samedi 31 décembre 2016

Fin 2016


Et voilà! 2016 s'achève. On ne pourra pas vraiment dire que ç'aura été une année productive sur Essai Pour Voir, que j'ai encore plus délaissé par rapport à l'an dernier. Il faut dire que de nombreuses nouveautés auront émaillé ces derniers mois, en particulier dans ma vie professionnelle. Et puis, il y a les cinquante-deux photos de mon troisième Projet 52 qui viennent un peu compenser le manque d'activité par ici. Quoiqu'il en soit, je n'ai pas encore l'intention d'abandonner mon bon vieux blog, qui continuera à recevoir les images ou autres documents que j'ai envie de vous faire partager :)
En attendant, voici un cliché pris il y a deux jours sur les hauteurs de Montrond le Château, près des ruines de l'édifice ayant valu son nom à ce petit village comtois. Le panorama était très agréable, et nous avons pu profiter de ce beau coucher du soleil alors que la brume envahissait les vallées alentours. De quoi clôturer en beauté cette année 2016!
Je vous souhaite à tous et toutes un très bon réveillon, et rendez-vous l'an prochain... pour voir!

samedi 15 octobre 2016

Sables de nuit



Je vous propose ce soir cette image sans grande prétention, prise en juin dernier sur l'atypique plage des Grands Sables, sur l'Île de Groix. Le cadrage n'est pas idéal, mais le ciel maussade répondait parfaitement au bleu-gris de l'océan et j'aimais bien le point lumineux formé par le bateau au mouillage. Les mouvements de la mer et les traces dans le sable près des galets me donnent, sans que je ne sache pourquoi, une impression de douceur qui contraste avec les tons très sombres de l'image.

jeudi 8 septembre 2016

Cévenol en couleurs


Alors que le gouvernement a scellé le sort de la quasi-totalité des Intercités de Nuit, leurs homologues de jour s'accrochent encore à leurs chemins de traverses. L'un des plus emblématiques, rare rescapé portant encore un nom en plus de son numéro, continue tant bien que mal à irriguer le Massif Central en assurant sa mission de service public. 
Vous l'aurez reconnu, il s'agit du Cévenol, reliant jadis Paris à Marseille, désormais cantonné entre Clermont-Ferrand et Nîmes. Grâce à l'indéfectible soutien des populations locales, aux associations œuvrant pour sa sauvegarde et à la volonté des élus locaux, il n'a pas (encore) cédé sa place aux sacro-saints autocars, nouvelle lubie des élites politiques parisiennes. 
En ce 17 août 2016, en raison d'une indisponibilité des antédiluviennes locomotives qui assument habituellement la traction d'une rame Corail de quatre voitures, l'Intercités n°15954 est assuré par un XGC auvergnat. Il est vu peu avant la gare de Chapeauroux, sur le viaduc du Nouveau Monde.