samedi 25 décembre 2010

Joyeux Noël bien sûr :)



Et bien entendu: Joyeux Noël!!!

Expo, Jour 1, Tome 3


En ce jour de Noël, voici la dernière fournée d'images de mon premier jour à l'Expo Universelle de Shanghai. Le temps était loin d'être à la neige, d'ailleurs. Quoique...


Effectivement, dans le pavillon autrichien, cette pente de glace était une petite attraction. En plein été, il était possible de jeter des boules de neige dessus. Elles tombaient d'un dispositif spécial. Je dois dire qu'au milieu de tout ces pavillons vantant des pays écologiquement modèle, la quantité certaine d'énergie nécessaire pour maintenir cette glace alors que des records de températures étaient battus au dehors a de quoi laisser sceptique. En effet l'écologie et ce qu'on appelle chez nous le "Développement Durable" étaient au cœur de nombreux pavillons, qui à grand renfort de photographies et de pourcentages vantaient des pays toujours modèles. Curieux, alors que les pavillons étaient voués à disparaître... Cela-dit, je peux difficilement critiquer d'avantage puisque finalement j'ai participé à tout cela, sans parler du voyage en avion.


Le personnel du pavillon nous a informé que de la musique allait être jouée dans le petit amphithéâtre aménagé à l'intérieur. Nous pensions assister à un concert de musique classique, étant donné la grande réputation dont jouissent les Autrichiens dans ce domaine. Et bien raté! C'était un curieux mélange entre "boum boum" de l'ordinateur et violons, que finalement on n'entendait même plus derrière les basses assourdissantes de la techno. Au final, c'était plutôt moyen...



Intérieur plutôt sombre du pavillon turc, mais qui présentait certaines jolies choses, avec des maquettes d'anciennes cités qui m'ont rappelé Indiana Jones ^^




Le pavillon norvégien était tout vide, avec seulement des écrans montrant des musiciens (dont la musique était autrement plus agréable que celle du pavillon autrichien d'ailleurs!), une carotte de glace et ce qui semblait purifier de l'eau mais j'aimais bien l'architecture générale.


Le pavillon irlandais présentait deux trois trucs intéressants (une vidéo de Dublin, quelques objets, l'évolution d'une maison irlandaise au cours du temps, etc.) et il en ressortait une impression de couleurs, de vie. Ce mur était constitué d'écrans plats et d'images fixes et je l'ai trouvé très réussi. Au final j'ai plutôt apprécié ce pavillon.


La cour intérieure du pavillon irlandais. Peut-être y avait-il des spectacles à cet endroit, selon les heures de la journée.


Enseigne du pavillon ukrainien. De loin et de coté, je n'aurais pas pensé que ce symbole aurait désigné l'Ukraine!


J'aimais bien le logo du pavillon suédois, très coloré.


Square de la zone européenne.


Et on terminera cette première soirée de visite par un bout du pavillon turque.

Si je suis le planning, la prochaine étape chinoise d'Essai Pour voir concernera le Temple Jing'An, toujours à Shanghai.

jeudi 23 décembre 2010

Expo, Jour 1, Tome 2


Ce soir, nouvelle série de photos prises à l'Expo Universelle de Shanghai en Août dernier. Toujours sous un temps gris au possible...


Notre pavillon national! Sur les photos je le trouvais assez moche, en réalité il ne cassait pas trois pattes à un canard mais n'était pas aussi vilain que je l'imaginais.


La version "avec le monde qui attend pour entrer". Il fallait entre 4 et 5 heures de patience... Pourtant, l'intérieur était loin de les mériter.


En face, le pavillon allemand attirait lui aussi les foules, avec une esthétique assez spéciale. En bas, il est écrit "Balancity", jeu de mots entre équilibre et ville en anglais. C'est sûr qu'il valait mieux que le tout soit bien équilibré, mais l'idée est originale et en accord avec le thème "Better City, Better Life".


Et voilà le fameux 德国 tant attendu par un de mes lecteurs!



Retour coté français. Je pense qu'avec un temps plus clément il aurait été possible de faire de jolies choses avec le bâtiment.


Le pavillon suisse et son télésiège, arrêté suite à un accident. Pas transcendant comme architecture...


Cour intérieure du pavillon français. Vous pensez bien que je n'ai pas fait l'interminable file d'attente, avec un passeport français il était possible de rentrer par l'accès VIP en emmenant avec soi deux ou trois personnes. Je me suis fait interpeller par un canadien qui m'a gentiment demandé si je voulais bien l'autoriser à venir avec moi, ce que j'ai fait avec plaisir! Au final, nous avons passé le reste de la journée ensemble et c'était fort sympathique. Pour en revenir au pavillon, ces "descentes" végétales sont plutôt sympathiques bien que très différentes des traditionnels "jardins à la française".


Le centre de la cour intérieure était occupé par ce genre de sculpture, un peu genre Beaubourg à Paris, et auxquelles j'accroche difficilement.


L'intérieur était plutôt décevant. De longs couloirs sur les murs desquels étaient projetées des images de villes françaises. Ou plutôt de Paris... Je n'ai vu qu'une autre cité: Marseille. Cela faisait néanmoins fureur auprès des Chinois qui se prenaient tous en photo devant les Champs Élysées, la Tour Eiffel ou les cafés parisiens. (spectacle assez curieux de gens se prenant en photo devant un film, d'ailleurs ^^) Le reste était creux et sans grand intérêt, rien ou presque ne mettant en valeur le patrimoine français, ou sa gastronomie. Ici, une, euh, comment dire... chose. Si vous avez une idée de ce que ça peut être, faites moi signe.



Ça changeait de couleur...


À la fin du pavillon, il y avait quelques œuvres du Musée d'Orsay. Si j'avais cadré juste un peu plus bas, vous auriez eu droit à tout un tas de têtes de visiteurs chinois se prenant en photo devant cette statue avec les doigts en V ^^ Je passerai sur la suite du pavillon, qui se révélait en fait être une vaste zone publicitaire dédiée à Citroën, Vuitton ou Lafarge...


Le pavillon néerlandais était un curieux assemblage de bâtiments en porte à faux.


Étonnant pavillon que celui de la Roumanie, en forme de sphère représentant une pomme.



Après avoir fait profiter mon collègue canadien de mon accès "VIP" au pavillon France, il m'a emmené en VIP également au pavillon canadien. Un peu vide également, même si la décoration était originale, quoique relativement sombre.



Comme vous le voyez, j'avais déjà dépassé mon objectif initial: je pensais vraiment que vu les files d'attentes je ne rentrerai dans aucun autre pavillon que celui de la France. En réalité, tout un tas de petits pavillons étaient délaissés par la foule et nous avons donc pu y faire un tour. Celui de la Slovénie était très orienté vers les livres, et tournait notamment autour d'un écrivain slovène célèbre dont je me suis empressé d'oublier le nom... À l'entrée, une charmante demoiselle nous en a même donné un extrait en anglais! À ce sujet, je dois dire que les gens de l'Expo étaient forts sympathiques, en tous cas ceux que j'ai vus. 


Les pavillons de la zone Afrique étaient parmi les moins prisés par les chinois. Ainsi, le pavillon relativement important de l'Afrique du Sud était tout à fait accessible et présentait quelques objets intéressants, comme ce lion en perle de rocaille grandeur nature. La mise au point est ratée, il était difficile de l'avoir sans personne autour...


Afin de faire persister les clichés, ce truc m'a beaucoup fait rigoler ^^ La seule enseigne de pavillon ne fonctionnant pas correctement que j'ai croisée était celle de la Russie! Blague à part, les couleurs et motifs du pavillon étaient très réussis, mais n'ayant pas la chance d'avoir croisé de Russes pendant ma visite, je n'y ai pas eu un accès VIP et nous n'avions pas le courage d'attendre des heures devant. (peut-être qu'avec une carte d'électricien ou de nouveaux néons, cela aurait fonctionné...? :p)


De retour dans la zone Europe, nous avons décidé de visiter le pavillon autrichien malgré la petite file d'attente qui serpentait devant. Finalement, cela est allé très vite car en 10-15 minutes nous étions à l'intérieur. L'attente a été d'autant plus agréable que nous profitions en même temps du spectacle de danse donné dans le pavillon voisin, celui de la Roumanie. Très sympathique ^^

Voilà pour ce tome 2! Dans la suite, quelques autres intérieurs de pavillon. À bientôt peut-être ;)

dimanche 19 décembre 2010

Besançon, nuit et neige


Hier soir je suis sorti faire quelques photos, le ciel était en effet plutôt dégagé dans l'après-midi et j'espérais profiter de l'heure bleue autour de la Citadelle. Malheureusement, les nuages sont vite arrivés et ça n'a pas rendu aussi bien que je le voudrais. En plus, il y a quelque-chose qui cloche avec la qualité technique de ces photos et ça m'embête beaucoup. On dirait qu'elles ne sont pas nettes, ou je ne sais quoi, mais en tous cas ce n'est pas aussi bon que ce que je voudrais...


Le soleil a disparu et laisse les remparts de la Citadelle sombrer dans la pénombre.


Besançon et ses toits enneigés. On distingue la grande roue installée sur la Place de la Révolution pour le marché de Noël.


Point de vue un peu différent, la luminosité ambiante a encore baissé.


Les lampadaires se sont désormais allumés presque partout. Au centre, on voit bien la Grande Rue, qui court de Battant à la Cathédrale St Jean. Je suis ensuite parti car cette dernière tardait à s'allumer et que je commençais à avoir froid ^^


Mais juste avant, j'ai cliqué la demi-lune protégeant l'entrée de la Citadelle, et qui a été joliment rénovée récemment.


Le temps de redescendre, et il faisait vraiment nuit. Voici donc la Cathédrale St Jean, qui abrite l'horloge astronomique de la ville.


Je ne crois pas vous avoir déjà montré le Square Castan, pourtant très sympathique et constitué entre autres de vestiges gallo-romains. Il se trouve non loin de la Porte Noire, imposante structure ayant survécu au temps depuis l'époque romaine. Il semble que Besançon s'appelait encore Vesontio à cette époque. Je voulais faire une autre photo mais un imbécile a jugé bon de garer sa voiture juste devant pendant que je dépliais mon trépied. J'aurais juste trouvé ça embêtant et aurait rebroussé chemin sans broncher s'il ne l'avait pas fait alors que le stationnement est normalement interdit à cet endroit...


Autre vue de l'intérieur du square. Sur ce petit monument, on trouve un plan de l'amphithéâtre romain qui se trouvait là.

Voilà pour aujourd'hui! Vu les remontées de température, je ne pense pas que la neige tienne longtemps... 

mercredi 15 décembre 2010

Expo, Jour 1, Tome 1


Ce soir, j'ai traité quelques photos de l'Exposition Universelle 2010, qui comme chacun le sait s'est tenue à Shanghai. C'était le 18 Août dernier et le temps était loin d'être de la partie, et je n'ai pas été très inspiré. Aussi, ces photos ne sont là qu'à titre informatif, pour vous faire partager ce qu'on pouvait voir lors de cet impressionnant événement.


Au départ, j'avais choisi une entrée qui m'avait semblé susceptible d'être la moins fréquentée et la plus proche de mon hôtel. Il s'est avéré que c'était un mauvais choix puisqu'il y avait très peu de guichet et donc une queue énorme. Qu'à cela ne tienne, j'ai zieuté mon plan et décidé de repartir vers l'une des entrée du site principal. Là, une file interminable de guichets m'attendait, et personne en vue. En une minute, j'achète mon billet. C'était un billet "Soirée", car j'avais décidé d'y aller après 16h pour éviter le monde, profiter des lumières nocturnes et échapper à la foule. Après les fouilles d'usage (détecteurs de métaux et gorgée à la bouteille histoire de vérifier que ce n'était pas de la nitroglycérine), me voilà donc dans l'Expo! Juste avant l'entrée se trouvaient une jolie flopée de drapeaux. Je ne pense pas en revoir autant réunis en un seul endroit de sitôt :)


J'étais en fait tout près du pavillon chinois. De l'imposant pavillon chinois, devrais-je dire. Je ne serai pas en mesure de vous présenter ce qu'il contenait car je n'ai pas eu le courage de me lever à 5h pour faire la queue et ainsi obtenir un billet avec une heure de passage, puis refaire la queue pour entrer. Comme vous le constatez, le ciel était d'un magnifique gris uniforme... Par contre, il faisait très chaud, comme d'habitude à Shanghai en été.


J'étais donc entré par la zone Asie et j'ai décidé d'aller faire un tour dans la zone Europe pour visiter le pavillon français. Au début, je pensais que ça serait le seul que je pourrai visiter car en tant que mangeurs de baguette nous y avions un accès VIP grâce à notre passeport. Sinon, il fallait faire environ 5 heures de queue! Le site de l'Expo étant immense, j'ai quand même pris la décision d'y aller à pied en voyant le monde qui s'entassait dans les bus électriques qui faisaient la navette entre les différentes zones. Je n'étais pas pressé ^^ Sur la photo, l'un des pavillons thématiques de l'Expo, dédiés à la ville ou à d'autres thèmes et en lien avec le slogan "Better city, better life".


Sur le chemin, je suis tombé sur le pavillon de la Thaïlande, ma foi plutôt esthétique. Les pavillons asiatiques étant très prisés, je n'ai même pas tenté d'y faire la queue ^^


Après pas mal de marche, je suis donc arrivé dans la zone Europe. Changement radical de style pour le pavillon portugais, recouvert de ce qui ressemblait à une sorte de liège. Je ne suis pas non plus rentré dans ce dernier.


Voici le pavillon de la Slovaquie, plutôt petit. Je l'ai visité lors de ma seconde visite, mais rien de bien transcendant à l'intérieur comme dans beaucoup de pavillons d'ailleurs. Dans beaucoup, il n'y avait même vraiment rien, mis à part deux trois photos et les gens chargés de tamponner les fameux passeports de l'Expo. Je ne sais plus si je vous ai déjà raconté le système: on pouvait acheter un passeport factice pour 30 Yuan (~3€) et y faire apposer les tampons proposés par la plupart des pavillons. Ce système faisait fureur auprès des Chinois, qui se précipitaient dans les pavillons pour obtenir leurs tampons, avec parfois pas moins de trois ou quatre passeports par personne! Suite à ma rencontre avec Justin, j'ai moi aussi acheté ce passeport pour avoir un souvenir et je peux vous dire que ça bousculait sévère pour avoir droit à son tampon! (En règle générale, il semble que les Chinois ne sont pas très disciplinés dans les files d'attente...)


Beaucoup de pavillons de "petits" pays ressemblaient à ceux-là. C'était souvent les moins intéressants mais aussi ceux où les files d'attente étaient les plus "abordables".


Détail du décor du pavillon de la Biélorussie, très coloré.


Détail du pavillon de la Bosnie Herzégovine.


Les zones dédiées à chaque continent contenaient un "square" où se déroulaient des manifestations en rapport avec les pays le composant, comme des concerts.


J'ai trouvé ce pavillon, celui de la Lettonie, plutôt sympathique. Pas trop tape-à-l'œil et plutôt original: les petits carrés que l'on devine tournaient sur eux-même avec le vent et la façade changeait donc de couleur selon le coté qu'ils affichaient.


D'un peu plus près... Fichu ciel gris!


Détail sur le pavillon polonais. Au fond, on devine le pavillon suisse avec le rail de son mini télésiège. C'était semble-t-il l'un des plus prisés grâce à cet attraction. Malheureusement, un accident a entraîné l'arrêt de celui-ci.

Voilà pour ce soir! Dans le Tome 2 vous découvrirez le pavillon français, quelques photos nocturnes et d'intérieurs. À bientôt donc! ;)