jeudi 25 septembre 2014

Incontournable


Allez, histoire de tenir le rythme d'un post par semaine, voici une nouvelle image de la très célèbre Maison des Tanneurs de la Petite France. Elle doit se trouver sur des millions de pellicules et des milliards de cartes mémoires, mais le soir elle retrouve un caractère un tout petit peu plus confidentiel. L'heure bleue était passée depuis peu et les lampadaires ne sont pas forcément très bien placés: comme ça, le tout fait peut-être moins décor de cinéma un peu artificiel :) Cela-dit, cette impression qui m'avait saisi lors de mon premier passage dans la capitale alsacienne s'est dissipée avec le temps. Aujourd'hui, je trouve que les impeccables maisons à colombages de Strasbourg sont finalement (presque) complètement comme les autres. L'habitude, sans doute!



vendredi 19 septembre 2014

Tuiles


Le rythme de publication sur le blog ne s'améliore pas... Mais voici tout de même une petite image prise lors de mon dernier passage au château du Haut Kœnigsbourg. Histoire de changer un peu, pas de vue dégagée sur la plaine rhénane, mais un focus sur la toiture. Comme beaucoup de bâtiments par ici, elle est constituée de ces tuiles plates, très typiques. C'est un détail, pourtant relativement visible, que je n'ai remarqué qu'après mon passage au Musée Alsacien de Strasbourg. On y trouve en effet divers exemples plus ou moins décorés. Je ne lève sans doute pas assez les yeux :)


vendredi 29 août 2014

Coucher au sommet


Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'été n'aura pas été signe d'intense activité sur Essai Pour Voir! Afin de rattraper un peu ce silence et de finir août sur une touche des plus sympathiques, voici une petite image prise sur le Mont Mézenc. Cette montagne un peu tarabiscotée marque la limite entre la Haute Loire et l'Ardèche, chacun de ses deux sommets étant le point culminant du département dans lequel il se trouve. En l'occurrence, vous pourrez profiter de cette vue en vous rendant sur le plus petit des deux "pics", à 1 744 mètres. Son homologue ardéchois le toise quelques centaines de mètres plus loin du haut de ses 1 753 mètres :)
En tout cas, cette petite ascension au soleil couchant s'est révélée être un véritable régal. La lumière était absolument magnifique et sublimait les contrastes vert-jaune des pâtures entourant le petit village des Estables. Le Massif Central n'affiche pas des hauteurs aussi importantes que les Alpes, mais il offre en contrepartie ces paysages merveilleux, emplis d'une certaine douceur. Des coins isolés qui donnent envie de rester assis là, à profiter du calme et de l'air frais, l'esprit serein...