos de l'X2830. Avec énormément d'imagination, on pourrait croire qu'il nous fait un dernier sourire malicieux!

Sinon, on voit juste un autorail fatigué que la rouille commence à titiller, et qui n'en n'a vraiment plus pour longtemps. Mais bon, ce qui est sûr c'est qu'ils laisseront beaucoup de souvenirs à bien des amateurs!
Bonne retraite, messieurs les 2800!

En prime, une petite photo prise par celui dont je vous ai parlé un peu plus haut dans ce post! Je la trouve assez marrante ^^ D'ailleurs, si vous êtes intéressés, vous trouverez d'autres photos sur son site! Vous pourrez y voir le tapis rouge, le moteur, les artifices auxquels on parfois recours les photographes ferroviaires pour faire LA photo... Merci beaucoup à lui d'avoir pris ces clichés!
Au fond à droite, vous avez peut-être remarqué une caméra. Il s'agit des journalistes de France 3 Franche-Comté (et pas Franche-Comté/Bourgogne, ils ont bien insisté sur ce point :p) qui étaient présents pour faire un petit reportage diffusé dans le journal régional. J'ai récupéré ce reportage, vous le trouverez en cliquant ici (fichier MP4 d'environ 3 minutes). Contrairement à celui de TF1 la semaine précédente, il n'y a pas d'erreurs (ils disent juste "elle" alors que c'est plutôt employé pour les automotrices, en général électriques, mais il y a quelques personnes qui parlent au féminin de ces engins, alors bon...) et cette fois, on me voit ^^

Un grand merci à tout le personnel SNCF qui a organisé ce très sympathique dernier voyage en permettant aux passionnés de saluer comme il se doit ces vaillants quinquagénaires! (au départ, il n'y avait rien de prévu... Le fait d'organiser quelque chose de ce genre est pour la SNCF rarissime, c'est génial qu'ils aient changé!) Merci aussi à Gilbert pour la sympathie, les photos et les infos, ainsi qu'à Nathan, avec qui j'ai passé un excellent voyage!

Voilà, je ne pense pas que vous reverrez des photos d'X2800 sur Essai Pour Voir avant un petit bout de temps... Comme il est dit dans le reportage, l'X2900 et l'X2830 vont être préservés, ainsi que, si je ne m'abuse, l'élément de réserve garé à Besançon. Un ira à la Cité du Train de Mulhouse, les autres seront confiés à des chemins de fer touristiques bretons. Par ailleurs, d'autres engins ont déjà été sauvegardés en Auvergne (le voyage "inaugural" ne devrait plus tarder), et même en Ardèche, où ils roulent déjà! En tous cas, j'espère que ça vous aura quand même au moins légèrement intéressé: ce n'est pas n'importe quoi comme engins qui s'en sont allés ce jour là...